Maurice Stokes

joueur de basket-ball américain

Maurice Stokes
Image illustrative de l’article Maurice Stokes
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Rankin (États-Unis)
Décès (à 36 ans)
Cincinnati (États-Unis)
Taille 2,01 m (6 7)
Situation en club
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1951-1955 Red Flash de Saint Francis
Carrière professionnelle *
Saison Club
1955–1958Royals de Rochester
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2006
Basketball Hall of Fame 2004
* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Maurice Stokes est un joueur de basket-ball, évoluant au poste d'intérieur, de 2,01 mètres né le à Rankin en Pennsylvanie. Il est l’un des tout premiers joueurs de l’histoire à combiner une grande rapidité avec une puissance et une taille imposante. Choisi par les Rochester Royals, il a un impact immédiat dans l’équipe puisqu’il en est le meilleur marqueur, rebondeur et passeur.

BiographieModifier

Meilleur débutant en 1956 et meilleur rebondeur de la ligue en 1957, il participe à trois NBA All-Star Game de suite (1956, 1957, 1958).

Le 12 mars 1958, lors du dernier match de la saison régulière 1957-58 de la NBA, suite à un contact, Stokes se cogne la tête en tombant sur le terrain. Il a été réanimé grâce à des sels odorants et est retourné au jeu. Trois jours plus tard, après avoir enregistré 12 points et 15 rebonds lors d'un match de barrage d'ouverture contre les Detroit Pistons, il est tombé malade pendant le vol de retour de l'équipe à Cincinnati. Stokes a ensuite été victime d'une crise d'épilepsie et est resté paralysé. On lui a diagnostiqué une encéphalopathie post-traumatique, une lésion cérébrale qui a endommagé son centre de contrôle moteur.

Pendant les années qui suivirent, Stokes fut soutenu et soigné par son ami et coéquipier de toujours, Jack Twyman, qui devint son tuteur légal. Bien que paralysé en permanence, Stokes était mentalement alerte et communiquait en clignant des yeux. Il a adopté un régime de thérapie physique épuisant qui lui a permis de limiter ses mouvements physiques, et il a fini par retrouver une capacité d'élocution limitée. L'état de Stokes s'est détérioré tout au long des années 1960 et il a été transféré plus tard à l'hôpital Good Samaritan de Cincinnati, où Twyman lui rendait visite régulièrement.

Twyman organisa également le NBA's Maurice Stokes Memorial Basketball game, qui s'était tenu au Kutsher's Country Club à Monticello, New York, afin de récolter des fonds pour aider d'anciens joueurs en difficulté - d'abord pour prendre soin de Stokes et après sa mort, pour d'autres joueurs. La collecte de fonds se fait ensuite lors d'un tournoi de golf auquel participe des joueurs NBA, ce tournoi remplaçant le match de basket-ball.

Il meurt d'une crise cardiaque, et son destin inspire le film Maurie (1973) de Daniel Mann, où il est incarné par Bernie Casey.

Il a été introduit au Hall of Fame en septembre 2004.

En mémoire de la relation entre les deux hommes, la NBA créa en 2013 le Twyman-Stokes Teammate of the Year Award, trophée récompensant le meilleur coéquipier de la ligue[1].

 
The Stokes Athletics Center.

La Saint Francis University honore son ancien élève en donnant le nom de Stokes Athletics Center à son centre athlétique[2].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « NBA To Unveil Twyman–Stokes Teammate Of Year Award, Announce Winner Sunday », sur hangtime.blogs.nba.com, NBA,
  2. (en) « Mo Stokes: The Greatest Basketball Player You've Never Heard of... », sur www.sportshollywood.com (consulté le 28 avril 2010)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier