Ouvrir le menu principal

Maurice Stokes

joueur de basket-ball américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stokes.

Maurice Stokes
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Rankin
Date de décès (à 36 ans)
Lieu de décès Cincinnati
Taille 2,01 m (6 7)
Situation en club
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
Saint Francis
Carrière professionnelle *
Saison Club
1955–58Royals de Rochester
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2006
Basketball Hall of Fame 2004
* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Maurice Stokes est un joueur de basket-ball, évoluant au poste d'intérieur, de 2,01 mètres né le 17 juin 1933 à Rankin en Pennsylvanie. Il est l’un des tout premiers joueurs de l’histoire à combiner une grande rapidité avec une puissance et une taille imposante. Choisi par les Rochester Royals, il a un impact immédiat dans l’équipe puisqu’il en est le meilleur marqueur, rebondeur et passeur.

BiographieModifier

Meilleur débutant en 1956 et meilleur rebondeur de la ligue en 1957, il participe à trois NBA All-Star Game de suite (1956, 1957, 1958). Lors du dernier match de sa troisième saison, une mauvaise chute sur le parquet le touche à la tête et le laisse inconscient. Il sort de son coma paralysé de manière permanente. Son coéquipier Jack Twyman devient alors son tuteur légal et aide à financer ses frais médicaux. En mémoire de la relation entre les deux hommes, la NBA créa en 2013 le Twyman-Stokes Teammate of the Year Award, trophée récompensant le meilleur coéquipier de la ligue[1].

Il meurt 6 avril 1970 d'une crise cardiaque, et son destin inspire le film Maurie (1973) de Daniel Mann, où il est incarné par Bernie Casey.

 
The Stokes Athletics Center.

La Saint Francis University honore son ancien élève en donnant le nom de Stokes Athletics Center à son centre athlétique[2].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « NBA To Unveil Twyman–Stokes Teammate Of Year Award, Announce Winner Sunday », sur hangtime.blogs.nba.com, NBA,
  2. (en) « Mo Stokes: The Greatest Basketball Player You've Never Heard of... », sur www.sportshollywood.com (consulté le 28 avril 2010)

Voir aussiModifier