Maximilian de Merveldt

Maximilian Friedrich, comte de Merveldt (Münster - Londres ) est un général et diplomate autrichien.

Maximilian Merveldt
Image dans Infobox.
Maximilian Friedrich, Comte de Merveldt
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Allégeance
Activités
Conjoint
Theresia of Dietrichstein (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grades militaires
General der Kavallerie
General der Kavalerie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflits
Distinctions

BiographieModifier

Il naquit le à Münster dans la principauté épiscopale de Münster.

En 1782, il entre dans un régiment de dragons de l'empire des Habsbourg. Il passe successivement aux ordres des feldmaréchaux Laudon, puis du prince de Saxe-Cobourg.

Aux côtés de ce dernier, il participe le à la bataille de Neerwinden après laquelle il est nommé lieutenant-colonel à l'état-major général.

Il participe aux batailles de Valenciennes (), de Landrecies () et de Tourcoing (17-). Comme commandant du 7e régiment de uhlans, il s'illustre à Wetzlar le , au combat de Uckerath le et à Wurtzbourg le et est promu général-major le .

Il participa aux négociations des préliminaires de Leoben et est un des signataires du traité de Campo-Formio.

Revenu aux champs de bataille, il est présent à Offburg sur Kehl (25-). Aux affaires de Schwabmünchen (), de Frieberg () d'Ampfing () et à la bataille d'Hohenlinden ().

Il signe avec Moreau le cessez-le-feu à Kremsmünster le .

En 1805, il se met au service de Koutouzov dont il couvrira la retraite après la défaite à Lambach du .

En 1806, il est nommé ambassadeur à Saint-Pétersbourg. De retour sur le front, il sera à Leipzig () où il est fait prisonnier mais il est libéré sur parole pour transmette une offre d'armistice de Bonaparte aux Alliés.

Il meurt à Londres le comme ambassadeur d'Autriche.

Liens internesModifier

Liens externesModifier