Ouvrir le menu principal

Michel-Marcel Gougeon

jockey et driver français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gougeon.
Michel-Marcel Gougeon
Inauguration Statue Ourasi 04.jpg
Minou Gougeon lors de l'inauguration de la statue d'Ourasi à Vincennes le 22 juin 2014.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
Montures

Michel-Marcel Gougeon, surnommé Minou Gougeon, né en 1933 à Vrigny (Orne) et mort le à Argentan (Orne)[1], est un jockey et driver français.

CarrièreModifier

Michel-Marcel Gougeon est le fils de Marcel Gougeon, lui-même driver[2] (lauréat notamment du Prix d'Amérique 1922 avec Reynolds V) et le frère du grand entraîneur-driver Jean-René Gougeon, recordman des victoires dans le Prix d'Amérique et surnommé « le pape de Vincennes ». Surnommé lui-même « Minou »[3], il débute à Vincennes à 14 ans[4] et se spécialise dans le trot monté, remportant pas moins de sept éditions du Prix de Cornulier, un record. Il fut le partenaire des grands Fandango et Bellino II.

À l'attelé, son palmarès n'est pas moins remarquable, puisqu'il revendique notamment trois Prix d'Amérique : en 1970 avec Toscan, entraîné par son frère, en 1984 avec Lurabo, et en 1990 avec Ourasi, qui faisait ce jour-là ses adieux à Vincennes. « Minou » Gougeon avait remplacé au sulky du champion son frère Jean-René, victime quelques mois plus tôt d'un accident cardiaque. Au total, il a remporté 2 915 victoires[5]. Après avoir terminé en 1993 une carrière entamée près d'un demi-siècle plus tôt, il est durant quatorze ans formateur auprès de l'Afasec à l'école de Graignes[5].

Principales victoiresModifier

Épreuves de groupe 1 uniquement

  France

AtteléModifier

MontéModifier

  Allemagne

  Norvège

Notes et référencesModifier

  1. « Hippisme. Décès de Minou Gougeon, triple vainqueur du prix d'Amérique », sur Ouest-France (consulté le 4 novembre 2016)
  2. « Jean-René Gougeon, c'était un monsieur », sur alencon.maville.com, Ouest-France (consulté le 20 septembre 2014)
  3. « Minou » Gougeon : « Ça m'a fait quelque chose », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 16 septembre 2016)
  4. Paris-Turf, « Disparition d'une Légende du trot : Michel Gougeon, le centaure », Paris Turf,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  5. a et b « Minou Gougeon toujours au sulky », sur leparisien.fr, Le Parisien (consulté le 16 septembre 2016)

Articles connexesModifier