Ouvrir le menu principal

Mi-août en Bretagne

compétition de cyclisme
Mi-août en Bretagne
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1960
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Éditions 24
Catégorie UCI Europe Tour 2.2
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel (août)
Lieu(x) Drapeau de la France France
Flag of Brittany (Gwenn ha du).svg Bretagne
Statut des participants professionnels et amateurs

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Canada David Veilleux (2012)
Plus titré(s) Drapeau : France Philippe Dalibard
(6 victoires)

La Mi-août en Bretagne (Mi-août bretonne jusqu'en 2009) est une course cycliste par étapes française disputée en Bretagne. Créée en 1960, elle est organisée jusqu'en 1966. Elle réapparaît en 1978, organisée par Louis Bihannic. Les coureurs professionnels y participent pour la première fois en 1984[1]. De 1996 à 2000 et de 2002 à 2004, les courses composant la Mi-août bretonne sont intégrées au calendrier UCI en tant que courses en ligne, en catégorie 1.5. Ces courses portent le nom de prix. Leur nombre varie selon les années. De 2005 à 2008, la Mi-août bretonne ne fait pas partie du calendrier UCI. En 2008, la division en prix est abandonnée au profit d'étapes, et un classement général au temps remplace le classement par points pour désigner le vainqueur[2]. En 2009, la Mi-août bretonne intègre l'UCI Europe Tour en tant que course par étapes, en catégorie 2.2. Elle est par conséquent ouverte aux équipes continentales professionnelles françaises, aux équipes continentales, à des équipes nationales et à des équipes régionales ou de clubs. Les UCI ProTeams (première division) ne peuvent pas participer[3].

Sommaire

Une course régionale : la mi-août bretonne, en 1961Modifier

La mi-août 1961 est disputée entre le 13 et le 21 août[4]. Un classement général après chaque épreuve permet de suivre la course, constituée comme une épreuve à étapes. Les lieux des épreuves donnent simplement le nom de la commune où a lieu la compétition du jour. Au total, 9 courses, dont une disputée contre-la-montre livrent le verdict final. Celui-ci est double, un classement aux points est établi en parallèle du classement au temps. Le podium aux points diffère totalement de celui établi au temps : Jean Bourlès est premier, suivi de Marcel Camillo et de Simon Leborgne.

Les bourgs et villes "étapes" sont Caudan, Plevin, Mael-Pestivien, Pleine-Fougères, Saint-Brieuc, Perros-Guirec, Mael-Carhaix, Reguigny.

Les neuf vainqueurs sont Jacques Simon, Raymond Poulidor, Simon Leborgne, Marcel Camillo, deux fois chacun et Arthur Bihannic. Simon et Camillo sont du groupe sportif V.C. XIIe-St-Raphaël, avec bicyclettes Gitane et pneus Dunlop, alors que Le Borgne et Poulidor courent pour Bobet-BP et Mercier-BP, sur pneus Hutchinson. Rien n'apparaît pour Bihannic. Quant au classement général final, le podium est régional, Fernand Picot et François Le Bihan étant équipiers, tout comme Jean Bourlès chez Mercier-BP, l'équipe dirigée par Antonin Magne. Raymond Poulidor, champion de France en titre, est finalement classé septième.

Palmarès[5]Modifier

 
Frederik Wilmann, vainqueur en 2009
Année Vainqueur Deuxième Troisième
Mi-août bretonne
éditions professionnels
1961   Fernand Picot[6]   François Le Bihan[7]   André Ruffet
1962   Jean Gainche[8]   Henry Anglade   Pierre Ruby
1963   Jean Bourlès   Jean Gainche   Georges Groussard
éditions amateurs
1978   Gildas Le Menn
1979   Philippe Dalibard
1980   Philippe Dalibard
1981   Patrick Busolini
1982   Jean-Pierre Paul
1983   Jacky Gesbert
1984   Guy Bernard
1985   Hubert Graignic
éditions open
1986   Philippe Dalibard[9]   Christian Seznec   Michal Ragot
1987   Philippe Dalibard[10]   Dominique Le Bon   Mariano Martinez
1988   Philippe Dalibard[11]   René Bittinger   Dominique Le Bon
1989   Philippe Dalibard[12]   Félix Urbain   Pascal Churin
1990   Marek Swiniarski ? ?
1991   Linas Knistautas[13]   Marek Swiniarski   Naglis Cipliauskas
1992   François Simon   Franck Morelle[14]   Dominique Le Bon
1993   Jonas Romanovas[15]   Remigius Lupeikis   Artūras Kasputis
1994   Saulias Sarkauskas ?   Remigius Lupeikis
1995   Nicolas Jalabert   Christophe Rinero   Jacques Bogdaski
1996   David Delrieu   Vincent Cali   Cezary Zamana
1997   Anthony Morin   Cédric Dedoncker   Christopher Horner
1998   Jean-Michel Tessier   Jean-Philippe Yon   Cyrille Prise
1999   Stéphan Ravaleu   Cees Jeurissen   Guillaume Auger
2000   Jamie Drew   Frédéric Gabriel   Samuel Plouhinec
2001   Lilian Jégou   Shinichi Fukushima   Stéphane Aurous
2002   Lilian Jégou   Frédéric Finot   Simone Mori
2003   Mickaël Buffaz   Francesco Cipoletta   Yann Pivois
2004   Stéphane Conan   David Le Lay   Stéphane Pétilleau
2005   Frédéric Lubach   Sébastien Duret   Mickaël Leveau
2006   Stefan Kushlev   Jonathan Dayus   Joel Pearson
2007   Christopher Froome   Franck Charrier   Sébastien Harbonnier
2008   Piotr Zieliński   Frédéric Lubach   Guillaume Malle
2009   Frederik Wilmann   Kévin Lalouette   Julien Bérard
Mi-août en Bretagne
2010   Jean-Luc Delpech   Kévin Lalouette   Kristian House
2011   Mark McNally   Stian Remme   Gilles Devillers
2012   David Veilleux   Christer Rake   Alexandre Blain

Palmarès des prixModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Dalibard : "La Mi-Août bretonne aurait dû être une course par étapes" », sur cyclismag.com, (consulté le 23 novembre 2009)
  2. « La Mi-Août passe au temps », sur cyclismag.com, (consulté le 23 novembre 2009)
  3. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Article 2.1.005 Épreuves internationales et participation », sur uci.ch (consulté le 16 avril 2012)
  4. Numéro 10 de Miroir du cyclisme, septembre 1961, déjà cité.
  5. « Mi-Août Bretonne », sur cyclisme-sport.fr (consulté le 23 novembre 2009)
  6. « Fernand Picot », sur memoire-du-cyclisme.net (consulté le 23 novembre 2009)
  7. Les "podiums" 1961, 1962 et 1963 sont restitués par les archives "papiers", constituées des numéros d'août / septembre du magazine cycliste français Miroir du cyclisme des années concernées. Pour 1961, voir le numéro 10, rubrique les résultats du mois, page 35.
  8. « Jean Gainche », sur memoire-du-cyclisme.net (consulté le 23 novembre 2009)
  9. Classement 1986, dans l'annuaire Velo 87, Het Nieuwsblaad, page 166. Dalibard : 535 points, Christian Seznec, 430 points, Ragot, 407 points.
  10. Annuaire Velo 88. Dalibard : 474 points.
  11. Classement 1988, dans l'annuaire Velo 89, page 202. Dalibard totalise 506 points. René Bittinger en cumule 400, D. Le Bon est à 379 points
  12. Classement 1989, dans l'annuaire Velo 90,page 231. Dalibard totalise 441 points, son second en totalise 354.
  13. Classement 1991 dans l'annuaire Velo 92, page 254. Manquent les prénoms, issus de la base de données Archives du cyclisme.
  14. Classement 1992 dans : annuaire Velo 93, page 256
  15. annuaire Velo 94, Harry Van dem Bremt, René Jacobs, p. 255

Liens externesModifier