Martina Valcepina

patineuse de vitesse sur piste courte italienne

Martina Valcepina
Image illustrative de l’article Martina Valcepina
Martina Valcepina en 2018, avec la médaille olympique gagnée à Pyeongchang.
Contexte général
Sport patinage de vitesse sur piste courte
Biographie
Nationalité sportive Drapeau d'Italie Italienne
Nationalité Italie
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Sondalo
Taille 168 cm
Poids de forme 58 kg
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 1 1
Championnats du monde 0 0 1
Championnats d'Europe 4 6 5

Martina Valcepina, née le à Sondalo, est une patineuse de vitesse sur piste courte italienne.

BiographieModifier

Elle commence le patinage de vitesse en 1998, à l'âge de six ans, à Bormio[1].

Elle entretient une relation avec Luigi Rocca, avec qui elle a deux filles jumelles en 2014, Camilla et Rebecca[1]. Elle est aussi la grande sœur de la patineuse de vitesse sur piste courte Arianna Valcepina, qui représente plusieurs fois l'Italie en compétition, y compris avec une médaille d'or du relais aux Championnats d'Europe en 2017[1].

CarrièreModifier

Jeux olympiques de VancouverModifier

Martina Valcepina participe aux épreuves de patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2010 se tenant à Vancouver. Elle se classe 31e du 500 mètres et 5e du relais 3 000 mètres[2]. Elle est la plus jeune participante italienne de ces Jeux, à seulement dix-sept ans[1].

À Heerenveen pour les Championnats d'Europe 2011, elle est médaillée d'or du 500 mètres, médaillée d'argent du relais 3 000 mètres et médaillée de bronze toutes épreuves. Elle remporte la médaille d'argent sur 500 mètres[3] et la médaille de bronze sur 1 500 mètres et au classement toutes épreuves[4],[5] aux Championnats d'Europe 2012 se déroulant à Mlada Boleslav.

Jeux olympiques de SotchiModifier

Elle a remporté avec Lucia Peretti, Elena Viviani et Arianna Fontana une médaille de bronze lors de l'épreuve du relais aux Jeux olympiques d'hiver de 2014, à Sotchi.

Pendant la saison 2015-2016, après la naissance de ses filles, elle n'obtient pas de très bons résultats et hésite à arrêter sa pratique sportive, préférant ne pas faire les choses à moitié[6].

Jeux olympiques de PyeongchangModifier

En , elle gagne la médaille d'argent du 500 mètres aux championnats d'Europe et remporte le relais[6].

En 2017, elle arrive neuvième au 500 mètres à la première manche de la coupe du monde à Budapest[7]. À la deuxième manche de la saison, à Dordrecht, elle obtient la médaille de bronze du 500 mètres, derrière les Canadiennes Marianne St-Gelais et Kim Boutin et devant la néerlandaise Yara van Kerkhof victime d'une chute[8]. Elle estime qu'il s'agit de la plus belle médaille de sa carrière, parce qu'elle ne pensait pas pouvoir revenir à aussi haut niveau après sa grossesse[6]. À Shanghai pour la troisième et avant-dernière manche de la saison, elle reçoit une pénalité en quarts de finale du 1500 mètres et se classe donc vingt-troisième sur la distance[9]. Au 500 mètres, elle chute en finale et termine donc quatrième, derrière Kim Boutin, Arianna Fontana et Sofia Prosvirnova, qu'elle accuse de l'avoir faite tomber[6],[10]. Elle ne participe pas au 1000 mètres[11]. Elle arrive troisième du relais avec son équipe constituée de Arianna Fontana, Cecilia Maffei et Lucia Peretti[12]. Lors de la dernière manche de la Coupe du monde, mi- à Séoul, elle remporte une médaille de bronze au 500 mètres[13],[14].

Elle affirme vouloir faire de son mieux aux Jeux olympiques de 2018, sans trop y penser pour le moment : la priorité de sa saison était seulement de montrer qu'elle avait encore un niveau compétitif en Coupe du monde[6].

Mondiaux de 2021Modifier

Aux Championnats du monde de patinage de vitesse sur piste courte 2021 à Dordrecht, elle est médaillée de bronze en relais.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « Martina Valcepina », sur www.isu.html.infostradasports.com (consulté le 14 novembre 2017)
  2. « Martina Valcepina Biography and Olympic Results », sur www.sports-reference.com (consulté le 27 janvier 2012)
  3. « Grigorev et Fontana sacrés », sur www.eurosport.fr, (consulté le 28 janvier 2012)
  4. « Knegt et Fontana remportent 1.500 m », sur www.sport.fr, (consulté le 27 janvier 2012)
  5. « Fauconnet en or sur 1000m », sur www.lequipe.fr, (consulté le 30 janvier 2012)
  6. a b c d et e (it) Stefano Villa, « Short Track, Martina Valcepina: “A Pyeongchang non voglio ancora pensare. Contenta di essermi dimostrata competitiva” », OA Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2017)
  7. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 14 novembre 2017)
  8. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  9. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  10. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  11. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017)
  12. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017)
  13. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Seoul (KOR) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 18 novembre 2017)
  14. (it) « Short track: altro podio per Valcepina », euronews,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :