Ouvrir le menu principal

Martyrs d'Algérie
Bienheureux catholiques
Image illustrative de l’article Martyrs d'Algérie
Cimetière du monastère de Tibhirine où reposent sept des dix-neuf martyrs d'Algérie
Bienheureux
Décès Entre 1994 et 1996 
Algérie
Nationalité 16 Français, 2 Espagnoles et 1 Belge
Béatification à Oran (Algérie), par le cardinal Giovanni Angelo Becciu
Vénéré par Église catholique
Fête 8 mai

Les 19 martyrs d'Algérie constituent un groupe de chrétiens catholiques qui furent assassinés entre 1994 et 1996 pendant la guerre civile algérienne. Il est composé d'un évêque, de six religieuses et de douze prêtres et religieux, dont les sept moines de Tibhirine. Ils sont reconnus martyrs par le pape François le , ce qui conduit à leur béatification le de la même année en Algérie.

Sommaire

Contexte historiqueModifier

La guerre civile algérienne débute en 1991 lorsque le gouvernement algérien annule les élections législatives dans lesquelles le Front islamique du salut (FIS) avait fait un bon score, craignant de laisser place à une République islamique. Une guérilla islamiste émerge rapidement et de nombreuses milices commencent une lutte armée contre les civils dans le but de terroriser la population et d'instaurer un califat.

L'Église catholique algérienne, minoritaire et essentiellement composée de non nationaux est menacée. Quelques religieux s'y opposent fermement. Bien qu'ils n'aient jamais pu obtenir la nationalité algérienne, ils se considèrent comme algériens et refusent d'abandonner un peuple auquel leur destin est indissolublement lié[1].

Liste des martyrsModifier

Modifier

Assassinés le à Alger[2] :

Modifier

Assassinées le à Bab El Oued[2] :

Modifier

Assassinés le à Tizi Ouzou[2] :

Modifier

Assassinées le à Belouizdad[2] :

Modifier

Assassinée le à Alger[2] :

Modifier

Article détaillé : Assassinat des moines de Tibhirine.

Assassinés le vers Médéa :

Modifier

Assassiné le à Oran :

BéatificationModifier

La procédure diocésaine en vue de la béatification des moines, ainsi que celle de douze autres religieux ou religieuses catholiques assassinés entre 1993 et 1996 a été engagée en 2007 à Alger.

L'enquête diocésaine se clôture le et le dossier est envoyé à Rome pour y être étudié par la Congrégation pour les causes des saints. Le , le pape François reconnaît leur mort in odium fidei, et signe le décret de béatification.

La cérémonie de béatification est célébrée le dans la chapelle de Santa Cruz, à Oran[2] (Algérie) par le cardinal Giovanni Angelo Becciu, envoyé du pape, en présence de Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, et d'environ 1 200 personnes. Un hommage est aussi rendu à Mohamed Bouchikhi, le chauffeur musulman de Pierre Claverie, tué avec lui[3].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Bibliographie et sourcesModifier