Matteuccia struthiopteris

espèce de fougère de la famille des Onocleaceae

Fougère allemande, Fougère autruche, Matteuccie fougère-à-l’autruche

Matteuccia struthiopteris, connu sous le nom de Fougère allemande, de Fougère autruche, de Matteuccie fougère-à-l’autruche, fougère-à-l'autruche[2]ou tête de violon, est une fougère de la famille des Dryoptéridacées que l'on rencontre dans les régions tempérées de l'hémisphère nord.

ÉtymologieModifier

Agostino Todaro a dédié cette fougère à Carlo Matteucci[3], neurophysiologiste italien. Le nom d'espèce struthiopteris dérive du grec ancien στρουθίων / strouthíōn, « autruche », et de πτερίς / pterís, « aile », pour indiquer la similitude de la fronde avec une aile d'autruche[3].

DescriptionModifier

 
Crosses de Matteuccia struthiopteris.

Comme les espèces du genre Onoclea, cette fougère émet des frondes stériles disparaissant l'hiver et fertiles subsistant jusqu'au printemps.

ClassificationModifier

Cette espèce reste classée, selon les différents index, dans trois familles différentes : Dryopteridaceae (W3-Tropicos, GRIN), Woodsiaceae (IPNI), Onocleaceae (?), et dans deux genres différents : Onoclea (W3-Tropicos et IPNI) et Matteuccia (GRIN), sans compter les multiples synonymes depuis abandonnés : Osmunda struthiopteris L. - 1753 ; Struthiopteris germanica Willd. - 1809 ...

Liste de sous taxons, acceptées ou synonymesModifier

Selon Tropicos (14 mars 2013)[4] :

  • Matteuccia struthiopteris subsp. pensylvanica (Willd.) Á. Löve & D. Löve
  • Matteuccia struthiopteris subsp. sinuata (Thunb.) Á. Löve & D. Löve
  • Matteuccia struthiopteris var. acutiloba Ching
  • Matteuccia struthiopteris var. pensylvanica (Willd.) C.V. Morton
  • Matteuccia struthiopteris var. pubescens (Terry) Clute
  • Matteuccia struthiopteris var. struthiopteris
  • Matteuccia struthiopteris f. pubescens (Terry) Clute

DistributionModifier

Cette espèce est répandue dans tout l'hémisphère nord tempéré :

Statuts de protection, menacesModifier

L'espèce n'est pas encore évaluée à l'échelle mondiale par l'UICN. En Europe elle est classée comme non préoccupante [5].

En France elle est considérée vulnérable (VU) par l'INPN, elle est évaluée vulnérable en Alsace.

Propriétés culinaires et médicinalesModifier

Les jeunes pousses sont consommées dans le nord-est de l’Amérique du Nord sous le nom de têtes-de-violon[6],[7].

Selon l'ethnobotaniste François Couplan, les crosses sont comestibles cuites[8] ; au Japon, dites Kusasotetsu, elles sont mangées bouillies puis transformées en beignets (tempura) ou lentement cuites dans une sauce de soja[8].

Galerie d'imagesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 14 mars 2013
  2. « Au Canada, la fougère dont on consomme les crosses est appelée communément fougère-à-l'autruche (matteuccie ou Matteuccia struthiopteris chez les spécialistes) »Grand Dictionnaire Terminologique
  3. a et b « Matteucia struthiopteris », sur jardinage.ooreka.fr (consulté le ).
  4. Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 14 mars 2013
  5. MNHN & OFB [Ed]. 2003-présent. Inventaire national du patrimoine naturel (INPN), Site web : https://inpn.mnhn.fr, consulté le 4 janvier 2022.
  6. « Bulletin #4198, Facts on Fiddleheads », sur umaine.edu (consulté le )
  7. crosse de fougère, Grand Dictionnaire Terminologique, Office québécois de la langue française, 2011
  8. a et b Couplan, François (2009) Le régal végétal : plantes sauvages comestibles ; Editions Ellebore, 527 pages
  • William Jackson Hooker - Species filicum, vol. IV – Londres : William Pamplin, 1862 – p.161 (N-b : l'espèce y est appelée Onoclea germanica)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :