Mbanza-Kongo

ville de la province du Zaïre, en Angola

Mbanza Kongo, vestiges de la capitale de l’ancien Royaume du Kongo *
Image illustrative de l’article Mbanza-Kongo
La capitale du Kongo, Mbanza Kongo (São Salvador), gravure de 1746.
Coordonnées 6° 16′ 00″ sud, 14° 14′ 00″ est
Pays Drapeau de l'Angola Angola
Subdivision 622,16 ha
Type Culturel
Critères (iii), (iv), (vi)
Superficie 89,29 ha
Numéro
d’identification
1511
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 2017 (41e session)
Géolocalisation sur la carte : Angola
(Voir situation sur carte : Angola)
Mbanza Kongo, vestiges de la capitale de l’ancien Royaume du Kongo
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Mbanza Kongo est une ville de la province du Zaïre, en Angola. Située aux environs des sources de la rivière M'pozo, elle compte aujourd'hui près de 25 000 habitants. La ville fut autrefois la capitale du royaume Kongo et fut appelée São Salvador du Congo jusqu'en 1975.

Olfert Dapper, dans sa Description de l'Afrique de 1668, mentionne douze églises en plus de la cathédrale et des églises de l'enceinte du palais royal. La ville est mise à sac plusieurs fois pendant les guerres civiles qui ont suivi la bataille d'Ambuila en 1665. Ruinée, elle est abandonnée en 1678 puis réoccupée en 1705 par la prêtresse Kimpa Vita. Le Manikongo Pierre IV du Kongo la restaure comme capitale en 1709.

ReligionModifier

La cathédrale du Saint-Sauveur du Congo, implantée à Mbanza-Kongo, date de la fin du XVe siècle.

Mbanza-Kongo est le siège d'un évêché catholique créé le .

ProtectionModifier

Le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO le [1].

HéraldiqueModifier

 
Armoiries de Mbanza-Kongo

La ville de Mbanza-Kongo porte des armoiries inspirées de celles de l'ancien Kongo : de gueules à cinq épées hautes d'or.

Histoire colonialeModifier

En 1568, les Yakas arrivent à prendre Mbanza-Kongo (São Salvador) mais les Kongos et Portugais finissent par les repousser. En contre-partie, les Portugais demandent à Alvare Ier du Kongo l’établissement de leur colonie, Alvare Ier du Kongo leur permet de s’installer à Luanda [2].

Notes et référencesModifier

  1. « Trois sites en Afrique du Sud, Angola et Erythrée inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO », sur UNESCO, (consulté le 9 juillet 2017)
  2. Anthony Appiah et Henry Louis Gates, Africana: The Encyclopedia of the African and African American Experience, Volume 3, Oxford University Press,