Mayrouba

commune libanaise

Mayrouba est un village libanais, situé dans le caza du Kesrouan au Mont Liban[1]

HistoireModifier

 
Maison traditionnelle à Mayrouba / A CORRIGER

« Mayrouba[2] » vient des mots "May" "rouba" qui veulent dire : riche en eau.[3] Mayrouba est connu pour ses nombreuses sources d’eau naturelles. On compte près de 120 sources d’eau dans le village. Les principales sources sont 'Aïn el tannour’ , ‘Aïn el souan’, ‘Aïn el cana’, ‘Ain Merhege’.

GéographieModifier

 
Emplacement de Mayrouba

ClimatModifier

[4]

Mois Janvier Fevrier Mars Avril Mai Juin Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Decembre
Min (C°) 0 1 3 7 10 14 16 16 14 10 5 2
Max (C°) 10 11 15 20 25 29 32 32 29 25 18 12
Jour de pluie 11 9 8 3 1 0 0 0 0 2 6 10
Distance de Beyrouth (kilométrés) Altitude (métrés) Surface (hectares)
38 1300 823

Activités agricolesModifier

Mayrouba est réputée pour la culture de ses pommes[5] de plusieurs variétés. Les agriculteurs cultivent des « starkens », des « goldens », des « mouachahs » et quelques « canada ». La plupart des pommes étaient envoyées dans des pays arabes tels que l’Égypte, la Jordanie et la Libye, mais aujourd’hui l'exportation des pommes a chuté à cause de la crise agricole qui secoue le pays.

Accessibilité du villageModifier

 
Route vers Mayrouba

Depuis Beyrouth, on accède à Mayrouba par une route qui part de Zouk Mosbeh en passant par Ajaltoun puis le rond-point de Kleiat. Depuis la Beqaa, on part de Hadath Baalbeck pour emprunter le col de Mazaar Kfardebian.Cette route est souvent fermée durant l'hiver et en cas de fortes intempéries.

Depuis les hauteurs du Caza de Jbeil, on accède à Mayrouba depuis les villages voisins de Lassa et de Afqa.

On peut également rejoindre Mayrouba en partant de Ghazir, en suivant la route passant par les villages de Ftouh puis de Harissa et de Achkout.

Site historique et naturelModifier

Site naturelModifier

 
Roche volcanique de Mayrouba

Ce village est réputé pour ses rochers volcaniques perchés au sommet de la montagne. Certains rochers sont sculptés par des artistes.

D'anciennes carrières utilisées depuis l'Antiquité sont situés sur les hauteurs du village.

Depuis 2018, le village est menacé par l'exploitation d'une carrière industrielle. L'association Save Mayrouba[6] tente d'alerter les autorités publiques sur les dangers suscités par l'exploitation de cette carrière qui risque de dégrader le patrimoine naturel du village.

Site historiqueModifier

Comme ces sites naturels, elle est connue pour ces nombreuses églises[7], telles que l’église de saint Antoine de Padoue, de Saint Elie, etc.

Actuellement une nouvelle statue de saint Antoine a été dépose au sommet du village.

TourismeModifier

La plupart des familles de Mayrouba travaillent et habitent à Beyrouth ou à Jounieh durant une bonne partie de l'année. Le village double sa population durant l'été, la grande majorité des familles estivant de début juillet à fin septembre.

SportModifier

L'équipe de basketball de Mayrouba[8] évolue dans le championnat de basketball libanais de seconde division de la fédération libanais de Basketball[9]

Notes et référencesModifier

  1. Localiban, « Mayrouba - Localiban », sur www.localiban.org (consulté le )
  2. « Mayrouba - MAYROUBA », sur www.mayrouba.com (consulté le )
  3. « Meyrouba Mayrouba source d'eau Mont Liban Viege pomme, famille Saadé Khalil », sur www.discoverlebanon.com (consulté le )
  4. « meteo moyenne de hrajel annuelle - Google Search », sur www.google.com.lb (consulté le )
  5. SIKIAS Natacha, « La route des fruits Mayrouba : cette pomme d'Eden qui ne tente plus grand monde.. (photos) - SIKIAS Natacha », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  6. (ar) « اعتصام لاهالي ميروبا... "save mayrouba" », sur LBCI Lebanon (consulté le )
  7. « Les habitants de Mayrouba choisissent la maquette de leur nouvelle église », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  8. « Mayrouba are the Lebanese Second Division Basketball Champions! », sur Sports 961, (consulté le )
  9. (en-US) « MAYROUBA – Lebanese Basketball Federation » (consulté le )