Martyrs de Tlaxcala

Martyrs de Tlaxcala
Image illustrative de l’article Martyrs de Tlaxcala
Saints martyrs
Naissance De 1514 à 1517, Tlaxcala, Mexique
Décès 1527 et 1529, Cuautinchán, Mexique 
Nationalité Mexicains
Vénéré à Cathédrale de Tlaxcala
Béatification 6 mai 1990, Mexico, par le pape Jean-Paul II
Canonisation 15 octobre 2017, à Rome, par le pape François
Vénéré par l'Eglise catholique
Fête 23 septembre

Les martyrs de Tlaxcala sont trois enfants mexicains, Christophe, Antoine et Jean (Cristobal, Antonio et Juan en espagnol), ayant été assassinés pour avoir embrassé la foi catholique au début du XVIe siècle. Ils comptaient parmi les premiers évangélisés par les missionnaires franciscains et dominicains pendant la colonisation et seront les premiers martyrs indigènes du continent latino-américain. Ils sont vénérés comme saints par l'Église catholique.

HistoireModifier

Cristobal naquit probablement en 1514, Antonio et Juan autour de 1517. Ils furent parmi les premiers autochtones mexicains à être évangélisés par les missionnaires franciscains et les dominicains après la conquête européenne. Ils furent cruellement tués par leur tribu parce qu’au nom de la foi catholique, ils refusaient de sacrifier aux idoles, de participer aux cultes traditionnels et à la polygamie. Cristobal a été martyrisé en 1527 et Antonio et Juan en 1529.

Vénération et culteModifier

« Les enfants constituent les protomartyrs d’Amérique, les premiers à avoir versé leur sang pour le Christ sur ce continent » : c'est ce que déclara Mgr Francisco Moreno Barron, évêque de Tlaxcala, à l'occasion du 5ème centenaire de la naissance des trois martyrs, organisé en 2015[1].

Ils ont été béatifiés le dans la Basilique Notre-Dame-de-Guadalupe de Mexico par le pape Jean-Paul II, lors de son voyage apostolique au Mexique.

Le , le pape François autorise la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret permettant la canonisation des martyrs de Tlaxcala. La cérémonie a été célébrée le place Saint-Pierre à Rome par le Saint-Père.

Notes et référencesModifier