Menotti Garibaldi

homme politique et militaire italien

Domenico Menotti Garibaldi que l’on appelle généralement Menotti Garibaldi (né à Mostardas au Brésil le , mort à Velletri le ) est un homme politique et un militaire italien.

Domenico Menotti Garibaldi
Menotti Garibaldi.jpg
Fonctions
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Député du Royaume d'Italie (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 62 ans)
Velletri
Nationalité
Activité
Père
Mère
Fratrie
Manlio Garibaldi (d)
Rosita Garibaldi (d)
Anita Garibaldi (d)
Teresa Garibaldi (d)
Ricciotti Garibaldi
Rosa Garibaldi (d)
Clelia Garibaldi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Italia Bidischini dall'Oglio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Gemma Garibaldi (d)
Giuseppina Garibaldi (d)
Giuseppe Garibaldi (d)
Rosita Garibaldi (d)
Anita Garibaldi (d)
Giuseppe Garibaldi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Distinctions

BiographieModifier

 
Buste de Menotti Garibaldi au Janicule - Rome
 
Statue de Menotti Garibaldi en bronze du sculpteur Ernesto Biondi - jardin public d’Ariccia

Menotti naît dans le village de São Luís, aujourd’hui un quartier de Mostardas au Brésil, État de Rio Grande do Sul. Il est l’aîné des enfants de Giuseppe et d’Anita Garibaldi. Il reçoit comme prénom de baptême Domenico, du nom du père de Giuseppe Garibaldi, mais le général le surnomme Menotti, en honneur du patriote Ciro Menotti.

En 1860, il participe avec son père à l’expédition des Mille puis en 1866, lors de la troisième guerre d'indépendance italienne, il commande avec le grade de colonel, le 9e régiment de volontaires garibaldiens et il est l’un des acteurs de la victoire de la bataille de Bezzecca à l’issue de laquelle il obtient la médaille d’or de la valeur militaire… En 1870, durant la guerre franco-allemande de 1870, il commande une brigade de troupes franco-italiennes de l’armée des Vosges. Il combat à Dijon obtenant la Légion d’honneur qui lui est conférée par le gouvernement français. Le , il est élu, par le 19e arrondissement, membre de la Commune de Paris pour laquelle il n'avait pas caché ses sympathies, mais absent de Paris, il ne siège pas à la Commune.

Il devient député de Velletri et Rome de 1876 à 1897.

Franc-maçon, il est membre de la Loge romaine "Propaganda massonica" du Grand Orient d'Italie.

Il meurt à l’âge de 62 ans après avoir contracté la malaria et il est enterré au mausolée de la famille Garibaldi qu’il a fait construire dans l’actuelle frazione de Carano Garibaldi, à l’époque sur le territoire de Velletri, et aujourd’hui sur la commune d’Aprilia.

Il reçoit des funérailles d’État auxquelles s’associe le gouvernement français[1].

FamilleModifier

Il se marie avec Italia Bidischini dall’Oglio dont il a six enfants :

  • Giuseppe « Peppinello » Garibaldi, mort à l’âge de trois ans (1884 - 1886)
  • Anita Garibaldi (1875 - 1961)
  • Gemma Garibaldi (1871 - 1951)
  • Rosita Garibaldi, mariée au comte Conte Vittorio Ravizza d’Orvieto (1877 - 1964)
  • Giuseppina Garibaldi (1883 - 1910)
  • Giuseppe Garibaldi (1887 - 1969)

DistinctionsModifier

 : médaille de la valeur militaire (Bezzecca, 1866)
 : Commandeur de l'ordre national de la Légion d'honneur (Dijon 1870)

BibliographieModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. information rapportée par le périodique français L’Illustration du 5 septembre 1903