Michael Arlen

écrivain arménien
Michael Arlen
Description de cette image, également commentée ci-après
Michael Arlen sur la page couverture du Times en 1927.
Naissance
Roussé, Bulgarie
Décès (à 60 ans)
New York, États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Œuvres principales

  • Le Chapeau vert

Michael Arlen (né Dikran Kouyoumdjian, en arménien Տիգրան Գույումճյան, le à Roussé, Bulgarie - mort le à New York, États-Unis), est un romancier, nouvelliste, dramaturge et essayiste britannique d'origine arménienne.

BiographieModifier

Né en à Roussé, Dikran Kouyoumdjian est encore un jeune enfant quand, en 1901, sa famille s'installe à Southport (Angleterre) pour fuir les persécutions turques dont elle est l'objet[réf. souhaitée].

Après ses études collégiales, il séjourne en Suisse, puis fait des études de médecine à l'université d'Édimbourg. Sous la signature Michael Arlen, il publie en 1920 The London Venture, un roman autobiographique, qui reçoit un bon accueil critique. Il est surtout connu aujourd'hui pour son roman Le Chapeau vert (The Green Hat), paru en 1924, qu'admirait la jeune Simone de Beauvoir qui en fait mention dans ses Mémoires d'une jeune fille rangée. En 1925, Michael Arlen en tire une pièce éponyme qui rencontre un beau succès sur Broadway où elle connaît 231 représentations[1]. Katharine Cornell y joue l'héroïne au chapeau vert. Le roman est ensuite adapté à deux reprises au cinéma : d'abord, en 1928, dans Intrigues (A Woman of Affairs), avec Greta Garbo, puis, en 1934, dans Outcast Lady, avec Constance Bennett.

Michael Arlen a aussi abordé le fantastique avec son recueil nouvelles intitulé Ghost Stories (1927) et la science-fiction avec le roman Man's Mortality (1933), une dystopie qui se déroule dans les années 1980.

Sa nouvelle policière The Gay Falcon, publiée en 1940, a donné lieu à une série d'une douzaine de films où le détective Falcon est d'abord incarné par George Sanders, puis par Tom Conway.

ŒuvreModifier

RomansModifier

  • The London Venture (Heinemann, 1920)
  • Piracy (Collins, 1922)
  • The Green Hat (Collins, 1924)
    Le Feutre vert, traduit par Lucette Caron Culbert, Paris, Plon, 1928
    Le Chapeau vert, nouvelle traduction par François Dupuigrenet Desroussilles, Paris, Salvy, 1992 (ISBN 2-905899-34-4) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine étranger » no 3060, 1999 (ISBN 2-264-02331-7) ; réédition, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Domaine étranger » no 10, 2013 (ISBN 978-2-251-21011-7)
  • Young Men in Love (Hutchinson, 1927)
  • Lily Christine (Doubleday, Doran, 1929)
  • Men Dislike Women (Heinemann, 1931)
  • Man's Mortality (Heinemann, 1933)
  • Hell! Said the Duchess (Heinemann, 1934)
    Enfer ! s'écria la duchesse, traduit par Anne-Sylvie Homassel, Strasbourg, Éditions La Dernière Goutte, 2013 (ISBN 978-2-918619-15-4)
  • The Flying Dutchman (Heinemann, 1939)

Recueils de nouvellesModifier

  • The Romantic Lady (Collins, 1921)
  • These Charming People (Collins, 1923)
  • May Fair, In Which Are Told the Last Adventures of These Charming People (Collins, 1925)
  • Ghost Stories (Collins, 1927)
  • Babes in the Wood (Hutchinson, 1930)
  • The Crooked Coronet (Heinemann, 1937)
  • The Great Book of Mystery (Odhams, s.d.)

ThéâtreModifier

  • The Green Hat (1925), adaptation pour la scène du roman éponyme
  • These Charming People (1925)
  • Dear Father (1926)

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier