Maxime Lehmann

footballeur français

Max Lehmann
Image illustrative de l’article Maxime Lehmann
Biographie
Nom Maxime Lehmann
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Bâle (Suisse)
Décès (à 102 ans)
Taille 1,76 m (5 9)
Poste demi-gauche, défenseur
Parcours junior
Années Club
1922-1926Drapeau : Suisse FC Bâle[1]
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1926-1928Drapeau : Suisse FC Concordia Bâle- (-)
1928-1929Drapeau : France Club français- (-)
1929-1939Drapeau : France FC Sochaux- (-)
1940-1944Drapeau : Suisse FC Bienne- (-)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1935-1936Drapeau : France France2 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Maxime Lehmann, dit Max Lehmann, est un footballeur suisse naturalisé français né le à Bâle (Suisse) et mort le en Suisse[2],[3].

BiographieModifier

Maxime Lehmann, venu de Suisse, joue au Club français[4] et devient champion de la ligue de Paris en 1929, lorsqu'il est recruté par le dirigeant des usines automobiles Jean-Pierre Peugeot. Ce dernier veut créer une grande équipe à Sochaux. Avec les Francs-Comtois, Maxime Lehmann remporte la Coupe Peugeot en 1931, prélude au championnat professionnel qui débute en France, l'année suivante. Mais l'équipe des vedettes n'a pas tout de suite les résultats escomptés. En 1932, à la demande des dirigeants sochaliens, Lehmann prend la nationalité française afin de résoudre le problème que pose la règle des trois étrangers.

Maxime Lehmann ne gagne le championnat professionnel qu'en 1935, l'année de sa première sélection en équipe de France contre l'Espagne. Il est à nouveau sélectionné en 1936, contre la Belgique[5]. Il remporte ensuite la Coupe de France (1937), et à nouveau le championnat (1938).

Mais, en pleine crise mondiale qui amène le report de la 4e journée du championnat 1938-1939, Maxime Lehmann déserte en Suisse. Il est radié à vie du championnat de France.

En 1947, quelques années après avoir quitté le FC Biennes, il devient directeur d'un garage représentant la marque FIAT à Bâle[6]. Il exerce cette profession jusqu'en 1975, date à laquelle il fait valoir ses droits à la retraite[6].

PalmarèsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Fiche du joueur sur le site rsssf.com
  2. « Site du journal L'Alsace, le 30 avril 2009 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. Site du journal Le Progrès, le 3 mai 2009
  4. Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L'Harmattan, 1997.cf. p. 51
  5. « Fiche de Maxime Lehmann », sur FFF.fr
  6. a et b Hervé Olczyk, "Que deviens-tu Max Lehmann ?", in France Football, 23 décembre 1986, page 10.
  7. Fiche du joueur sur le site pari-et-gagne.com

Liens externesModifier