Massacre d'Akihabara

sept morts et dix blessés à Tōkyō, au Japon, le 8 juin 2008

Massacre d'Akihabara
Chūō-dōri, l'avenue où ont lieu les faits
Chūō-dōri, l'avenue où ont lieu les faits

Type Attaque au véhicule-bélier
Tuerie à l'arme blanche
Pays Drapeau du Japon Japon
Localisation Akihabara, Tokyo
Coordonnées 35° 41′ 59″ nord, 139° 46′ 17″ est
Date
Bilan
Blessés 10
Morts 7

Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
Massacre d'Akihabara
Géolocalisation sur la carte : Tokyo
(Voir situation sur carte : Tokyo)
Massacre d'Akihabara

Le massacre d'Akihabara (秋葉原通り魔事件, Akihabara tōrima jiken?) s'est déroulé dans le quartier d'Akihabara de Chiyoda-ku, à Tōkyō, au Japon, le . Il a fait sept morts et dix blessés.

DéroulementModifier

Vers 12 h 30 JST, l'assaillant a foncé sur la foule en traversant un passage piéton avec un petit camion et percutant trois personnes. Il est alors sorti de son véhicule et a poignardé au hasard au moins dix-huit personnes avec une dague.

Quelques minutes après l'attaque, la police a arrêté le suspect dans une rue adjacente, identifié comme Tomohiro Katō (加藤 智大, Katō Tomohiro?), pour soupçon de tentative de meurtre. Katō, 25 ans, habitait alors Susono, dans la préfecture de Shizuoka. Vêtu d'un T-shirt noir avec une veste et un pantalon blanc cassé au moment de l'attaque, il a été conduit au poste de police de Manseibashi.

Cet évènement survient jour pour jour sept ans après l'attaque de l'école élémentaire d'Ikeba de la ville d'Ōsaka perpétré par Mamoru Takuma. Ce meurtre avait suscité chez certaines personnes une admiration envers cet homme.[réf. nécessaire]

AuteurModifier

Tomohiro Katō (加藤 智大, Katō Tomohiro?), né 28 septembre 1982, a grandi dans une maison de banlieue à Aomori, préfecture d'Aomori[1]. Son père était un directeur de premier plan dans une institution financière. Les notes de Katō étaient considérées comme exceptionnelles à l'école primaire et il était excellent en sport[1]. Il est entré au Tsukuda Junior High School[réf. souhaitée], où il est devenu un des leaders du club de tennis. Cependant, Katō a commencé à se comporter violemment à la maison après s'être inscrit au lycée préfectoral d'Aomori, un lycée de haut niveau[2]. Son classement académique est alors tombé à 300e sur 360 étudiants, et il échoue aux examens d'entrée à la prestigieuse Université Hokkaido. Il entre finalement au Junior college automobile Nakanihon et devient mécanicien[1]. Katō a été embauché comme travailleur temporaire dans une usine de pièces automobiles dans la préfecture centrale de Shizuoka, bien qu'il ait été informé de la perte de son travail fin juin 2008[2],[3].

Katō ne s'entendrait pas bien avec ses parents et irait rarement les voir[4]. Une interview avec le frère de Katō a révélé que ses parents avaient exercé une pression immense sur eux deux pour exceller dans leurs études et dans le sport, leur ordonnant de refaire leurs devoirs afin d'impressionner les enseignants à l'école, les forçant même une fois à manger par terre[4]. Un voisin a raconté que les parents de Katō l'ont un jour forcé à se tenir dehors pendant des heures dans la neige en plein hiver. Il critiqua fortement le comportement de ses parents dans des publications en ligne avant d'annoncer son attaque[5]. Profondément endetté et croyant que sa famille l'avait abandonné, Katō a raté sa tentative de suicide en 2006 en percutant sa voiture dans un mur.

ExécutionModifier

Katō est exécuté par pendaison le 26 juillet 2022 au Centre de détention de Tokyo[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c 日本放送協会, « 秋葉原無差別殺傷事件 加藤智大死刑囚に死刑執行 | NHK », sur NHKニュース (consulté le )
  2. a et b « Latest News », sur web.archive.org, (consulté le )
  3. a et b « Japon : exécution du meurtrier de 7 personnes à Tokyo en 2008 », sur LEFIGARO, (consulté le )
  4. a et b (en) « Tokyo killer 'stifled' by strict mum », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le )
  5. [https://web.archive.org/web/20080613223805/http://www.asahi.com/english/Herald-asahi/TKY200806110280.html « asahi.com��ī����ʹ�ҡˡ�Akihabara suspect blames parents, work - English »], sur web.archive.org,‎ (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :