Ouvrir le menu principal

Massacre de Balangiga
Image illustrative de l’article Massacre de Balangiga
Le mémorial du massacre de Balangiga.

Date
Lieu Balangiga, Drapeau des Philippines Philippines
Auteurs Drapeau des États-Unis
Coordonnées 11° 07′ nord, 125° 23′ est

Géolocalisation sur la carte : Philippines

(Voir situation sur carte : Philippines)
Massacre de Balangiga

Le massacre de Balangiga est commis en 1901, dans la ville de Balangiga aux Philippines[1], durant la guerre américano-philippine. Il fait initialement référence à l'assassinat d'environ 48 membres du 9e régiment d'infanterie américain par les habitants de la ville de Balangiga, sur l'île de Samar, lors d'une attaque, le 28 septembre de la même année, qui aurait été suivie par des guérillas. Cet évènement est décrit comme la pire défaite de l'armée américaine, depuis la bataille de Little Bighorn, en 1876[1],[2],[3].

L'attaque et les représailles qui ont suivi demeurent l'une des questions les plus anciennes et les plus controversées entre les Philippines et les États-Unis[1]. Les rapports contradictoires des historiens américains et philippins ont confondu la question : selon certains historiens philippins, comme Teodoro Agoncillo (en), le véritable massacre de Balangiga a été la riposte ultérieure contre la population de l'île et les guérillas qui en ont résulté lorsque les soldats américains ont brûlé des villes entières pendant leur marche à travers l'île de Samar (en)[4].

PréludeModifier

Au cours de l'été 1901, le général de brigade Robert Patterson Hughes (en), qui commande le département des Visayas et est responsable de l'île de Samar, lance une politique agressive de privation de nourriture et de destruction de biens sur l'île[5]. L'objectif est de forcer la fin de la résistance des Philippins. Une partie de sa stratégie consiste à fermer trois ports clés de la côte sud, Basey, Balangiga et Guiuan. Samar est un centre important pour la production du chanvre de Manille, dont le commerce finance les forces philippines sur l'île. Dans un même temps, les intérêts des États-Unis sont d'obtenir le contrôle du commerce du chanvre, qui est un matériau vital tant pour la marine des États-Unis que pour les agro-industries américaines comme le coton.

Le , la compagnie C du 9e régiment d'infanterie américain débarque à Balangiga, troisième plus grande ville de la côte sud de l'île de Samar, pour fermer son port et empêcher l'approvisionnement des forces philippines de l'intérieur[6] qui étaient alors sous le commandement du général Vicente Lukbán (en). Lukbán y avait été envoyé en pour gouverner l'île, au nom de la Première République philippine d'Emilio Aguinaldo[7]. Fin , avant le cantonnement des Américains à Balangiga, le maire Pedro Abayan avait écrit à Lukban pour « avoir observé une politique trompeuse avec [les Américains] faisant ce qu'ils veulent, et quand une occasion favorable se présentera, le peuple s'opposera à eux »[8].


RéférencesModifier

  1. a b et c (en) James Brooke, « U.S.-Philippines History Entwined in War Booty », sur le site du New York Times, (consulté le 17 décembre 2018).
  2. (en) « Counterinsurgency and the US Military », sur le site intellectualconservative.com (lien archivé), (consulté le 17 décembre 2018).
  3. (en) « The burning of Samar », sur (lien archivé) (consulté le 17 décembre 2018).
  4. (en) Agoncillo Teodoro C., History of the Filipino People, Quezon City, Garotech Publishing, (ISBN 971-8711-06-6), p. 228.
  5. (en) Bruno Thomas A., « The Violent End of Insurgency on Samar 1901–1902 », Army History, no 79,‎ , p. 31-46 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 décembre 2018).
  6. (en) « Interview with Bob Couttie », sur le site Philippine News (consulté le 21 décembre 2018).
  7. (en) « Interview with Bob Couttie », sur le site Philippine News (consulté le 21 décembre 2018).
  8. (en) Gregg Jones, Honor in the Dust : Theodore Roosevelt, War in the Philippines, and the Rise and Fall of America's Imperial Dream, New American Library, , 430 p. (ISBN 978-0451239181), p. 230, 407.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Couttie Bob, Hang the Dogs : The True and Tragic History of the Balangiga Massacre, New Day Publishers, (ISBN 971-10-1124-7).
  • (en) Schott Joseph L., The Ordeal of Samar, Bobbs-Merrill, .
  • (en) Taylor James O., The Massacre of Balangiga : Being an Authentic Account By Several of the Few Survivors, Joplin, McCarn Printing Co.
  • (en) US Senate Committee, Hearings on "Affairs in the Philippine Islands" : February 2, 1902 to October 13, 1903, vol. 1 à 3, .

Article connexeModifier

Source de la traductionModifier