Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Metrocable.

Métrocable H, J, K, L (à venir M, P)
Image illustrative de l’article Metrocable (Medellín)

Réseau Métro de Medellín
Ouverture 2004 (K) - 2008 ( J) - 2010 (L) - 2016 (H)
Exploitant SITVA
Conduite (système) Automatique
Matériel utilisé Télécabine monocâble détachable
Points d’arrêt 12
Longueur 9,4 km
Fréquentation
(moy. par an)
14 000 000

Le Metrocable est un système de télécabines installé par la communauté urbaine colombienne de Medellín, en complément au métro de Medellín, au tramway, aux bus en site propre, pour permettre d’accéder aux quartiers les moins développés de la commune. Tous ces moyens, ainsi que les bus classiques du SITVA (Sistema integrado de transporte del Valle del Aburrá) sont intégrés (Carte de transport et facturation uniques).

Medellín est une ville de la vallée de l’Aburra, environnée de hauteurs. On trouve dans ces hauteurs des quartiers pauvres — barrios, voire invasiones : l’importance des dénivelées, l'étroitesse et la sinuosité des rues y rendent difficile la mise en place de transports collectifs terrestres, même si la desserte par des busetas (minibus) est également importante.

Sommaire

CaractéristiquesModifier

Le Metrocable est géré par le réseau de métro de Medellín. C’est un système de télécabine monocâble à cabines détachables dont la vitesse est de 18 km/h. Le débit maximal est de 3 000 passagers par direction et par heure. C’est un système comparable aux télécabines des stations de skis, aménagé pour en accroître la capacité. Chaque cabine est équipée d’un éclairage à énergie solaire et d’un système de communication.

Cette solution de transport par câble a été fournie par la société française POMA.

Trois lignes intégrées fonctionnent : H (Oriente - Villa Sierra), J (San Javier - La Aurora) et K (Acevedo - Santo Domingo) et deux nouvelles lignes sont en construction : M (Miraflores - Trece de noviembre) et P (Acevedo - El Progreso 2). La ligne L (Santo Domingo - Parque de Arví), à vocation plus touristique, n'est pas intégrée.

Le système a rencontré un grand succès : selon une information (non datée) du SITVA[1], il transporte 40 000 passagers par jour. Il a désenclavé les quartiers desservis et contribué à une importante chute de la criminalité.

Le nombre de lignes et le nombre de stations en font le système de transport urbain par câble le plus important au monde. Pour la longueur (lignes existantes) et la fréquentation, seul le dépasse le système Mi teleférico de La Paz - El Alto (Bolivie).

Un système similaire a été installé à Caracas (Venezuela).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier