Melo
Blason de Melo
Héraldique
Catedral de la ciudad de Melo..jpg
Nuestra Señora del Pilar (Melo).jpg Monumento Artigas - Plaza Constitución - Melo - Frente - Ubicación General.JPG
Fte. de los Sapos con visita de escolares.JPG Monumento Artigas - Plaza Constitución - Melo - Vista lateral este.JPG
Casa de Juan Antonio Martins.JPG Parroquia del Carmen (año 1972).JPG
De haut en bas, de gauche à droite : Le centre historique de Melo avec la Cathédrale et la place Independencia, La Cathédrale de Melo, la plaza Constitución, la Fontaine des Sages, la plaza Constitución et la statue du Général Artigas, la Maison de Juan Antonio Martins à Melo, L'Église paroissiale del Carmen face à la plaza Independencia de Melo.
Administration
Pays Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Département Cerro Largo
Code postal 37000
Démographie
Gentilé Melense
Population 51 830 hab. (2011)
Densité 1 091 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 22′ sud, 54° 11′ ouest
Altitude 80 m
Superficie 4 750 ha = 47,5 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Uruguay
Voir sur la carte topographique d'Uruguay
City locator 14.svg
Melo
Géolocalisation sur la carte : Uruguay
Voir sur la carte administrative d'Uruguay
City locator 14.svg
Melo

Melo est une ville de l'Uruguay, siège d'une municipalité[1], et la capitale du département de Cerro Largo. C'est la neuvième ville de l'Uruguay et l'une des rares villes attractives de l'intérieur du pays.

Vue partielle de la ville depuis el Barrio Soñora.

HistoireModifier

La ville fut fondée le par le représentant sur place, un fonctionnaire du royaume d'Espagne Agustín de la Rosa[2]. Les bâtiments construits à cette époque sont caractéristiques, avec les quartiers construits selon un plan en damier et des édifices d'une hauteur relativement petite avec les citernes d'eau de pluie dans les patios.

 
La Cathédrale de Melo.

Étant donné la proximité avec les frontières des colonies portugaises du Brésil, la Villa de Melo (ville de Melo) fut envahie à plusieurs reprises par les Portugais en 1801, 1811 et 1816.

 
La place de la Constitution et la statue du Général Artigas à Melo.

Finalement, avec l'indépendance définitive de l'État de l'Uruguay, Melo fut officiellement une ville uruguayenne et devint la capitale du Cerro Largo.

GéographieModifier

La ville se situe au nord-est de l'Uruguay, au centre du département de Cerro Largo, à environ 60 km de la frontière brésilienne, sur les rives de la rivière Conventos, l'un des affluents du Tacuarí.

 

Melo occupe un carrefour de routes nationales dont l'une, la Route 8, et l'autre, la Route 7, la relient directement à la capitale, Montevideo, à 387 km au sud-ouest, jusqu'à Acegua, ville-frontière du Brésil située à 58 kilomètres au nord-est.

Melo est de loin la plus grande ville de son département, puisque ses 50 578 habitants, que l'on nomme Melense, représentent plus de la moitié de la population du Cerro Largo. Elle est de fait la 9 è ville de l'Uruguay par sa population.

Centrée sur sa Plaza Constitucíon, une des plus belles places urbaines en Uruguay, qui constitue le cœur névralgique de la cité, Melo fait partie des rares villes de l'intérieur qui demeurent attractives.

 
La Plaza Constitucíon, coeur névralgique de Melo.

Si le tourisme y joue un rôle encore modeste bien qu'en développement, la ville y a préservé les traditions locales que retrace son musée historique (Museo Histórico) et son parc zoologique présente la faune du Cerro Largo (Zoológico Municipal de Melo). Cependant, l'influence proche du Brésil se fait nettement ressentir dans la ville par le jeu des carnavals pittoresques et une large portion de la population y parle le brésilien.

PopulationModifier

Sa population urbaine est de 51 830 habitants[3],[4].

Année Population
1963 33 387
1975 38 487
1985 42 245
1996 46 883
2004 50 578
2011 51 830

SportModifier

Le Cerro Largo FC est un club de football participant au championnat d'Uruguay de football D2.

Melo est le surnom de Carmelo Anthony, joueur de basket-ball des Lakers de Los Angeles.

CultureModifier

Le film Les Toilettes du Pape (2008) d'Enrique Fernández (originaire de Melo) et César Charlone, qui met en scène la population de la ville lors d'une visite de Jean-Paul II en 1988, a fait beaucoup en Europe pour la notoriété de Melo[5].

PersonnalitésModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier