Massilly

commune française du département de Saône-et-Loire

Massilly
Massilly
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Mâcon
Intercommunalité Communauté de communes du Clunisois
Maire
Mandat
Alain de Javel
2020-2026
Code postal 71250
Code commune 71287
Démographie
Population
municipale
356 hab. (2017 en diminution de 2,73 % par rapport à 2012)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 27″ nord, 4° 40′ 19″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 306 m
Superficie 5,44 km2
Élections
Départementales Canton de Cluny
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Massilly
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Massilly
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Massilly
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Massilly

Massilly est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

  Taizé Bray  
Flagy N Cortambert
O    Massilly    E
S
Lournand

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 1989 Éliane Astier    
mars 1989 juin 1995 Raymond Germain    
juin 1995 mars 2001 Michel Geay    
mars 2001 mars 2008 Alain Fustier    
mars 2008 mars 2009 Jean-Marc Bonin    
mars 2009 juin 2011 Jean-Luc Berthout[1]    
septembre 2011 en cours Alain de Javel    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2017, la commune comptait 356 habitants[Note 1], en diminution de 2,73 % par rapport à 2012 (Saône-et-Loire : -0,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
388400454503534504522486491
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
460435423397376399403354345
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
330304310345335302325282300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
304370373427434359371374361
2017 - - - - - - - -
356--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

CultesModifier

La commune relève de la paroisse Saint-Augustin en Nord-Clunisois, qui a son siège à Ameugny.

EconomieModifier

Sur le territoire de la commune est implantée une importante entreprise française : Massilly, spécialisée dans la fabrication d'emballages métalliques, créée par Robert Bindschedler.

Artisanat d'artModifier

À Massilly est installé un artisan d'art : le maître-verrier Paul Duckert, artiste formé à Taizé qui y possède son atelier[6].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église, placée sous le vocable de saint Denis (qui y est représenté par une statue en bois peint et doré datant du XVIIe siècle.
  • Au lieu-dit « Le Château » : une pierre levée, menhir qui fut christianisé au XVIIIe siècle, surmonté d'une croix avec fleurs de lys[7].

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Démissionnaire [1].
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  6. Artiste à qui l'on doit plusieurs vitraux installés dans des édifices religieux, entre autres à Bruailles (église Notre-Dame-de-l'Assomption, Notre-Dame-de-l'Assomption, 1981), à La Valla-en-Gier (église Sainte-Agate-et-Saint-Andéol, vitraux du chœur, 1987), à Louhans (église Saint-Pierre, Apocalypse selon saint Jean, 1993), à Lugny (chapelle Notre-Dame-de-Pitié, pietà, 2012) et jusqu'en Suisse : temple de Saint-Martin à Val-de-Ruz (de 1970 à 1976).
  7. « Saint-Hippolyte - Les bords de Guye » sur saint-hippolyte-71.org.