Ouvrir le menu principal

Matthew Festing

grand maître de l'ordre souverain de Malte

Matthew Festing
Illustration.
Frá Matthew Festing, en 2008.
Titre
79e grand-maître
de l'ordre souverain de Malte

(8 ans, 10 mois et 17 jours)
Prédécesseur Andrew Bertie
Successeur Ludwig Hoffmann von Rumerstein (lieutenant intérimaire)
Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto
Biographie
Nom de naissance Robert Matthew Festing
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Northumberland (Royaume-Uni)
Nationalité britannique
Père Sir Francis Festing
Mère Mary Cecilia Riddell
Diplômé de Cambridge
Religion Catholicisme

Matthew Festing
Grands-maîtres de l'ordre souverain de Malte

Frá Matthew Festing, né le dans le Northumberland en Angleterre, est le 79e grand-maître de l'ordre souverain de Malte de 2008 à 2017[1].

Sommaire

FamilleModifier

Cadet de quatre garçons, fils du field-marshal Sir Francis Festing[2] et de Mary Cecilia Riddell, son père, militaire et chef d'État major-général de l'Empire britannique, est catholique converti engagé auprès de l'ordre de Malte, chevalier depuis 1963[3].

Sa mère, fille aînée des Giffard Riddell[4] (de Swinburne Castle, dans le Northumberland)[5], d'ascendance petite noblesse récusante qui compte notamment parmi ses ancêtres le bienheureux Adrien Fortescue, martyrisé en 1539 et dont la mémoire est honorée au missel de l'ordre souverain de Malte. Elle est aussi une petite-fille du très honorable lord Robert Montagu membre du parlement et petite-nièce du 7e duc de Manchester ordre de Saint-Patrick (1823 † 1890)[6].

Ses trois frères sont John Festing, ancien High Sheriff du Northumberland, le major Michael Festing et Andrew Festing, ancien président de la Société royale des peintres portraitistes[7].

BiographieModifier

Études et carrièreModifier

Il passe son enfance à Malte et à Singapour, du fait des affectations de son père, le général Sir Francis Festing. Il étudie à Ampleforth, avant de poursuivre ses études au St. John's College à Cambridge où il choisit l'histoire moderne (nommé B.A.).

Il entre ensuite dans l'armée britannique aux Grenadier Guards, puis occupe le rang de colonel de réserve. Nommé pour services militaires en 1998 en tant qu'officier dans l'ordre de l'Empire britannique (OBE), il détient aussi le poste de Deputy Lieutenant du comté de Northumberland.

En 2007, Festing signe une pétition en faveur du motu proprio Summorum Pontificum.

Ordre souverain de MalteModifier

Festing est reçu chevalier d'honneur et de dévotion en 1977 et prononce en 1991 ses vœux d'obéissance avant de devenir chevalier de justice. En 1993 lors de la restauration du grand prieuré d'Angleterre, entraînant de facto la suppression du sous-prieuré bienheureux Fortescue créé en 1972, Frá Matthew devient grand prieur d'Angleterre, le premier depuis la mort de Girolamo Laparelli en 1815. Il dirige des missions humanitaires au Liban et au Kosovo et mène la section anglaise de son ordre vers le pèlerinage annuel de Lourdes.

Le , Frá Matthew est élu 79e grand maître à la suite de Frá Andrew Bertie.

Démission et ses possibles raisonsModifier

Festing promit de présenter sa démission de ses fonctions le , à la demande du pape François[8]. Il présente sa démission le [9], entériné par le conseil souverain le 28 janvier. L'intérim fut assuré, jusqu'à l'élection d'un nouveau grand maître, par le grand commandeur, Frá Dr Ludwig Hoffmann von Rumerstein[10].

L'élément déclencheur officiel de la décision du pape fut trouvé dans le fait que Matthew Festing avait renvoyé Boeselager (réintégré depuis) après avoir appris qu'il aurait couvert le fait que l'Ordre aurait distribué des préservatifs et des moyens abortifs en Afrique et en Asie, à l'insu des instances romaines[11].

Distinctions et récompensesModifier

Décorations de l'ordre souverain de MalteModifier

  •   Grand-maître de l'ordre de Malte (mars 2008)
  •   Collier de l'ordre pro Merito Melitensi, classe militaire (mars 2008)
  •   Médaille commémorative pour le Jubilé (2000)
  •   Médaille commémorative du tremblement de terre des Abruzzes (2009)
  •   Médaille commémorative des 900 ans de l'ordre de Malte (février 2013)

Décorations britanniquesModifier

Honneurs d'autres États souverainsModifier

Ordres dynastiquesModifier

Autres récompensesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. www.ft.com
  2. www.unithistories.com
  3. Mary Cecilia Riddell sur thepeerage.com
  4. RIDDELL, of Felton sur www.burkespeerage.com
  5. www.feltonparkgreenhouse.org
  6. www.burkespeerage.com
  7. Debrett's People of Today
  8. Nicolas Senèze, « Démission du grand-maître de l’Ordre de Malte », La-croix.com,‎ (lire en ligne)
  9. Cécile Chambraud, « Le pape François contraint à la démission le grand-maître de l’Ordre de Malte », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  10. www.malteser.or.at
  11. Jean-Marie Guénois, « Révolution de palais à l'ordre de Malte », Le Figaro Magazine, semaine du 14 avril 2017, pages 66-75.
  12. (pl) « POSTANOWIENIE PREZYDENTA RZECZYPOSPOLITEJ POLSKIEJ », Monitor Polski (journal officiel de la République de Pologne), no 137,‎ , p. 31 (lire en ligne [PDF])
  13. Nomination des Ordonnances souveraines no 2405 le 14 octobre 2009
  14. (de) « Reply to a question tabled in the Austrian Parliament about the Prince & Grand Master's Decoration of Honour » [PDF] (consulté le 13 janvier 2013), p. 1923
  15. « L’Ordre de Malte livre 700 maisons aux survivants du typhon Yolanda aux Philippines. Le Grand-Maître reçu par le président Aquino. », (consulté le 31 mars 2015)
  16. (es) « Real Decreto 754/2015, de 31 de julio, por el que se concede el Collar de la Orden de Isabel la Católica a Su Alteza Eminentísima Frey Matthew Festing, Príncipe y Gran Maestre de la Soberana Orden Militar de Malta. », Boletín oficial del estado, série Otras disposiciones, no 183,‎ , p. 67084, article no 8692 (lire en ligne [PDF])
  17. « Visite officielle de la Présidente de la Lituanie à l’Ordre Souverain de Malte », sur orderofmalta.int, (consulté le 20 janvier 2016)
  18. « Première visite d’un Grand Maître en République de Chine (Taiwan) », sur ordreofmalta.int, (consulté le 9 janvier 2016)
  19. (sl) « Fra Matthew Festing », sur predsednik.si, (consulté le 31 janvier 2017)
  20. (ru) « Новости - Высочайший визит в Рим и вручение Императорского Ордена Святого Апостола Андрея Первозванного Великому Магистру Мальтийского Ордена Святого Иоанна Иерусалимского фра Мэтью Фестингу (« Nouvelles - Visite à Rome et remise de l'ordre impérial de Saint-André au grand-maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, Frá Matthew Festing ») », Saintanna.ru (consulté le 8 mars 2016)
  21. Portrait de Son Altesse Eminentissime le Prince et Grand-Maître Frá Matthew Festing sur le site officiel de l'OSM