Ouvrir le menu principal

Menaces sur l'Empire
1er album de la série Les Aventures de Philip et Francis
Scénario Pierre Veys
Dessin Nicolas Barral
Couleurs Philippe de la Fuente
Genre(s) Parodie

Personnages principaux Philip
Francis
Olrik
Lieu de l’action Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Époque de l’action XXe siècle

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Éditeur Dargaud
Première publication
ISBN 978-2205-05457-6
Albums de la série Les Aventures de Philip et Francis

Menaces sur l'Empire est le 1er album de la série de bande dessinée Les Aventures de Philip et Francis, pastiche de la série de Edgar P. Jacobs, Blake et Mortimer.

Sommaire

SynopsisModifier

Philip et Francis sont mystérieusement convoqués par le MI5 afin d'enquêter sur les événements étranges qui se produisent depuis peu dans la capitale anglaise : les femmes sont devenues folles. Par leurs actions de rébellion, elles mettent en danger l'autorité masculine, et le Commonwealth dans son ensemble. Avec l'aide de l'inspecteur-chef Kendall, nos deux héros vont retrouver la trace de leur plus ancien et terrible ennemi, Olrik. Ce dernier, grâce au « Télérévoltoscope », invention volée à Septimus, peut à sa guise influer le comportement des femmes en amplifiant le caractère d'une femme particulièrement indocile, Brigitte Bordot.

AnalyseModifier

Dans cette parodie, bien que humoristique, les auteurs restent fidèles à la bande dessinée originale, malgré quelques fantaisies tels que l’apparition de Winston Churchill trompant sa femme, de la mère de Philip et de Brigitte Bardot. En effet, les personnages de la série sont présents: Kendall, Sharkey, Nasir. Sont aussi présentes quelques références à La Marque Jaune.

Cet album caricature aussi le puritanisme de la série de Jacobs : les femmes, pour se révolter, montrent leur poitrine en public, ce qui est impensable dans la BD originale. Bien évidemment, rien de choquant n'est montré au lecteur.

Les personnages principaux sont caricaturés à l'extrême, à travers leurs actions, leurs paroles et leurs actions toutes plus inutiles que les autres. Même les récitatifs sont utilisés dans un but humoristique.

AnnexesModifier