Mathieu de Lesseps

diplomate français
Mathieu de Lesseps
De Lesseps intime-Batbedat-02.jpg
Fonctions
Préfet du Cantal
Consul général (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Sépulture
Nationalité
Activités
Famille
Père
Fratrie
Enfants
Autres informations
Distinction
Carthage, tombe de Mathieu Maximilien Prosper de Lesseps.JPG
Vue de la sépulture.

Mathieu Maximilien Prosper Comte de Lesseps (Hambourg - Tunis ) est un diplomate et haut fonctionnaire français.

BiographieModifier

Le , il épouse à Malaga Catherine de Grevigné y Gallegos (17301823), grand-tante de l’impératrice Eugénie de Montijo. Il est le père de Ferdinand et de Jules de Lesseps.

Il est d'abord consul de France au Maroc. Il rejoint l'armée d'Égypte en 1800 en tant que commissaire des relations commerciales. Il est ensuite nommé commissaire général à Livourne (où il fonde la loge maçonnique Napoléon, à l'obédience du Grand Orient de France) puis commissaire impérial à Corfou de à , sous Donzelot.

Durant les Cent-Jours, il est brièvement préfet du Cantal du 6 au , avant d'être nommé commissaire extraordinaire provisoire dans la 19e division militaire, . Après Waterloo, il est remplacé le . Le , il est nommé consul-général à Philadelphie ; le , il est nommé à Alep en Syrie ; enfin, le , il est nommé à Tunis, où il décède. Il est inhumé à Tunis avant d'être déplacé à Carthage[1].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Paul Jacquinot d'Oisy, Autour du Rhamadan tunisien - Mélanges de voyage et de musique, Collection XIX, (ISBN 9782346120222, lire en ligne)