Ouvrir le menu principal

Maurice Binder

créateur de génériques de films
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Binder.
Maurice Binder
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Maurice Binder (né le à New York, mort le à Londres[1]) est un créateur américain de génériques de films, notamment connu pour avoir créé seize génériques des films de James Bond entre 1962 et 1989.

BiographieModifier

Après avoir entrepris des études d'ingénieur, Maurice Binder rejoint l'école des beaux-arts Art Students League of New York.

Il commence sa carrière artistique en travaillant comme publicitaire pour la chaîne de magasins américains Macy's, en menant des campagnes publicitaires et en créant des catalogues de vente.

À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, Maurice Binder travaille pour les studios Universal Pictures, et devient directeur artistique chez Columbia Pictures.

En 1958, il est engagé par le réalisateur américain Stanley Donen afin de créer le générique de Indiscret (film sorti en 1958, avec Ingrid Bergman et Cary Grant). En 1960, il crée le générique du film britannique Ailleurs l'herbe est plus verte et s'installe à cette occasion à Londres en Angleterre.

En 1962, fort de son succès grandissant, il est engagé par les producteurs Albert R. Broccoli et Harry Saltzman, alors installés à Londres, afin de créer le générique de la première adaptation cinématographique du roman de Ian Fleming, James Bond 007 contre Dr No. C'est à cette occasion qu'il créa le désormais célèbre emblème générique : la vision du personnage de James Bond au travers d'un canon de pistolet (séquence du Gun Barrel), ainsi que les génériques reprenant des silhouettes de femmes nues, dansant ou sautant dans des effets spéciaux de lumière ou de contrastes colorés.

De 1962 à 1989, Maurice Binder réalise successivement seize génériques pour les films de James Bond ainsi que différents génériques pour d'autres productions.

Maurice Binder meurt le à Londres en Angleterre d'un cancer du poumon.

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Maurice Binder sur Les gens du cinéma.com
  2. a et b Générique créé par Robert Brownjohn où Maurice Binder est crédité pour la séquence du canon de pistolet

Liens externesModifier