Ouvrir le menu principal

Maurice Caveing

philosophe et historien des mathématiques français
Maurice Caveing
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Maurice Caveing (né à Lyon dans le Rhône en 1923 et mort le ) est un philosophe, historien des mathématiques et militant chrétien progressiste français, spécialiste des mathématiques de l'Antiquité.

Sommaire

BiographieModifier

En khâgne à Lyon[1], élève de l'École normale supérieure puis agrégé de philosophie[2], il a participé à la création et a été membre de l’Union des Chrétiens Progressistes (UCP)[3] entre 1947 et sa dissolution en 1951[4]. Il a enseigné la logique et l'épistémologie à l'université de Paris Nanterre[2]. Il a été directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique à partir de 1987. Dans ses écrits d'épistémologie, il s'attache à démontrer comment, par leurs efforts, des hommes ont construit des mathématiques dans leur contexte social et culturel. Sa démarche de pensée le rapproche du positivisme et de l'humanisme.

ŒuvresModifier

  • Guy Besse et Maurice Caveing, Principes fondamentaux de philosophie de Georges Politzer, Éditions sociales, , 530 p.
  • Jacques Monod, Maurice Caveing, Francis Halbwachs et Jacques Roger, Épistémologie et marxisme, Paris, Union générale d'éditions,
  • Maurice Caveing, Zénon d’Élée : prolégomènes aux doctrines du continu : étude historique et critique des fragments et témoignages, Éditions Vrin, , 242 p. (ISBN 2711620484)
  • Maurice Caveing, La constitution du type mathématique de l'idéalité dans la pensée grecque, Villeneuve d'Ascq, Presses Univ. Septentrion (distributeur: Sodis) :
    • Essai sur le savoir mathématique dans la Mésopotamie et l'Égypte anciennes, vol. 1, , 417 p. (ISBN 285939415X)
    • La figure et le nombre - Recherches sur les premières mathématiques des Grecs, vol. 2, — dédié à Mireille Thélème
    • L’irrationalité dans les Mathématiques grecques jusqu’à Euclide, vol. 3, (ISBN 2-85939-539-3, notice BnF no FRBNF36971590)
  • Maurice Caveing, Le problème des objets dans la pensée mathématique, Paris, Vrin, coll. « Problèmes et controverses », , 286 p.
  • Maurice Caveing, Jean-Toussaint Desanti : un destin philosophique, éditions Hachette, coll. « Hachette Littératures », (ISBN 2012794025)

Autres publicationsModifier

  • Mésaventures de l'anti-marxisme, les malheurs de Maurice Merleau-Ponty, avec Georges Cogniot et Roger Garaudy, 1 volume, 160 pages, Paris, Éditions sociales, 1955.
  • Raison, mythe et société dans la Grèce antique, entretien avec Jean-Pierre Vernant, Maurice Godelier et Maurice Caveing, Paris, Editions rationalistes, 1975.
  • Le Sens de l'axiomatisation euclidienne, 33 pages, Strasbourg, Université Louis Pasteur, 1980.
  • A propos d'une récente traduction de l'Introduction arithmétique de Nicomaque de Gérase, Académie internationale d'histoire des sciences, Wiesbaden, 1980.
  • Le matin des mathématiciens, entretiens sur l'histoire des mathématiques, présentés par Émile Noël, avec la participation de Maurice Caveing, Jean Dhombres et Guy Beaujouan, Paris, Belin, 1985.
  • Les philosophes et les mathématiques, directeurs de pubication: Maurice Caveing et Évelyne Barbin, 317 pages, Paris, Ellipses, 1996.
  • Une pensée captive, de Jean-Toussaint Desanti, édité par Maurice Caveing, 1 volume, 434 pages, Paris, PUF, 2008.

ArticlesModifier

  • «Les numérotations dans l’histoire», La Recherche, numéro 67, 1976, pp. 488-491.
  • «Sur la constitution des mathématiques en sciences théoriques», Bulletin de la société française de philosophie, avril-juin 1979.
  • «Le traitement du continu dans Euclide et dans Aristote», dans Penser les mathématiques, avec Jean Dieudonné et René Thom, Paris, Seuil, 1982.
  • «L’originalité radicale des Grecs en mathématiques tient-elle du miracle?», dans Le miracle grec: Actes du 2ème colloque sur la pensée antique, 18-19-20 mai 1989.
  • «Quelques précautions dans l’emploi de l’idée de nombre», L’Homme, 116, octobre-décembre 1990.
  • «L'Histoire des mathématiques de l’Antiquité», Revue de Synthèse, octobre-décembre 1998, p. 485-510.

RéférencesModifier

SourcesModifier

  • Hamdi Mlika, « La contribution de Maurice Caveing dans la mise au jour de l’universalisme omniculturel des mathématiques », Colloque Humanismes, mathématiques, positivismes,‎ (lire en ligne)
  • Yvon Gauthier, « Maurice Caveing, Le problème des objets dans la pensée mathématique », Philosophiques, vol. 32, no 2,‎ , p. 472-474 (lire en ligne)

NotesModifier

  1. La filmologie en retour arrière (1943-1947), par Lucien Sève, revue 1895, 1er mars 2012.
  2. a et b D'après la notice biographique de l'ouvrage La figure et le nombre (Presses du Septentrion).
  3. Maurice Caveing, sur Le Maitron.
  4. Thierry Keck et Étienne Fouilloux, Jeunesse de l'Église, 1936-1955: aux sources de la crise progressiste en France, Karthala, coll. « Signes des temps », , 483 p. (ISBN 2845865910), p. 235 et Yvon Tranvouez, Catholiques d'abord: approches du mouvement catholique en France (XIXe-XXe siècle), Éditions de l'Atelier, , 264 p., p. 222

Liens externesModifier