Maurice Fabre

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurice Fabre (collectionneur) et Fabre.
Maurice Fabre
Maurice Fabre.jpg
Maurice Fabre
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalité
Activité

Antoine-Jean-Léon-Maurice Fabre (1921-1989) est un peintre villeneuvois, également sculpteur, graveur, photographe, secrétaire et directeur de société.

BiographieModifier

Né à Villeneuve-sur-Lot le , il y meurt le à l'âge de 67 ans. Petit-fils et fils de négociants, Léon Fabre (1864-1934) et Gustave Fabre (1894-1962). Cette famille Fabre est une des plus vieilles familles de la ville, dont la présence est attestée depuis 1660.

Maurice Fabre a fait partie des membres (secrétaire) du C.A.L.V. (Cercle Artistique et Littéraire Villeneuvois) créé à la fin des années 1930 avec Zette Delmon, Robert Magot, Guy Demoulin, Marcel Petit, etc. Secrétaire du musée Gaston Rapin.

Animateur, il crée avec son père Gustave le "Sporting Parasol Plage" en 1936, exploite aux portes de Villeneuve, les pépinières familiales ; dans le même temps, il crée avec succès, en y associant son fils Maurice, un dancing d’hiver original, avenue Gambetta, L'Isba, et sur les bords du Lot, à Parasol, une sorte de casino d’été, qui furent les endroits à la mode de l’avant-guerre. Le Sporting reste fermé durant la guerre, les Allemands interdisant tout rassemblement de jeunes. Celui-ci rouvre dès 1945.

Élève d'un groupe de peintres avec comme maître Vladimir de Terlikowski (1873-1951), il s'adonne au couteau. Puis sous l'égide de Pierre Raffi (1919-1987), fondateur de l'école des beaux-arts, il anime les cours de dessin, Pierre Raffi la peinture et Chantal Lanvin l'expression artistique pour enfants.

Jacques Raphaël-Leygues (1913-1994), maire de Villeneuve-sur-Lot, lui confie le service culturel qu'il anime avec dynamisme.

Notes et référencesModifier