Ouvrir le menu principal

Max von Forckenbeck

homme politique allemand

Max von Forckenbeck
Illustration.
Portrait par Franz von Lenbach en 1891
Fonctions
Président de la Chambre des représentants de Prusse
Prédécesseur Wilhelm Grabow
Successeur Rudolf von Bennigsen
Président du Reichstag
Prédécesseur Eduard von Simson
Successeur Otto Theodor von Seydewitz
Bourgmestre-gouverneur de Berlin
Élection
Réélection 1890
Prédécesseur Arthur Hobrecht
Successeur Robert Zelle
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Münster
Date de décès
Lieu de décès Berlin
Nature du décès Pneumonie aiguë
Sépulture Berlin
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Parti politique Parti progressiste allemand
Parti national-libéral
Profession Avocat

Maximilian (Max) Franz August von Forckenbeck (né le à Münster, mort le à Berlin) est un juriste et homme politique allemand, bourgmestre-gouverneur de Berlin de 1878 à 1892.

BiographieModifier

Max von Forckenbeck est issu d'une famille de ministres de Münster. En 1838, il s'inscrit à l'université de Giessen pour étudier la jurisprudence puis à Berlin.

En 1842, il devient stagiaire puis en 1847, assesseur au amtsgericht de Głogów. En 1849, il devient avocat du barreau de Morąg. Jusqu'en 1859, il est aussi conseiller municipal. En 1859, il est élu membre de la Chambre des représentants de Prusse et fait partie de la fraction libérale, essayant de former un parti. Le 13 janvier 1861, les groupes Forckenbeck et Vincke (de) se séparent, le groupe Forckenbeck devient le Parti progressiste allemand (DFP).

En 1861, Forckenbeck intègre le bureau du Deutscher Nationalverein, qu'il a rejoint en 1859. Durant le conflit constitutionnel prussien de 1862 à 1866, il tente, en tant que membre dirigeant du parti progressiste, de sortir du conflit provoqué avec Otto von Bismarck. Grâce à ses efforts pour atteindre un compromis, il est élu président de la Chambre des représentants de Prusse de 1866 à 1873 puis du Reichstag de 1874 à 1879. Dans le même temps, il est un fondateur du Parti national-libéral et devient maire de Breslau.

En 1873, il est membre de la Chambre des seigneurs de Prusse. Le 26 septembre 1878, il est élu à une majorité écrasante bourgmestre-gouverneur de Berlin. En 1879, il se conscare uniquement à cette dernière charge et démissionne de la présidence du Reichstag. Durant son mandat, Forckenbeck se consacre en particuluer à la réforme du système scolaire et à l'expansion de l'infrastructure urbaine. Il améliore l'assainissement et l'approvisionnement en eau de la ville, et toutes les conditions d'hygiène, créant des lieux de loisirs comme le Viktoriapark. En outre, Forckenbeck fait fortement pour la privatisation des secteurs urbains. Ainsi une grande partie de l'éclairage des rues de Berlin est fournie par des entreprises privées.

Forckenbeck est réélu en 1890. Au cours de son deuxième mandat, il essaie d'améliorer principalement la relation entre l'État et l'administration municipale, faisant en sorte d'intégrer la banlieue.

Max von Forckenbeck meurt le 26 mai 1892 des suites d'une pneumonie aiguë. Son corps est enterré à Berlin, au cimetière Saint-Nicolas.

Source, notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :