Ouvrir le menu principal

Michael Tombros

sculpteur grec
Michael Tombros
Μιχάλης Τόμπρος
Naissance
Décès
(à 84 ans)
Korthi, sur l'île d'Andros
Nom dans la langue maternelle
Μιχάλης ΤόμπροςVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres noms
Michalis Tombros
Nationalité
Activité
Formation
Lieux de travail

Michael Tombros ou Michalis Tombros (en grec: Μιχάλης Τόμπρος) né le à Athènes, mort le à Korthi sur l'île d'Andros, dans les Cyclades, était un sculpteur grec. Fils d'un sculpteur marbrier, il a fait ses premiers pas dans la sculpture en travaillant le marbre.

Tout en poursuivant ses études, il a travaillé pour un marbrier.

D'abord sculpteur classique, Tombros a très vite rejoint l'avant-garde après un deuxième séjour à Paris où il a étudié à l'Académie Julian. Sculpteur reconnu, professeur à partir de 1938 à l'École des beaux-arts d'Athènes, dans le deuxième atelier de sculpture où il a eu comme élève, notamment Philolaos (sculpteur) Une grande partie de ses œuvres est présentée au Musée d'art contemporain Goulandris d'Andros dans les Cyclades, qui avait été conçu au départ uniquement pour lui.

Il a été reçu à l'Académie d'Athènes à partir de 1968 en tant que membre de l'Académie .

Vie et œuvreModifier

Issu dune famille de sculpteurs, Tombros a étudié la sculpture et le dessin à l'école des beaux-arts d'Athènes de 1903 à 1909. Avec son père qui sculptait le marbre, l'artiste a fait ses premiers essais dans un matériau qu'il utilise très souvent par la suite[2]. À l'École des beaux-arts d'Athènes, il a également étudié le dessin, tout en travaillant pour un marbrier[3]. Diplômé de l'école des beaux arts d'Athènes, il reçoit une bourse qui lui permet en 1914 de se rendre à Paris où il étudie à l'Académie Julian avec Henri Bouchard (sculpteur) et Paul Landowski[3].

De retour à Athènes en 1919, il donne des cours comme professeur assistant, jusqu'en 1925 année où il retourne à Paris où il reste jusqu'en 1928. Il retourne quatre fois à Paris à partir de cette date. En particulier pour l'Exposition universelle de 1937 où il présente une de ses œuvres d'avant garde qui obtient un prix[4], Cette année marque un tournant dans son style qui devient résolument d'avant garde.

En 1939, il participe au concours pour la statue équestre de Yeóryios Karaïskákis. Il est sélectionné en même temps que Georges Zongolopoulos. Mais c'est lui qui aura le premier prix, Zongopoulos le deuxième.

En 1938 il a été nommé professeur titulaire au deuxième atelier de sculpture de l'École des Beaux-arts d'Athènes où il enseigne jusqu'en 1960, devenant à partir de 1957 le directeur. Il est admis à l'Académie d'Athènes et devient un des membres de l'Académie à partir de 1968.

ExpositionsModifier

Ses œuvres ont été exposées souvent : à la Biennale de Venise en 1934, 1938 et 1956, et à la Biennale de São Paulo en 1955. En 1972, une rétrospective de ses œuvres a été présentée à la Hellenic American Union, une association culturelle créé en 1957 à Athènes[5], à laquelle participe également l'Institut français[6]

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier