Ouvrir le menu principal

Michael Torckler

coureur cycliste néo-zélandais
Michael Torckler
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (32 ans)
Okato (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
GD Pringle Building-Spoken Cycles
Équipes amateurs
2008The Southland Times-Trek
2009Azysa-Conor WRC
2010Azysa-Cetya-Conor
2012PureBlack Racing
2016Trust House
2017-2018Blindz Direct
2019-GD Pringle Building-Spoken Cycles
Équipes professionnelles

Michael Torckler (né le à Okato (en) en Nouvelle-Zélande) est un coureur cycliste néo-zélandais, membre de l'équipe GD Pringle Building-Spoken Cycles.

BiographieModifier

En 2012, Michael Torckler remporte une étape et le classement général du Tour de Bornéo, en Malaisie. Il séjourne à Santa Rosa en Californie, où il prépare les prochaines compétitions à venir. Le 30 juin, il se fait violemment heurté par une voiture qui contournait un virage. Jeté de son vélo, il percute le pare-brise du véhicule, tandis que le conducteur prend la fuite. Pendant ce temps, Torckler est transporté par avion à l'hôpital le plus proche, dans un état critique. N'ayant aucun souvenir de l'accident, il ne garde finalement aucune séquelle de cet accident, et sort de l'hôpital 12 jours après son transfert.

Seulement un mois de plus tard, il retourne en Nouvelle-Zélande, où il reprend rapidement l'entraînement. Désormais surnommé le « 'King of the Comebacks' »[1], il rejoint en 2013 l'équipe américaine Bissell, avec laquelle il était déjà entré en contact l'année précédente. Sous ses nouvelles couleurs, il se distingue tout d'abord en terminant sixième du championnat de Nouvelle-Zélande sur route puis quatrième de la New Zealand Cycle Classic. Durant l'été, il termine meilleur grimpeur du Tour de l'Utah.

Pour la saison 2015, Michael Torckler est recruté par l'équipe continentale australienne Budget Forklifts.

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Pat Malach, « Torckler returns to peloton after hit-and-run car crash », sur cyclingnews.com,
  2. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  3. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  4. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  5. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  6. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  7. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  8. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  9. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)

Liens externesModifier