Maruti Suzuki

Maruti Suzuki
logo de Maruti Suzuki

Création 1909
Fondateurs Sanjay GandhiVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Publique
Action National Stock Exchange (MARUTI)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan « Way of Life! »
Siège social Gurgaon
Drapeau de l'Inde Inde
Actionnaires Suzuki : 25%
État indien : 54%
Activité Construction de véhicules automobiles, de remorques et semi-remorquesVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Voitures
Société mère Suzuki
Site web marutisuzuki.com

Maruti Suzuki, du groupe Maruti Udyog, est le premier constructeur automobile indien. Fondé en 1981, il est détenu depuis 2002 à 25 % par le constructeur japonais Suzuki, 54 % par l'État indien, et le solde est coté à la Bourse de Bombay. Il emploie 6 900 personnes en 2011.

Des policiers indiens à côté d'un véhicule Maruti Suzuki

Il produit la gamme Suzuki indienne et sert de base d'export. L'inde représente en 2021 la moitié des ventes d'automobiles de Suzuki[2]. Maruti Suzuki détient 43 % de son marché intérieur en vendant 396 733 véhicules sous sa marque au premier semestre 2022[3].

Maruti produit des modèles destinés à l'exportation pour les autres filiales de Suzuki, mais également pour Nissan (Pixo) ou Toyota (Glanza/Starlet) dans le cadre de partenariats.

HistoriqueModifier

Le mercredi , de violentes émeutes touchent l'usine de Manesar située au sud de New Delhi. L'enchaînement des violences a débuté après qu'un contremaître a insulté un ouvrier à propos de sa caste (intouchable)[4]. Les ouvriers en colère se plaignaient aussi de leurs conditions de travail, de leurs salaires et du recours, selon eux abusif, à l’intérim. Le directeur est tué par des employés, des dizaines de personnes sont blessés et des bureaux sont brûlés[5]. Sur dénonciation des employeurs, la police indienne arrête 145 ouvriers (dont certains n'étaient pas présents au moment des faits), et plusieurs d'entre eux sont sommés de signer des feuilles en blanc, passés à tabac et torturés. Leurs familles sont également inquiétées[6].

En 2015, lancement des réseaux de concessionnaires premium NEXA.

ModèlesModifier

Sous logo MarutiModifier

Sous logo SuzukiModifier

Réseau NexaModifier

RéférencesModifier

  1. Knowledge Graph, (graphe de connaissances), consulté le  
  2. Franck Boittiaux, « Suzuki. Un bénéfice pénalisé par l'inflation, l'Inde toujours n° 1 », sur largus.fr, (consulté le )
  3. (en-US) Matt Gasnier, « India March 2022: Tata, Kia, Nexon and Punch break volume records in stable market (+0.3%) », sur Best Selling Cars Blog, (consulté le )
  4. Julien Bouissou, « Flambée de violence dans une usine Maruti Suzuki de New Delhi », Le Monde,‎
  5. Patrick Garcia, « Inde : les ouvriers Maruti-Suzuki tuent un directeur et brûlent leur usine », sur Caradisiac, (consulté le )
  6. Rapport du 27 septembre 2012 de la People’s Union for Democratic Rights.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier