Michael Hayböck

sauteur à ski autrichien

Michael Hayböck
Michael Hayböck en 2014 à Engelberg.
Michael Hayböck en 2014 à Engelberg.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 2006 -
Présentation
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autriche
Naissance (31 ans)
à Linz
Taille 1,82 m
Poids 65 kg
Surnom Michi
Club UVB Hinzenbach-Oberoesterreich
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats du monde 0 3 2
Championnats du M. de vol à ski 0 0 1
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
5 7 10
* Dernière mise à jour : 28/02/2021

Michael Hayböck, né le à Linz, est un sauteur à ski autrichien. Il est quatre fois médaillé par équipes aux Championnats du monde et médaillé d'argent olympique par équipes en 2014.

BiographieModifier

Ses frères Alexander et Stefan sont aussi sauteurs à ski[1].

Actif depuis 2006, il obtient d'abord son premier podium en Coupe FIS en 2008, puis fait ses débuts en Coupe continentale l'hiver suivant, obtenant une cinquième place notamment[2] et se classe troisième du classement de la Coupe OPA. Hayböck devient champion du monde junior en individuel en 2010 et par équipes en 2009, 2010 et 2011. À l'été 2009, il prend part à sa première manche du Grand Prix, pour se classer douzième et marquer ses premiers points. Il est appelé en Coupe du monde quelques mois plus tard, à la suite d'une victoire en Coupe continentale à Engelberg et y prend la 17e à Innsbruck sur la Tournée des quatre tremplins. Quelques semaines plus tard, il est inscrit à la manche de Willingen, où il s'illustre individuellement (6e) et collectivement (3e par équipes), pour monter sur son premier podium dans l'élite.

Pendant quelques saisons, il prend part à la fois à la Coupe du monde, de manière irrégulière et à la Coupe continentale, où il figure de multiples fois sur le podium et termine deuxième du classement général en 2010 et deuxième en 2012. Dans le Grand Prix, il s'impose sur deux compétitions par équipes en 2011 et 2012.

En 2012-2013, il effectue sa première saison complète de Coupe du monde, occupant le 34e rang au classement général.

En fin d'année 2013, il annonce sa forme rapidement avec trois succès consécutifs en Coupe continentale, puis un deuxième top dix en Coupe du monde quatre ans après, avec une septième place à Oberstdorf[3]. Il obtient son premier podium individuel en Coupe du monde à Wisla en . Le mois suivant, il est médaillé d'argent à la compétition par équipes aux Jeux olympiques de Sotchi en compagnie de Gregor Schlierenzauer, Thomas Morgenstern et Thomas Diethart. Sa saison est aussi ponctuée par une première victoire par équipes en Coupe du monde à Lahti

En , il enchaîne les troisièmes places en Coupe du monde, avec deux lors de la manche de Lillehammer et deux autres à celle de Engelberg. Il continue cette bonne série avec une deuxième place finale à la Tournée des quatre tremplins derrière son jeune compatriote Stefan Kraft. Il y remporte la dernière manche disputée à Bischofshofen, première victoire en Coupe du monde.

Dans la Coupe du monde, il remporte trois victoires consécutives en en Finlande. Avec un podium supplémentaire à Almaty, il établit son meilleur classement général avec le quatrième rang.

En , il ajoute un cinquième succès à son palmarès en Coupe du monde au tremplin d'Engelberg, puis est présent sur deux podiums à la Tournée des quatre tremplins. Aux Championnats du monde 2017, il se classe sixième au petit tremplin et remporte deux médailles sur les concours par équipes, l'argent en mixte et le bronze au grand tremplin.

Néanmoins sa préparation pour la saison suivante est perturbée par une blessure à la cheville à l'entraînement à Chypre, alors qu'il venait de gagner les deux titres nationaux[4]. Aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, il est 17e au petit tremplin, sixième au grand tremplin et quatrième par équipes. De retour sur la Coupe du monde, il obtient son seul podium individuel de l'hiver avec une troisième place à Holmenkollen.

Aux Championnats du monde 2019 à Seefeld en Autriche, il obtient une nouvelle médaille d'argent par équipes, tandis qu'il est neuvième au mieux en individuel. En 2018-2019, Hayböck obtient cependant son plus mauvais classement dans la Coupe du monde depuis 2013 avec le 27e rang. Alors que les résultats restent semblables pendant une bonne partie de la suivante, il fait de retour sur le podium en individuel, avec une troisième place au tremplin de Lahti.

En décembre 2020, il obtient son meilleur résultat en championnat en terminant quatrième du mondial de vol a ski à Planica. Il gagne aussi de nouveau épereuve par équipes, sa cinquième, à Wisla en novembre 2020.

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Grand tremplin
JO 2014
  Sotchi
5e 8e   Argent
JO 2018
  Pyeongchang
17e 6e 4e

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  • — : Michael Hayböck n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Grand tremplin Mixte
Mondiaux 2015
  Falun
21e 14e   Argent 4e
Mondiaux 2017
  Lahti
6e 11e   Bronze   Argent
Mondiaux 2019
  Seefeld
9e 14e   Argent
Mondiaux 2021
  Oberstdorf
7e - -   Bronze

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  • — : Michael Hayböck n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du monde de vol a skiModifier

Épreuve / Édition   Harrachov 2014   Kulm 2016   Oberstdorf 2018   Planica 2020   Vikersund 2022
Individuel 20e 11e 31e 4e 7e
Par équipes -   Bronze 5e 6e 4e

Championnats du monde juniorModifier

Épreuve / Édition   Strbske Pleso 2009   Hinterzarten 2010   Otepää 2011
Individuel 7e   Or
Par équipes   Or   Or   Or

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 4e en 2016.
  • 2e de la Tournée des quatre tremplins 2014-2015
  • 22 podiums individuels : 5 victoires, 7 deuxièmes places et 10 troisièmes places.
  • 26 podiums par équipes : 5 victoires, 7 deuxièmes places et 14 troisièmes places.

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final
2009-2010 49e
2010-2011 56e
2011-2012 42e
2012-2013 34e
2013-2014 14e
2014-2015 5e
2015-2016 4e
2016-2017 7e
2017-2018 23e
2018-2019 27e
2019-2020 22e
2020-2021 18e
2021-2022 37e

Victoires individuellesModifier

Année Lieu
2014-2015 Bischofshofen (Autriche)
2015-2016 Lahti (Finlande) × 2, Kuopio (Finlande)
2016-2017 Engelberg (Suisse)

Grand PrixModifier

  • 2 podiums individuels.
  • 2 victoires par équipes.

Palmarès après l'édition 2020

Coupe continentaleModifier

  • Meilleur classement général : 2e en 2010.
  • 20 podiums individuels, dont 10 victoires.

Palmarès au 10 février 2020

RéférencesModifier

  1. (pl) Line Jahr i Alexander Hayboeck kończą kariery, sur skijumping.pl, le 31 mars 2017
  2. (en) Results 2008-2009
  3. (en) Results 2013-2014, sur fis-ski.com
  4. (de) Michael Hayböck verletzt sich beim Training auf Zypern, sur skispringen.com, le 17 octobre 2017

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :