Mary Roberts (femme de lettres)

écrivaine britannique
Mary Roberts
Naissance
Décès (à 75 ans)
Auteur
Langue d’écriture Anglais

Mary Roberts (1788-1864) était une femme de lettres anglaise, qui a essentiellement écrit sur l'histoire naturelle et la campagne autour d'elle[1].

BiographieModifier

Mary Roberts est née le à Homerton à Londres, fille de Daniel Roberts, un marchand de Londres, et Ann, sa femme. Ann Roberts est la fille de Josiah Thompson, de Nether Compton, Dorset ; son grand-père est le quaker botaniste, Thomas Lawson, et de son arrière-arrière-grand-père paternel est Daniel Roberts.

Le début de vie est mal connu, même si on sait qu'en 1790 Marie Roberts a déménagé avec ses parents à Painswick dans le Gloucestershire, où elle a commencé à écrire ses œuvres sur l'histoire naturelle.

Bien qu'elle soit née et qu'elle grandit dans la Société religieuse des Amis, Mary Roberts a quitté la société après la mort de son père, quand elle a déménagé avec sa mère à Brompton Square à Londres. Mary Roberts y est morte le [2], et a été inhumée dans le cimetière de Brompton.

Une certaine confusion est apparue entre Miss Roberts et une cousine du même nom, Mary Roberts, fille de Samuel Roberts (1763-1848) de Sheffield, auteure de Royal Exil, 1822[3]

PublicationsModifier

Mary Roberts a écrit une quinzaine de livres, la plupart sur l'histoire naturelle. 

Histoire naturelleModifier

  • The Wonders of the Vegetable Kingdom displayed in a Series of Letters (1822) (2e édition. 1824)
  • Annals of my Village, Being a Calendar of Nature for Every Month in the Year (1831)
  • The conchologist's companion (1834)
  • Sister Mary's Tales in Natural History (1834)
  • The Seaside Companion, or Marine Natural History (1835)
  • Wild Animals, their Nature, Habits, and Instincts, with Incidental Notices of the Regions they Inhabit (5e édition. 1836)
  • Sketches of the animal and vegetable productions of America (1839)
  • Flowers of the matin and even song; ou, de Thoughts for those who rise early (1845)
  • Ruins and old trees associated with remarkable events in English history (184-?)
  • Voices from the woodlands, descriptive of forest trees, ferns, mosses, and lichens (1850)
  • A popular history of the Mollusca; comprising a familiar account of their classification, instincts and habits, and of the growth and distinguishing characters of their shells avec des planches en couleur gravées par W. Wing (1851)

AutresModifier

  • Select Female Biography; comprising memoirs of eminent British ladies, derived from original and other authentic sources (1821)
  • Sequel to an Unfinished Manuscript of H. Kirke White's, to illustrate the Contrast between the Christian's and the Infidel's Close of Life (1823)
  • Domesticated Animals considered with reference to Civilisation and the Arts (1833)
  • The Progress of Creation considered with reference to the Present Condition of the Earth, early, in prose and poetry'" (1845)

ÉditéModifier

Mary Roberts a également publié plusieurs ouvrages;

  • An Account of Anne Jackson, with particulars concerning the Plague and Fire in London written by herself Anne Jackson (1832) (Marie de Gleva)
  • The Present of a Mistress to a Young Servant, par Ann Taylor Ann Taylor (1851)

RéférencesModifier

  1. (en) Catherine M. C. Haines with Helen M. Stevens, International women in science : a biographical dictionary to 1950, Santa Barbara, Calif. u.a., ABC-CLIO, , 383 p. (ISBN 1-57607-090-5)
  2. Marilyn Ogilvie, editors, Joy Harvey,, The biographical dictionary of women in science : pioneering lives from ancient times to the mid-20th century., New York, Routledge, (ISBN 0-415-92040-X)
  3.   Smith, Charlotte Fell (1896).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier