Mazzorbetto

Île de Mazzorbetto
Mazzorbetto (it)
Panorama du nord de la lagune de Venise (l'ouest est situé vers le haut de la photographie). Du centre vers la droite, Burano, reliée par un pont à Mazzorbo, elle-même séparée de Mazzorbetto par le canal.
Panorama du nord de la lagune de Venise (l'ouest est situé vers le haut de la photographie).
Du centre vers la droite, Burano, reliée par un pont à Mazzorbo, elle-même séparée de Mazzorbetto par le canal.
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Archipel Venise
Localisation Lagune de Venise (Adriatique)
Coordonnées 45° 29′ 23″ N, 12° 24′ 27″ E
Géologie Banc de sable artificialisé
Administration
Région Vénétie
Province Venise
Commune Venise
Démographie
Population 4 [1]hab. (2021)
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+1
Géolocalisation sur la carte : Lagune de Venise
(Voir situation sur carte : Lagune de Venise)
Île de Mazzorbetto
Île de Mazzorbetto
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Île de Mazzorbetto
Île de Mazzorbetto
Îles en Italie

Mazzorbetto est une île du nord de la lagune de Venise, en Italie, à proximité de Burano. Elle est située en face de celle de Mazzorbo dont elle est séparée par un canal. L’île tire son toponyme du diminutif de Mazzorbo, île située au sud, qui à son tour tire son nom du latin Maior urbs (« plus grande ville »). Dans les temps anciens, il n’y avait pas de distinction entre les deux îles, considérées comme un seul lieu appelé « Mazzorbo ».

Mazzorbetto n'est pas desservie par les transports en commun, on ne peut y accoster qu'avec son propre bateau. Elle est occupée par de nombreux jardins, les quelques résidents ont une activité horticole[2].

HistoireModifier

Le groupe d’îles dont Mazzorbetto fait partie avec Mazzorbo était habité depuis l’époque romaine[2]. Ce nom est apparu vers le XIIIe siècle dans certains documents qui mentionnent l’existence d’un siège religieux avec le couvent de Sainte-Euphémie, démoli en 1837, et la paroisse de San Pietro. Le couvent de Santa Eufemia di Mazzorbo s’est agrandi grâce à des dons et des testaments, accumulant un patrimoine à la fois dans la lagune et sur le continent entre Mogliano et Marcon, de sorte d’avoir au XVIIe siècle un important compte à la Monnaie de San Marco à Venise.

Aux XVIe et XVIIe siècles, le couvent était au centre des chroniques en raison de la conduite des nonnes, protagonistes de fêtes auxquelles les patriciens de l’époque ont participé, entraînant des grossesses et un procès pour « commerce charnel » en 1691. Les inspections de l’évêque de Torcello ont suivi, qui n’ont trouvé aucun problème même si le couvent est resté célèbre dans la lagune parmi les libertins du XVIIIe siècle.

Sur l’île, désormais presque inhabitée, il reste un fort. Mazzorbetto faisait partie du système défensif de la lagune voulu par les Français (1807) d’abord, puis renforcé par les Autrichiens et les Italiens. Le fort se compose d’une batterie en ligne avec six positions d’artillerie et une série de chambres avec des voûtes en berceau. L’artillerie a également été utilisée pendant la Première Guerre mondiale, lorsque le front s’est arrêté non loin de Venise, tirant contre le port de Cortellazzo et sur San Donà di Piave.

Ce système défensif a été utilisé jusqu’aux affrontements de la Seconde Guerre mondiale à la suite de laquelle Mazzorbetto a accueilli des familles de personnes déplacées avant d’être complètement abandonné. Par la suite, en 1981, l’île est devenue une base des scouts de Venise et de Mestre qui ont entrepris un programme de récupération des bâtiments et du fort dans le cadre d'une action municipale pour la récupération de l’île (2001)[2].


Notes et référencesModifier

  1. (it) « Mappa della Popolazione residente al giorno precedente », sur Comune di Venezia - Portale dei servizi, .
  2. a b et c (it) « Mazzorbetto », sur invenicetoday.com

Voir aussiModifier