Maurice Blitz

Maurice Blitz
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Nationalités
Activité
Fratrie
Enfant
Autres informations
Sports

Maurice Blitz, né le à Paris et mort le , est un poloïste belge et un diamantaire. Il est le frère de Gérard Blitz, nageur et également poloïste, et père de Gérard Blitz qui a fondé le Club Méditerranée en 1950.

BiographieModifier

Maurice Blitz est un Juif peu pratiquant marié à une femme catholique d'origine anversoise et bourgeoise. Ils sont les parents de Gérard et de Judith, plus connue sous son surnom de « Didy » ; ces derniers feront les grandes heures du Club Méditerranée, le premier comme fondateur, la seconde comme chef de village renommée[1]. Au début du XXe siècle, Maurice Blitz officie dans le domaine du diamant mais reste passionné par la natation et éduque ses enfants dans la passion du sport en général[1].

Aux Jeux olympiques d'été de 1920 disputés à Anvers, il remporte la médaille d'argent en tant que membre de l'équipe belge de water-polo. Son frère Gérard faisait aussi partie de cette équipe. Aux Jeux olympiques d'été de 1924 à Paris, les frères Blitz sont de nouveau médaillés d'argent en water-polo.

Il devient par la suite arbitre international, s'occupant notamment de la finale du tournoi de water-polo aux Jeux olympiques d'été de 1932.

Il fonde en 1948 le club de natation et de water-polo du Koninklijke Zwemclub Scaldis.

RéférencesModifier

  1. a et b Alain Faujas et Gilbert Trigano (postface), Trigano : l'Aventure du Club Med, Flammarion, , 262 p. (ISBN 978-2-08-066780-9, présentation en ligne), « Un diamantaire de water-polo », p. 43 à 44

Liens externesModifier