Michel-Marcel Gougeon

jockey et driver français

Michel-Marcel Gougeon, surnommé Minou Gougeon, né le à Sévigny (Orne) et mort le à Argentan (Orne)[1],[2], est un jockey et driver français.

Michel-Marcel Gougeon
Image dans Infobox.
Minou Gougeon lors de l'inauguration de la statue d'Ourasi à Vincennes le 22 juin 2014.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ArgentanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
Sport
Montures

CarrièreModifier

Michel-Marcel Gougeon est le fils de Marcel Gougeon, lui-même driver[3] (lauréat notamment du Prix d'Amérique 1922 avec Reynolds V) et le frère du grand entraîneur-driver Jean-René Gougeon, recordman des victoires dans le Prix d'Amérique et surnommé « le pape de Vincennes ». Surnommé lui-même « Minou »[4], il débute à Vincennes à 14 ans[5] et se spécialise dans le trot monté, remportant pas moins de sept éditions du Prix de Cornulier, un record. Il fut le partenaire des grands Fandango et Bellino II.

À l'attelé, son palmarès n'est pas moins remarquable, puisqu'il revendique notamment trois Prix d'Amérique : en 1970 avec Toscan, entraîné par son frère, en 1984 avec Lurabo, et en 1990 avec Ourasi, qui faisait ce jour-là ses adieux à Vincennes. « Minou » Gougeon avait remplacé au sulky du champion son frère Jean-René, victime quelques mois plus tôt d'un accident cardiaque. Au total, il a remporté 2 915 victoires[6]. Après avoir terminé en 1993 une carrière entamée près d'un demi-siècle plus tôt, il est durant quatorze ans formateur auprès de l'Afasec à l'école de Graignes[6].

Principales victoiresModifier

Épreuves de groupe 1 uniquement

  France

AtteléModifier

MontéModifier

  Allemagne

  Norvège

Notes et référencesModifier

  1. « Hippisme. Décès de Minou Gougeon, triple vainqueur du prix d'Amérique », sur Ouest-France (consulté le )
  2. « matchID - Moteur de recherche des personnes décédées », sur deces.matchid.io (consulté le )
  3. « Jean-René Gougeon, c'était un monsieur », sur alencon.maville.com, Ouest-France (consulté le )
  4. « Minou » Gougeon : « Ça m'a fait quelque chose », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  5. Paris-Turf, « Disparition d'une Légende du trot : Michel Gougeon, le centaure », Paris Turf,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. a et b « Minou Gougeon toujours au sulky », sur leparisien.fr, Le Parisien (consulté le )

Articles connexesModifier