Ouvrir le menu principal

Masquières

commune française du département de Lot-et-Garonne

Masquières
Masquières
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Villeneuve-sur-Lot
Canton Le Fumélois
Intercommunalité CC Fumel Vallée du Lot
Maire
Mandat
Thierry Bouquet
2014-2020
Code postal 47370
Code commune 47160
Démographie
Population
municipale
182 hab. (2016 en diminution de 3,7 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 24′ 29″ nord, 1° 03′ 16″ est
Altitude 230 m
Min. 149 m
Max. 263 m
Superficie 12,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Masquières

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Masquières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Masquières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Masquières

Masquières est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située dans l'est de l'Agenais[1],[2], c'est une commune limitrophe avec le département du Lot.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Masquières[3]
Thézac Mauroux
(Lot)
Tournon-d'Agenais   Sérignac
(Lot)
Courbiac Saux
(Lot)

ToponymieModifier

Son nom vient de la racine celtique mask suivie du suffixe -aria[4][réf. à confirmer]: Le mot signifiant "masque" mais surtout "sorcière" ou "spectre", "démon" comme en latin médiéval et en ancien occitan. Il s'agissait donc d'un lieu de rassemblement de sorcières[réf. nécessaire].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 2014 André Bouyssou   Artisan
mars 2014 En cours Thierry Bouquet   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

En juillet 2018, une élection partielle complémentaire a été organisée suite à la démission d'un tiers des conseillers municipaux de la commune[5]. Cinq nouveaux conseillers ont été élus le [6].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1876. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8]. En 2016, la commune comptait 182 habitants[Note 1], en diminution de 3,7 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
439444417381348350332297242
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
24621924319818014911896119
1990 1999 2006 2007 2012 2016 - - -
126126159164193182---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Viticulture fait partie l'aire de production du vin de pays de Thézac-Perricard.

Lieux et monumentsModifier

 
Alignement du bosc

Personnalités liées à la communeModifier

Culture locale et patrimoineModifier

EnvironnementModifier

Les alentours de Masquières sont propices pour l’ornithologie avec une diversité des milieux que l’on peut traverser : bocages, rupestres, bords de cours d’eau... Sur les escarpements rocheux nichent faucons pèlerins et grands corbeaux. Un circuit de découverte a été défini[18] et le Centre permanent d'initiatives pour l'environnement Pays de Serres-Vallée du Lot y a organisé une visite dans le vallon de la Vergnotte[19].

Communauté expérimentaleModifier

Le projet expérimental Tera[20], porté par l'association de même nom, vise à créer une communauté résiliente autour de Masquières. Sur une période de 10 ans, ses membres vont tenter, en y intégrant la population locale, de relocaliser la production vitale avec un mode de vie respectueux de l'environnement, de fournir un revenu de base et de mettre en place une organisation sociale qui permettra l'épanouissement des individus tout en protégeant le bien commun[21].

Certains riverains se sont opposés au projet en installant des panneaux le long de la route qui mène au chantier d'insertion du vallon de Lartel. En août 2016, un proche voisin avait réuni plus de 100 signatures en un mois[22]. En 2017, le conseil municipal de Masquières fait état de divergences de points de vue de ses conseillers à propos du projet d’écovillage de l’association TERA[23].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Paul Laporte, Privilèges et Coutumes des paroisses de Saint-Vincent de Masquières; Saint-Pierre de Bonaval; Saint-Yllary de Troniac, du 9 mars 1279, p. 128-135, Revue de l'Agenais, 1913, tome 40 (lire en ligne)

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b77101733/f1.item.zoom
  2. https://archive.org/stream/pouillhistoriq00dure#page/376/mode/2up
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. Revue savoisienne, Volumes 61 à 63,Académie florimontane, Annecy, page 136
  5. « Arrêté Préfectoral portant convocation des électeurs - Élections partielles de juillet 2018 », sur http://www.masquieres.fr, (consulté le 10 septembre 2018).
  6. « Résultats élections Municipale Partielles », sur http://www.masquieres.fr, (consulté le 10 septembre 2018).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Château du Bosc », notice no PA00084166, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Visites en Aquitaine : Château du Bosc
  13. « Les trois alignements et les deux tumuli », notice no PA00084165, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Visites en Aquitaine : Alignement néolithique du Tombeau des Géants
  15. Alain Beyneix, Les architectures mégalithiques du département de Lot-et-Garonne, p. 239-264, Bulletin de la Société préhistorique française, 2000, no 97-2 (lire en ligne)
  16. Visites en Aquitaine : Église Saint-Vincent
  17. Visites en Aquitaine : Monument aux morts de Masquières
  18. « Fiches Randonnées - Masquières, à travers la forêt du Verdus », sur http://www.tourisme-lotetgaronne.com (consulté le 10 septembre 2018).
  19. « Découverte des oiseaux », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 10 septembre 2018).
  20. « TERA : « Un écovillage pour le XXIe siècle » », sur Site de description du projet Tera (consulté le 10 septembre 2018).
  21. « « TERA » : une communauté pour expérimenter le monde de demain », sur https://mrmondialisation.org, (consulté le 10 septembre 2018).
  22. A. B., « Eco-village dans le Lot-et-Garonne : des riverains s’opposent au projet », sur Sud Ouest, (consulté le 10 septembre 2018).
  23. [PDF]« Masquières - délibération de la session ordinaire du conseil municipal », sur http://www.masquieres.fr, (consulté le 10 septembre 2018).

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Liens externesModifier