Meade Lux Lewis

Compositeur, pianiste américain de blues et de boogie-woogie

Meade Lux Lewis (né Meade Anderson Lewis le à Chicago[1] et mort le à Minneapolis) est un compositeur, pianiste américain, l'un des principaux interprètes de boogie-woogie.

Meade Lux Lewis
Meade Lux Lewis Billboard.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
MinneapolisVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Labels
Genre artistique

BiographieModifier

Meade Anderson Lewis[2], est né à Louisville[3], mais d'autre sources indiquent Chicago[4], [5]. Il est le fils de George et Hattie Lewis[6], son père lui fait prendre des leçons de violon. À la mort de son père, il abandonne le violon pour se tourner vers le piano. Il s'y met avec son ami d'enfance Albert Ammons. Pendant la Grande dépression, ils jouent du piano tout en faisant différents jobs alimentaires (chauffeur de taxi, mécanicien, lavage de voiture, etc.). En décembre 1927, il enregistre un titre : “Honky Tonk Train Blues”, dans le studio de la Paramount de Chicago[6]. Les enregistrements suivants, il les fait en tant qu'accompagnateur de chanteurs qu'il suit dans leur tournées. De retour à Chicago, en 1935, il fait un nouvel enregistrement de “Honky Tonk Train Blues” pour le label britannique Parlophone.

En 1936, le producteur John Hammond de passage au Congress Plaza Hotel de Chicago découvre Lux au Doc Huggins Club. Il le retrouve alors qu'il est employé dans une station de lavage de voiture[7], il l'amène à New York et le fait enregistrer sur un piano de concert "Yancey Special" pour le label Decca, titre qui sera repris en 1938 par le Bob Croby Orchestra, c'est le début du succès.

Succès qui se confirme lorsque le , John Hammond organise From Spirituals to Swing, un concert au Carnegie Hall[8] de New York, où figurent au programme Albert Ammons, Pete Johnson et lui-même aux côtés de Count Basie et de Joe Turner[9].

En 1941, il est engagé par le Cafe Society, club de Jazz huppé de New York[10].

Jusqu'à son décès il continue de jouer principalement dans des clubs californiens[6].

Il décède, en 1964 des suite d'un accident de voiture provoqué par un chauffard[7].

Discographie (sélection)Modifier

Notes et référencesModifier

  1. Certaines sources indiquent Louisville (Kentucky).
  2. (en) « Meade Lewis | American musician », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 26 août 2019)
  3. (en) « Meade "Lux" Lewis », sur Discogs (consulté le 26 août 2019)
  4. Encyclopædia Universalis, « MEADE LUX LEWIS », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 26 août 2019)
  5. (en) Meade Lux Lewis, « Radio Swiss Jazz - Music database - Musician », sur www.radioswissjazz.ch (consulté le 26 août 2019)
  6. a b et c (en-US) « The Life and the Music of Meade Lux Lewis », sur Sunday Blues, Blues & Rhythm
  7. a et b (en-US) « MEADE LUX LEWIS, PIANIST, IS KILLED; ‘Boogie‐Woogie’ Pioneer, 58, Is Dead in Minnesota », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 août 2019)
  8. (en-US) « Boogie Woogie Press Barrelhouse to Carnegie », sur www.colindavey.com (consulté le 26 août 2019)
  9. (en-US) « Various - From Spirituals To Swing - The Legendary 1938 & 1939 Carnegie Hall Concerts Produced By John Hammond », sur Discogs (consulté le 26 août 2019)
  10. (en) « Meade Lux Lewis, true Boogie Woogie piano », sur African American Registry (consulté le 26 août 2019)

Liens externesModifier