Max Emanuel Cenčić

artiste lyrique
(Redirigé depuis Max Emanuel Cencic)
Max Emanuel Cenčić
Cencic 13.jpg
Max Emanuel Cenčić
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Tessiture
Genre artistique
Site web

Max Emanuel Cenčić (né le à Zagreb) est un contreténor croate.

BiographieModifier

Chantant dès son plus jeune âge, il se produit en public pour la première fois à l'âge de 6 ans. De 1987 à 1992, il est membre des Petits chanteurs de Vienne.

De 1992 à 1997 il mène une première carrière de soliste comme sopraniste. Il participe aussi à plusieurs productions d’opéra : La Flûte enchantée (enregistrement en 1991 sous la direction de Sir Georg Solti, et représentations au Staatsoper de Vienne avec Nikolaus Harnoncourt), Orfeo de Gluck (Amor) au Konzerthaus de Vienne (1995) et à Drottningholm (1996), Demofoonte de Jommelli (Adrasto) à Schwetzingen et Crémone ainsi que Serse de Haendel à Copenhague (1996). Il se retire alors avant de recommencer à chanter en public en 2001, en ayant changé de tessiture et il devient contreténor. Depuis, Max Emanuel Cencic collabore régulièrement avec les plus grands chefs d’orchestre de musique baroque : William Christie, René Jacobs, Diego Fasolis, Ottavio Dantone, Andrea Marcon, Christophe Rousset, Alan Curtis, Rinaldo Alessandrini, Jean-Christophe Spinosi, Eduardo Lopez Banzo, Konrad Junghänel, ou encore Christopher Moulds.

Il fait ses débuts au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles (Satirino et la Deuxième Furie dans la mise en scène d’Herbert Wernicke de La Calisto) en 2009 ; et la même année au Bayerische Staatsoper (le rôle-titre Tamerlano de Haendel), puis au Semperoper de Dresde (Tolomeo dans Giulio Cesare). De nombreux récitals complètent sa saison : Theater an der Wien (), Grand Théâtre de Genève (), Opéra Nomori de Tokyo (), Théâtre des Champs-Élysées à Paris (Faramondo, avec l’ensemble I Barocchisti sous la direction de Diego Fasolis, ). Au printemps 2010, il fait également ses débuts au Teatro Real de Madrid. En , il incarne le rôle-titre de Teseo de Haendel au Théâtre des Champs-Élysées (et au Théâtre de Caen), puis Ruggiero dans Orlando furioso de Vivaldi sous la direction de Jean-Christophe Spinosi à l’Opéra de Nice et à l’Opéra national de Lorraine. En , il chantera au Festival d’Ambronay Il Farnace de Vivaldi avec Diego Fasolis et I Barocchisti, qui paraîtra également au même moment en disque (Virgin Classics). Cet opéra sera repris en au Théâtre des Champs-Élysées.

En 2007, Max Emanuel Cencic signe un contrat d’exclusivité avec Virgin Classics ; son premier disque pour le label consacré aux airs d’opéras de Rossini est un succès (4 clefs Télérama, Orphée du meilleur interprète de l’Académie du Disque Lyrique). En 2008, il interprète le rôle de Sposa dans l’opéra Il Sant'Alessio de Landi au côté de Philippe Jaroussky et de sept autres contre-ténors. Dirigé par William Christie à la tête des Arts Florissants et mis en scène par Benjamin Lazar, l’opéra est un succès, tant à la scène qu’en DVD. En 2009, il exhume Faramondo de Haendel avec le chef d’orchestre Diego Fasolis, qui l’accompagne également en sur un disque d’airs d’opéras de Haendel, « Mezzo-soprano ».

DiscographieModifier

CDModifier

DVDModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier