Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Elle a grandi dans les villes de Ferguson[1], dans la banlieue de Saint Louis, et de Cool Valley (Missouri). Elle est issue d'un milieu humble[3], sa mère était femme de ménage et son père chauffeur routier[4].

Dès l'âge de 7 ans elle se plongera dans les livres. Durant ses études de sociologie elle se marie et aura un fils en 1967[3],[5]. Elle divorcera rapidement après. Elle se remariera en 1978 avec Gary Bang[4].

Le 20 juin 2004[6], son fils Michael Van Hook décède à l'âge de 37 ans[5], suite à une mauvaise prescription pharmaceutique, cette épreuve lui fera envisager l'écriture comme la continuité d'un dialogue avec son fils[3], son livre Elegy lui est dédié[5].

Elle a collaboré et collabore à diverses revues :  New American Writing[7]Paris Review[8],[9]The New Yorker[10]The New Republic[11]Denver Quarterly[12], Boston Review[13], Harvard Review[14], Yale Review[15],  Best American Poetry[16], [17]Jacket2[18] etc.

Elle a été la co-rédactrice en chef de la prestigieuse Boston Review (en)[19] de 1995 à 2005[20].

La poésie de Mary Jo Bang allie richesse de vocabulaire, imagerie subtile et technique avant-gardiste. 

Ses thèmes sont divers : philosophiques, formalisme linguistique, postmodernisme, la culture populaire, la mort.

Parcours académiqueModifier

Parcours d'enseignante universitaireModifier

ŒuvresModifier

PoèmesModifier

  • A Doll for Throwing, Éd. Graywolf Press, 2017[28],
  • The Last Two Seconds, Éd.Graywolf Press, 2015[29], [30],
  • The Bride of E: Poems, Éd.Graywolf Press, 2009[31],
  • Elegy, Éd.Graywolf Press, 2007[32], [33],
  • The Eye Like a Strange Balloon,  Éd. Grove Press, 2004[34],
  • The Downstream Extremity of the Isle of the Swans, Éd. University of Georgia Press, 2001[35],
  • Louise in Love, Éd. Grove Press, 2001[36],
  • Apology for Want, Éd. Middlebury College, 1997[37].

TraductionModifier

  • Inferno de Dante, Éd. Graywolf Press, 2013[38], [39].

Prix et distinctionsModifier

  • 2016, le Frost & Shelley Award[40]
  • 2014, le  Berlin Prize Fellowship[41]
  • 2009, le Poetry Society of America award[42]
  • 2007, Publishers Weekly; "2007 Best Books of the Year" St. Louis Post-Dispatch; "Most Recommended" National Book[26],
  • 2007, le National Book Critics Circle Award, 2007[43],
  • 2007, la Washington University Faculty Research Grant, Summer 2007[44],
  • 2007, le Bellagio Foundation Fellowship[45],
  • 2006, le Anna Akhmatova Award[26],
  • 2005, le Poetry Society of America's Alice Fay di Castagnola Award[46],
  • 2005, le Bogliosco Foundation Fellowship[26],
  • 2004 le Guggenheim Fellowship[47] 
  • 2003, le Pushcart Prize[48] ,
  • 2001, Louise in Love est nommé "Notable Books in 2001" par le National Book Critics Circle et "Best Books of 2001" par le St. Louis Post-Dispatch[26],
  • 2000, finaliste de l'University of Georgia’s Contemporary Poets Series Competition[26],
  • 1999 / 2000 le Hodder Fellowship, de la Princeton University[26]
  • 1999, le Chateau Lavigny Fellowship[26],
  • 1998, le Great Lakes Colleges Association New Writer's Award[26],
  • 1998, le Yaddo Fellowship[26],
  • 1997, "Apology for Want" mentionné comme “Notable Books in 1997” par le National Book Critics Circle[26]
  • 1997, le Bread Loaf Writers' Conference Fellowship[26],
  • 1996, le Katharine Bakeless Nason Publication Prize[26],
  • 1996, le MacDowell Colony Fellowship[26],
  • 1995, le "Discovery" The Nation Poetry Award[26],
  • 1995, Honorable Mention, par l'Academy of American Poets Poetry Competition[26],
  • 1994, le Columbia University School of the Arts Dean's Award[49].

BibliographieModifier

  • Artists on Rosso : Mary Jo Bang, pour la Pulitzer Art Foundation, 2017[50],
  • In love with language: An interview with U.S. poet Mary Jo Bang, par Katherien Stanley pour la revue The Tico Times new, 2016[51],
  • Mary Jo Bang's Inferno Translation Reviewed, par Harriet Staff pour Poetry Foundation , 2013[52],
  • Six Poets, Six Questions: Mary Jo Bang in Conversation, par Poets.org, 2012[53],
  • Q&A: Mary Jo Bang’s Translation of ‘Inferno’ Offers a Fresh Taste of Hell, par Mike Melia pour PBS Newshour, 2012[54],
  • Mary Jo Bang: On Learning, Self-Discipline, and Taking the Road Less Traveled, par Astri von Arbin Ahlander pour la revue U99, 2011[55],
  • mary jo bang, par Kimberly Singleton pour Superstition Review, 2010[56],
  • The Bride of E, par Karla Kesley pour la revue Constant Critic, 2009[31],
  • Poet’s perfect profession, Bang's 'impulse to write' leads to literary honors, par Susan Killenberg McGinn pour la revue Source de la Washington University de Saint Louis, 2009[57],
  • Mary Jo Bang: The Bride of Alliteration, par Susie DeFord pour Bomb Magazine, 2009[58],
  • In Memoriam, par David Orr pour le New York Times, 2008[32],
  • The poetry of Pain par Jerry Adler pour Newsweek, 2008[59],
  • Mary Jo Bang Examines Grief’s Poetic Form, the Elegy, par Jim Lehrer pour PBS Newshour, 2008[60],
  • Turning Life and Death into Poetry, par Mary Ellen Benson pour le Washington University in Saint Louis Magazine, 2008[61],
  • A Talk with Mary Jo Bang, par Jennifer Kronovet pour Stopsmiling, 2008[62],
  • The World Anew: Mary Jo Bang and Jennifer K. Dick in Conversation, pour Verse, Volume 22, Number 1, 2005[63].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Mary Jo Bang, « Mary Jo Bang », sur Mary Jo Bang, (consulté le 29 juillet 2017)
  2. (en) « Mary Jo Bang », Arts & Sciences,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2017)
  3. a b et c « Faculty Profile: Mary Jo Bang », Student Life,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  4. a et b (en) « Mary Jo Bang Biography - eNotes.com », sur eNotes (consulté le 29 juillet 2017)
  5. a b et c « MARY JO BANG—ELEGY », sur greatamericanpinup.blogspot.fr (consulté le 29 juillet 2017)
  6. (en-US) « Paid Notice: Deaths VAN HOOK, MICHAEL DONNER », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  7. « Issue 18 », sur New American Writing (consulté le 29 juillet 2017)
  8. (en) Mary Jo Bang, « Two Poems », The Paris Review,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  9. (en-US) « Mary Jo Bang Archives – The Paris Review », sur The Paris Review (consulté le 29 juillet 2017)
  10. « “The Head of a Dancer” », sur The New Yorker (consulté le 29 juillet 2017)
  11. (en-US) « An Individual Equinox Suitable for Framing », New Republic,‎ 25, septembre 2013 (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  12. (en) University of Denver, « Home | Denver Quarterly | University of Denver », sur www.du.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  13. Intern, « Mary Jo Bang », sur Boston Review, (consulté le 29 juillet 2017)
  14. (en) « Mary Jo Bang | Harvard Review Online », sur www.harvardreview.org (consulté le 29 juillet 2017)
  15. (en) « The Yale Review », sur yalereview.yale.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  16. « The Best American Poetry Series | Home Page », sur www.bestamericanpoetry.com (consulté le 29 juillet 2017)
  17. (en-US) « Mary Jo Bang - American Academy », American Academy,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  18. (en) « Jacket 12 - Mary Jo Bang - six poems », sur jacketmagazine.com (consulté le 29 juillet 2017)
  19. « Boston Review », sur Boston Review (consulté le 29 juillet 2017)
  20. « An Evening of Poetry with Boston Review at Harvard Book Store », Harvard Square,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  21. (en) Gale, Cengage Learning, A Study Guide for Mary Jo Bang's "Allegory", Gale, Cengage Learning, (ISBN 9781410339638, lire en ligne)
  22. (en) « Mary Jo Bang », Penny's poetry pages Wiki,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2017)
  23. a et b (en) « Mary Jo Bang | Department of English », sur english.artsci.wustl.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  24. (en) « Mary Jo Bang | Columbia - School of the Arts », sur arts.columbia.edu (consulté le 31 juillet 2017)
  25. (en) « Columbia University School of the Arts | Poets & Writers », sur www.pw.org (consulté le 31 juillet 2017)
  26. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t « MARY JO BANG », sur https://english.artsci.wustl.edu,
  27. « Columbia College Chicago », sur www.colum.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  28. (en-US) « from A Doll for Throwing by Mary Jo Bang – Tupelo Quarterly », sur www.tupeloquarterly.com (consulté le 29 juillet 2017)
  29. « ‘The Last Two Seconds’ by Mary Jo Bang », Coldfront,‎ february 2nd, 2016 (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  30. (en-US) « Issue Thirteen: Meriwether Clarke », sur The Adroit Journal (consulté le 29 juillet 2017)
  31. a et b (en-US) « The Bride of E – Constant Critic », sur constantcritic.com (consulté le 29 juillet 2017)
  32. a et b (en-US) David Orr, « Elegy: Poems - Mary Jo Bang - Book Review », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  33. (en) « Poetry: Mary Jo Bang's Dark, Inspirational 'Elegy' », Newsweek,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  34. Mary Jo Bang, « From the Eye Like a Strange Balloon », Common Knowledge, vol. 10, no 1,‎ , p. 164–169 (ISSN 1538-4578, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  35. « 'The Downstream Extremity of the Isle of Swans' reviewed by Rachel Barenblat », sur Pif Magazine (consulté le 29 juillet 2017)
  36. (en-US) « Louise in Love | The Downstream Extremity of the Isle of Swans | Rain Taxi », sur www.raintaxi.com (consulté le 29 juillet 2017)
  37. (en) Fiction Book Review: Apology for Want, University Press of New England, , 80 p. (ISBN 978-0-87451-822-1, lire en ligne)
  38. (en) « a book review by Jeremy McGuire: Inferno: A New Translation », sur www.nyjournalofbooks.com (consulté le 29 juillet 2017)
  39. (en-US) « Mary Jo Bang Translates Dante's Poetry with Pop Culture Twist », Tiferet Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  40. « 2016 Frost Medalist Grace Schulman - Poetry Society of America », sur www.poetrysociety.org (consulté le 31 juillet 2017)
  41. (en-US) « Poet Mary Jo Bang receives Berlin Prize Fellowship | The Source | Washington University in St. Louis », The Source,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2017)
  42. « 2009 Winners - Poetry Society of America », sur www.poetrysociety.org (consulté le 31 juillet 2017)
  43. (en-US) « Poet Mary Jo Bang wins National Book Critics Circle Award in poetry | The Source | Washington University in St. Louis », The Source,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2017)
  44. (en) « Summer Faculty Research Grants | CENTER FOR THE HUMANITIES », sur cenhum.artsci.wustl.edu (consulté le 31 juillet 2017)
  45. (en-US) « The Bellagio Center - The Rockefeller Foundation », The Rockefeller Foundation,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2017)
  46. « Mary Jo Bang - Poetry Society of America », sur www.poetrysociety.org (consulté le 31 juillet 2017)
  47. (en) Revolvy, LLC, « "List of Guggenheim Fellowships awarded in 2004" on Revolvy.com », sur www.revolvy.com (consulté le 31 juillet 2017)
  48. « Welcome to Pushcart Press: Publishers of The Pushcart Prize », sur www.pushcartprize.com (consulté le 31 juillet 2017)
  49. (en) « About | Columbia - School of the Arts », sur arts.columbia.edu (consulté le 31 juillet 2017)
  50. (en-US) « Artists on Rosso: Mary Jo Bang - Pulitzer Arts Foundation », Pulitzer Arts Foundation,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2017)
  51. « In love with language: An interview with U.S. poet Mary Jo Bang - », sur The Tico Times | Costa Rica News | Travel | Real Estate, (consulté le 29 juillet 2017)
  52. (en-US) « Mary Jo Bang's Inferno Translation Reviewed by Harriet Staff », sur Poetry Foundation, (consulté le 29 juillet 2017)
  53. (en) aapone, « Six Poets, Six Questions: Mary Jo Bang in Conversation », sur Six Poets, Six Questions: Mary Jo Bang in Conversation, (consulté le 29 juillet 2017)
  54. (en-US) « Q&A: Mary Jo Bang's Translation of 'Inferno' Offers a Fresh Taste of Hell », PBS NewsHour,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  55. (en-US) Behance, Inc., « Mary Jo Bang: On Learning, Self-Discipline, and Taking the Road Less Traveled », 99U by Behance,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  56. (en) « Mary Jo Bang | Superstition Review », sur superstitionreview.asu.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  57. (en-US) « Poet's perfect profession | The Source | Washington University in St. Louis », The Source,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2017)
  58. (en) « BOMB Magazine — Mary Jo Bang: The Bride of Alliteration by Susie DeFord », sur bombmagazine.org (consulté le 29 juillet 2017)
  59. « The poetry of Pain »
  60. (en-US) « Mary Jo Bang Examines Grief's Poetic Form, the Elegy », PBS NewsHour,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  61. « Washington University in St. Louis Magazine », sur magazine-archives.wustl.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  62. FreshForm Interactive, « A Talk with MARY JO BANG (Unabridged) :: Stop Smiling Magazine », sur www.stopsmilingonline.com (consulté le 29 juillet 2017)
  63. (en) portablearcie, « The World Anew: Mary Jo Bang and Jennifer K. Dick in Conversation », sur The World Anew: Mary Jo Bang and Jennifer K. Dick in Conversation, (consulté le 29 juillet 2017)

Liens externesModifier