Ouvrir le menu principal
Martyn Jordan
Description de l'image Martyn_Jordan.jpeg.
Fiche d'identité
Nom complet Henry Martyn Jordan
Naissance
à Clifton (Angleterre)
Décès (à 37 ans)
à Newport (pays de Galles)
Surnom Shorty
Poste trois-quart
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
????-1885
1883-1889
1885-????
Guy's Hospital
Newport RFC
London Welsh
? (?)
28 (14)[1]
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1885-1889Drapeau : Pays de Galles Galles3 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Henry Martyn Jordan, né le à Clifton et mort le à Newport, est un joueur de rugby à XV international gallois évoluant au poste de trois-quart. Il joue également pour le club du Newport RFC et celui des London Welsh. De par sa petite taille, il est affublé du surnom shorty. Il compense son petit gabarit par sa rapidité[2].

Sommaire

CarrièreModifier

Jordan commence sa carrière sénior avec le club de Newport RFC mais celle-ci devient vite sporadique car il part faire des études de médecine à Londres. Pendant ses études, il continue néanmoins à jouer au rugby d'abord avec Guy's Hospital, puis avec les London Welsh (les Gallois de Londres)[3] lorsque l'équipe est créée en 1885. Jordan prend part au premier match officiel des exilés gallois le sur le terrain des Saracens à Walthamstow contre les London Scottish[4]. Il joue alors avec son coéquipier de Newport, Arthur Gould. Quelque temps plus tard, à l'occasion de sa tournée dans le sud du pays de Galles, l'équipe des exilés dispute quatre matchs en six jours contre le Swansea RFC, le Cardiff RFC, Newport et le XV de Galles du Sud. Pour le match contre Newport, Jordan prend la place d'arbitre car il ne peut se décider pour quelle équipe jouer[5]. Même s'il joue de temps en temps avec son club formateur de Newport, il effectue la majorité de ses matchs en club avec les London Welsh.

Au début de l'année 1885, il obtient sa première sélection en équipe nationale galloise lors du match contre l'Angleterre dans le cadre du tournoi britannique. Les Gallois perdent la rencontre mais Jordan fait un très bon match et marque deux essais, dont un converti par Arthur Gould[6]. Il est reconduit pour le match suivant contre l'Écosse qui se solde par un match nul et vierge[7]. Puis, Jordan n'est plus appelé en équipe nationale pendant quatre années jusqu'au et le match à Raeburn Place contre l'Écosse dans le tournoi britannique[8]. Cela constitue son troisième et dernier match avec le XV du poireau[9]. Lors de la saison 1888-1889, il est nommé capitaine de l'équipe des London Welsh. Sous son capitanat, il apporte de nombreux changements tactiques qui améliorent considérablement le niveau de jeu de l'équipe et la positionne parmi les meilleurs clubs d'Angleterre[10].

PalmarèsModifier

Martyn Jordan ne remporte pas le Tournoi britannique qu'il ne dispute que deux fois en 1885 et 1889. Lors de ces deux participations, le tournoi n'est pas terminé en raison de matchs non disputés et Jordan termine deux fois à la troisième place. Comme les clubs gallois conviennent de rencontres amicales et ne disputent pas de championnat officiel, Jordan ne peut donc pas remporter de trophée en club.

Détails du parcours de Martyn Jordan dans le Tournoi britannique.
Édition Rang Résultats Galles Résultats M. Jordan Matchs M. Jordan
Tournoi britannique 1885[11] 3 0 v, 1 n, 1 d 0 v, 1 n, 1 d 2/2
Tournoi britannique 1889[12] 3 0 v, 0 n, 2 d 0 v, 0 n, 1 d 1/2

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a grand chelem.

StatistiquesModifier

En clubModifier

Martyn Jordan dispute 5 saisons avec le Newport RFC au cours desquelles il joue 28 rencontres et marque 14 points[1]. En raison de ses études sur Londres, il joue d'abord avec Guy's Hospital puis avec les London Welsh à partir de 1885. Les statistiques du joueur dans les deux clubs anglais ne sont pas connues.

Détails des matchs de Martyn Jordan avec Newport[1],[13].
Saison Matchs Pts Essais Transf. Drops Pénal.
1884-1885 11 7 6 1 - -
1885-1886 5 0 3 - - -
1886-1887 2 1 1 - - -
1887-1888 3 4 4 - - -
1888-1889 7 2 1 - - -
Total 28 14 15 1 - -

En équipe nationaleModifier

Martyn Jordan ne dispute que trois matchs avec l'équipe du pays de Galles au cours desquels il marque deux essais mais aucun point[14]. Il participe à deux tournois britanniques[15].

Détails des matchs de Martyn Jordan en équipe du pays de Galles[15].
Année Compétition Matchs Points Essais
1885 Tournoi britannique 2 - 2
1889 Tournoi britannique 1 - -
Total 3 - 2

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Martyn Jordan » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c (en) « Personnel Profile - Martyn Jordan », sur www.blackandambers.co.uk, Newport RFC (consulté le 16 septembre 2010)
  2. (en) « Henry Martyn (Shorty) Jordan », sur www.historyofnewport.co.uk (consulté le 27 septembre 2010)
  3. En effet si le club des London Scottish (les Écossais de Londres) est créé dès 1878, pour représenter les intérêts des joueurs d'origine écossaise étudiant ou travaillant à Londres, il faut attendre sept ans supplémentaires pour voir la création d'un club d'exilés gallois.
  4. Beken et Jones 1985, p. 6
  5. Beken et Jones 1985, p. 7
  6. (en) « Home Nations - Swansea, 3 January 1885 - Wales 1G - 1G England », sur www.scrum.com (consulté le 27 septembre 2010)
  7. (en) « Home Nations - Glasgow, 10 January 1885 - Scotland 0G - 0G Wales », sur www.scrum.com (consulté le 27 septembre 2010)
  8. « Home Nations - Edinburgh, 2 February 1889 - Scotland 0G - 0G Wales », sur www.scrum.com (consulté le 27 septembre 2010)
  9. C'est le surnom de l'équipe nationale galloise, le poireau étant son emblème.
  10. Beken et Jones 1985, p. 12
  11. En raison de conflits entre les fédérations, tous les matchs ne sont pas disputés, le classement n'est pas officiel.
  12. Le classement n'est pas officiel, le tournoi n'est pas terminé à cause du boycott de l'Angleterre par les trois autres équipes en raison du refus de la Rugby Football Union de s'affilier au récent International Rugby Football Board.
  13. En 1888, la fédération anglaise attribue 2 points au but et 1 point à l'essai, mais l'International Board préfère accorder 2 points pour un essai et 5 points pour un but faisant suite à l'essai (c'est-à-dire un essai transformé = 2+3), 3 points pour un but de pénalité (nouvellement créé), et 2 points pour un essai simple (non transformé), pour les rencontres internationales. En 1894, le Board inverse les valeurs de l'essai (3 points) et de la transformation (2 points), en vigueur depuis un an en Angleterre et au pays de Galles. Voir aussi Décompte des points au rugby à XV.
  14. À cette époque, marquer un essai ne rapporte aucun point.
  15. a et b (en) « Martyn Jordan », sur www.scrum.com (consulté le 27 septembre 2010)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : source utilisée pour la rédaction de l’article

  • (en) Terry Godwin, The International Rugby Championship 1883-1983, Londres, CollinsWillow, , 498 p., relié (ISBN 978-0-00-218060-3, OCLC 59798796)
  • (en) Paul Beken et Stephen Jones, Dragon in Exile : the centenary history of London Welsh R.F.C., Springwood Books, , 350 p., relié (ISBN 978-0-86254-125-5)  
  • (en) David Smith et Gareth Williams, Fields of Praise : the official history of the Welsh Rugby Union, 1881-1981, Cardiff, University of Wales Press, , 550 p., relié (ISBN 978-0-7083-0766-3, OCLC 7176127, LCCN 80513892)

Liens externesModifier