Michel Arpin

Michel Arpin
Image illustrative de l’article Michel Arpin
Contexte général
Sport Ski alpin
Biographie
Nationalité sportive Française
Nationalité France
Naissance
Lieu de naissance Sainte-Foy-Tarentaise (France)
Décès
Lieu de décès Thonon-les-Bains
Taille 178 cm
Poids de forme 70 kg
Surnom Picabouic[1]

Michel Arpin, né le à Sainte-Foy-Tarentaise et mort le à Thonon-les-Bains, est un skieur alpin français.

BiographieModifier

Originaire de Sainte-Foy-Tarentaise, il est le fils de Fernand Arpin et d'Adèle Empereur qui tenaient l’hôtel Arpin (devenu aujourd'hui l’hôtel Le Monal)[2]. Il est membre de l'équipe de France de ski alpin de 1956 à 1966.

Au cours de sa carrière, il récolte de nombreuses places d'honneur dans les grandes classiques (avant l'avènement de la Coupe du monde en 1967) dont une victoire dans le slalom de Madonna di Campiglio en 1960 et 2 victoires dans celui de Kranjska Gora en 1964 et 1965.

Aux Jeux olympiques d'Innsbruck en 1964 il prend la 4e place du slalom (meilleur français).

Il remporte aussi 4 titres de Champion de France dont 3 en 1960 (descente, slalom géant et combiné), ainsi que le titre du slalom géant en 1965.

En 1966, il met fin à sa carrière de skieur.

Il collabore depuis 1960 avec Dynamic, et participe avec Charles Bozon à la mise au pied des skis VR17 dès 1963[3]. En 1966, il devient le technicien ski de Jean-Claude Killy, dont il est très proche. Lorsque ce dernier quitte Dynamic pour rejoindre Head il suit ce dernier à Boulder juqu'en 1972. En 1973, il travaille pour K2 à Seattle. Il fonde ensuite son magasin de ski à Thonon-les-Bains. En 1980, il revient une année chez Dynamic (toujours avec Jean-Claude Killy pour participer à la création des skis VR27. Le magazine américain Ski le surnomme en 1982 Le Magicien[4].

Il décède le 30 mai 2015 à Thonon-les-Bains[5].

HommageModifier

Après le décès de son frère Guy Arpin (membre de l'équipe de France de ski alpin de 1951 à 1956) est créé une compétition de ski annuelle appelée Mémorial Guy Arpin. Au décès de Michel Arpin, cette compétition est rebaptisée Mémorial Guy et Michel Arpin

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition Slalom
JO 1964
  Innsbruck
4e

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition Slalom
Mondiaux 1962
  Chamonix
Abandon

Classiques internationalesModifier

Les résultats qui suivent ne sont qu'une vue partielle de l'ensemble de ses performances.

  • 1964 :
    • Wengen (Lauberhorn): 4e du slalom, 7e du slalom géant et 3e du combiné
    • Méribel : Vainqueur du slalom et du slalom géant
    • Kranjska Gora : Vainqueur du slalom et 4e du slalom géant
    • Val d'Isère : 2e du slalom

Championnats de FranceModifier

ÉliteModifier

Palmarès de Michel Arpin aux Championnats de France[6]
Édition / Epreuve Descente Slalom géant Slalom Combiné
Championnats 1960
-
  Or   Or   Or
Championnats 1965
Morzine
  Or

Notes et référencesModifier

  1. Serge Bollock, « Le Monde - Killy par Killy - Et 1, 2, et 3 médailles d'or », sur www.skiinghistory.org,
  2. « 120 ans d'histoire », sur www.le-monal.com,
  3. Seth Masia, « KILLY'S MENTOR AND SKI GURU », sur www.skiinghistory.org,
  4. (en) « Ski Sept 1982 : The Magician », sur books.google.fr,
  5. « Disparition de Michel Arpin », sur www.ffs.fr,
  6. Les skieurs de nationalité étrangère ne sont pas comptabilisés dans ces classements.

Articles annexesModifier

Liens externesModifier