Ouvrir le menu principal

Match de football Brésil – France (2006)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Match de football Brésil – France.

Brésil - France
Image illustrative de l’article Match de football Brésil – France (2006)
Contexte
Compétition Coupe du monde de football de 2006
Date
Stade Commerzbank-Arena
Lieu Francfort-sur-le-Main
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Affluence 48 000 spectateurs
Résultat
Drapeau : Brésil Brésil 0 - 1 Drapeau : France France
Mi-temps 0 - 0 0
Acteurs majeurs
Buteur(s) France
But inscrit après 57 minutes 57e Thierry Henry
Arbitrage Drapeau : Espagne Luis Medina Cantalejo

Le match de football France – Brésil de 2006 est le match de football qui oppose l'équipe de France à l'équipe du Brésil lors du dernier quart de finale de la Coupe du monde de football de 2006. Le match est remporté par l'équipe de France sur le score final de 1 à 0.

Le match est marqué par le niveau de jeu exceptionnel de Zinédine Zidane. Certains observateurs le qualifiant même comme le meilleur de sa carrière.

Contexte avant le matchModifier

L'équipe de France se qualifie pour les huitième de finale avec difficulté, mais la victoire face à l'Espagne (3-1) redonne de l'espoir à la formation française[1],[2],[3].

Le Brésil, tenant du titre et cinq fois vainqueur est présenté comme le favori du match et de la compétition[1]. La France et le Brésil se confrontent pour la quatrième fois de leur histoire dans une Coupe du monde (1958, 1986 et 1998)[4],[5].

Le match a lieu au Commerzbank-Arena[6]. Raymond Domenech choisit le schéma tactique en 4-2-3-1 pour ce match[7].

Déroulement du matchModifier

Dans le temps additionnel, à la quarante-sixième minute de jeu Patrick Vieira touche le ballon de la tête d'un coup franc de Zinédine Zidane, sans succès. À la quarante-huitième minute, Zidane tire de nouveau un coup franc situé à la limite de la surface de réparation, mais le ballon est contré par le mur brésilien[8].

Dans la cinquante-cinquième minute de jeu, Florent Malouda, qui évolue sur le côté gauche du terrain, parvient à obtenir un coup franc. Zidane le tire et envoie le ballon sur Thierry Henry qui frappe du plat du pied sous la transversale des cages brésiliennes (57e minute)[3].

Feuille de matchModifier

Feuille de match[9],[10],[11],[3] :

Match 60 Brésil   0 - 1   France FIFA WM-Stadion, Francfort-sur-le-Main

21h00
  Historique des rencontres
(0 - 0)   57e Henry (Zidane  ) Spectateurs : 48 000
Arbitrage :   Luis Medina Cantalejo
Cafu   25e
Juan   45e
Ronaldo   45+2e
Lúcio   75e
Rapport   74e Sagnol
  87e Saha
  88e Thuram
Brésil
France
 
BRÉSIL :
Titulaires :
  01 Dida
ArD 02 Cafu     25e   76e
DC 03 Lúcio   75e
DC 04 Juan   45e
ArG 06 Roberto Carlos
MDf 17 Gilberto Silva
MDf 11 Zé Roberto
MOf 08 Kaká   79e
MOf 19 Juninho   63e
MJ 10 Ronaldinho
AC 09 Ronaldo   45+2e
Remplaçants :
FW 07 Adriano   63e 
DF 13 Cicinho   76e 
FW 23 Robinho   79e 
Entraîneur :
  Carlos Alberto Parreira
 
 
FRANCE :
Titulaires :
  16 Fabien Barthez
ArD 19 Willy Sagnol   74e
DC 15 Lilian Thuram   88e
DC 05 William Gallas
ArG 03 Éric Abidal
MC 04 Patrick Vieira
MC 06 Claude Makélélé
MD 22 Franck Ribéry   77e
MOf 10 Zinédine Zidane  
MG 07 Florent Malouda   81e
AvC 12 Thierry Henry   86e
Remplaçants :
AC 09 Sidney Govou   77e 
AC 11 Sylvain Wiltord   81e 
AC 14 Louis Saha   87e   86e 
Entraîneur :
  Raymond Domenech

Assistants:
  Victoriano Giraldez Carrasco
  Pedro Medina Hernández
Quatrième arbitre :
  Mark Shield
Cinquième arbitre :
  Ben Wilson

Homme du match :
  Zinédine Zidane

Conséquence et réactionsModifier

Réactions de la presse brésilienneModifier

À la suite de la défaite du Brésil, plusieurs joueurs brésiliens sont critiqués, comme l'arrière gauche Roberto Carlos, dont l'attitude lors de la défense face au coup franc décisif est critiquée, puisqu'il n'a pas su réagir[12].

Pour Luis Fernando Versissimo, le Brésil avait ses chances, car les deux équipes présentent des similitudes selon lui : « Les deux équipes avaient des entraîneurs contestés et des choix discutés. Les deux avaient des joueurs trop vieux pour encore faire partie de la sélection. Mais par-dessus tout, les deux avaient des joueurs légendaires. Les légendes brésiliennes n'ont pas justifié leur réputation ou leurs prétentions. La plus grande légende de l'équipe française a donné une leçon de football »[12].

Selon le journaliste Adieu Parreira, les joueurs sont « mal préparés, mal choisis et mal organisés »[12].

Le match de Zinédine ZidaneModifier

Zinédine Zidane livre une prestation exceptionnelle lors de ce match[7],[13],[5],[2]. Certains journalistes et observateurs le classe même comme le meilleur de sa carrière[1],[9]. En effet, le meneur des Bleus est l'auteur de plusieurs dribbles impressionnants, comme un jongle contre Kaká, où il enchaîne avec une passe extérieure du pied droit pour servir Éric Abidal à la vingt-huitième minute. À la quarante-et-unième minute, il effectue un crochet sur Ronaldinho. En seconde mi-temps, à la cinquante-quatrième minute, il effectue un lob au-dessus de Ronaldo pour servir Florent Malouda[14].

Après le match, plusieurs de ses coéquipiers lui louent une qualité technique incroyable, notamment Malouda : « On peut dire que Zizou était Brésilien sur ce match ». Puis Abidal : « Je crois qu'il a fait des gestes techniques qui ont du plaire à pas mal de personnes. C'est extraordinaire. Avant même que je sois professionnel, il me faisait rêver. Aujourd'hui, il me fait toujours rêver ». Willy Sagnol revient quant à lui sur la décision de Zidane de continuer en équipe de France : « Je ne vais pas dire qu'on est admiratif mais on est content qu'il soit là. On est vraiment heureux qu'il ait changé d'avis il y a un an ». Enfin, le gardien de but et remplaçant Mickaël Landreau déclare : « C'est vrai que tout le monde attendait Ronaldo, Ronaldinho ou Kaka mais Zidane a tout fait à lui tout seul. Il a été exceptionnel. Le match contre l'Espagne a sans doute été un déclic important »[14].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « La performance gigantesque de Zinédine Zidane face au Brésil en 2006 », sur lasueur.com, (consulté le 16 juillet 2018)
  2. a et b Nicolas Lagavardan, « Un match, une légende : France – Brésil 2006, le chef d’oeuvre de Zidane », sur footlegende.fr, (consulté le 16 juillet 2018)
  3. a b et c « Quart de Finale de la Coupe du Monde 2006 Brésil-France : 0-1 (0-0) », sur legendesdufoot.com (consulté le 16 juillet 2018)
  4. « Makelele et Juninho refont France-Brésil...2006 », sur lemonde.fr, (consulté le 16 juillet 2018)
  5. a et b Christophe Gaudot, « Les 5 France-Brésil qui ont marqué l’histoire », sur francetvinfo.fr, (consulté le 16 juillet 2018)
  6. « Revivez France - Brésil 2006 ! », sur lequipe.fr, (consulté le 16 juillet 2018)
  7. a et b Markus Kaufmann, « ET ZIDANE DANSA SUR LE BRÉSIL », sur sofoot.com, (consulté le 16 juillet 2018)
  8. « La France élimine le Brésil ! », sur la-croix.com, (consulté le 16 juillet 2018)
  9. a et b « 2006 France Brésil 1 - 0 », sur om4ever.com (consulté le 16 juillet 2018)
  10. « COUPE DU MONDE FRANCFORT - STADE DE LA COUPE DU MONDE SAMEDI 1 JUILLET 2006 », sur fff.fr (consulté le 16 juillet 2018)
  11. « Coupe du monde 2006 Allemagne » Quarts de finales » Brésil - France 0:1 », sur mondedufoot.fr (consulté le 16 juillet 2018)
  12. a b et c « La presse brésilienne s'incline devant Zidane », sur lalibre.be, (consulté le 16 juillet 2018)
  13. Rémi Farge, « BLEUS : IL Y A DIX ANS, ZIDANE METTAIT LE BRÉSIL À GENOUX », sur football365.fr, (consulté le 16 juillet 2018)
  14. a et b « Zidane, la classe mondiale », sur eurosport.fr, (consulté le 16 juillet 2018)