Maurice Dupont

amiral, historien

Officier général francais 2 etoiles.svg Maurice Dupont
Nom de naissance Maurice Charles Dupont
Naissance
Saint-Denis
Décès (à 97 ans)
Saclay
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Ensign of France.svg Marine nationale
(sous-marins)
Grade Contre-amiral
Commandement Sous-marins Orphée (Q163)
Créole (Q193)
Conflits Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Distinctions
Hommages Une place à Rochefort
Autres fonctions Professeur à l'École de guerre navale
Membre titulaire de l'Académie de Marine
Président honoraire du CDHM

Maurice Dupont, né le à Saint-Denis et mort le à Saclay[1], est un officier de marine et historien français des XXe et XXIe siècles. Sous-marinier, il termine sa carrière dans la Marine nationale avec le grade de contre-amiral. Auteur de plusieurs ouvrages historiques sur la marine, il reçoit le Grand prix de la Fondation Napoléon en 1991 pour son ouvrage : L'amiral Decrès et Napoléon.

BiographieModifier

Ancien commandant de sous-marins en opérations en Méditerranée (1943-1944), durant la Seconde Guerre mondiale, le contre-amiral Maurice Dupont est commandeur de la Légion d'honneur, croix de guerre 1939-1945 et Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs. Professeur à l'École de guerre navale et membre titulaire de l'Académie de Marine, il est président honoraire du Comité de documentation historique de la Marine (CDHM) de 1985 à 1991.

DistinctionsModifier

HommagesModifier

En 1998, son nom est donné à une place par la ville de Rochefort, car c'est à lui que revient le mérite d'avoir dégagé et fait classer la Corderie royale située dans l'arsenal de Colbert. La Corderie royale, incendiée par les Allemands, est reconstruite et elle abrite aujourd'hui le Conservatoire du littoral et le centre international de la mer.

ÉcritsModifier

Ouvrages 
Articles 
  • Willaumez du mousse à l'amiral et au pair de France (1761-1845)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Site du Comité rochefortais de documentation historique de la Marine (CRDHM), [lire en ligne]