Ouvrir le menu principal

Martina Valcepina

patineuse de vitesse sur piste courte italienne

Martina Valcepina
Image illustrative de l’article Martina Valcepina
Martina Valcepina en 2018, avec la médaille olympique gagnée à Pyeongchang.
Contexte général
Sport patinage de vitesse sur piste courte
Biographie
Nationalité sportive Drapeau d'Italie Italienne
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Sondalo
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 1 1
Championnats d'Europe 1 2 2

Martina Valcepina, née le à Sondalo, est une patineuse de vitesse sur piste courte italienne.

BiographieModifier

Elle commence le patinage de vitesse en 1998, à l'âge de six ans, à Bormio[1].

Elle entretient une relation avec Luigi Rocca, avec qui elle a deux filles jumelles en 2014, Camilla et Rebecca[1]. Elle est aussi la grande soeur de la patineuse de vitesse sur piste courte Arianna Valcepina, qui représente plusieurs fois l'Italie en compétition, y compris avec une médaille d'or du relais aux Championnats d'Europe en 2017[1].

CarrièreModifier

Jeux olympiques de VancouverModifier

Martina Valcepina participe aux épreuves de patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2010 se tenant à Vancouver. Elle se classe 31e du 500 mètres et 5e du relais 3 000 mètres[2]. Elle est la plus jeune participante italienne de ces Jeux, à seulement dix-sept ans[1].

À Heerenveen pour les Championnats d'Europe 2011, elle est médaillée d'or du 500 mètres, médaillée d'argent du relais 3 000 mètres et médaillée de bronze toutes épreuves. Elle remporte la médaille d'argent sur 500 mètres[3] et la médaille de bronze sur 1 500 mètres et au classement toutes épreuves[4],[5] aux Championnats d'Europe 2012 se déroulant à Mlada Boleslav.

Jeux olympiques de SotchiModifier

Elle a remporté avec Lucia Peretti, Elena Viviani et Arianna Fontana une médaille de bronze lors de l'épreuve du relais aux Jeux olympiques d'hiver de 2014, à Sotchi.

Pendant la saison 2015-2016, après la naissance de ses filles, elle n'obtient pas de très bons résultats et hésite à arrêter sa pratique sportive, préférant ne pas faire les choses à moitié[6].

Jeux olympiques de PyeongchangModifier

En janvier 2017, elle gagne la médaille d'argent du 500 mètres aux championnats d'Europe et remporte le relais[6].

En 2017, elle arrive neuvième au 500 mètres à la première manche de la coupe du monde à Budapest[7]. À la deuxième manche de la saison, à Dordrecht, elle obtient la médaille de bronze du 500 mètres, derrière les Canadiennes Marianne St-Gelais et Kim Boutin et devant la néerlandaise Yara van Kerkhof victime d'une chute[8]. Elle estime qu'il s'agit de la plus belle médaille de sa carrière, parce qu'elle ne pensait pas pouvoir revenir à aussi haut niveau après sa grossesse[6]. À Shanghai pour la troisième et avant-dernière manche de la saison, elle reçoit une pénalité en quarts de finale du 1500 mètres et se classe donc vingt-troisième sur la distance[9]. Au 500 mètres, elle chute en finale et termine donc quatrième, derrière Kim Boutin, Arianna Fontana et Sofia Prosvirnova, qu'elle accuse de l'avoir faite tomber[6],[10]. Elle ne participe pas au 1000 mètres[11]. Elle arrive troisième du relais avec son équipe constituée de Arianna Fontana, Cecilia Maffei et Lucia Peretti[12]. Lors de la dernière manche de la Coupe du monde, mi-novembre 2017 à Séoul, elle remporte une médaille de bronze au 500 mètres[13],[14].

Elle affirme vouloir faire de son mieux aux Jeux olympiques de 2018, sans trop y penser pour le moment : la priorité de sa saison était seulement de montrer qu'elle avait encore un niveau compétitif en Coupe du monde[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « Martina Valcepina », sur www.isu.html.infostradasports.com (consulté le 14 novembre 2017)
  2. « Martina Valcepina Biography and Olympic Results », sur www.sports-reference.com (consulté le 27 janvier 2012)
  3. « Grigorev et Fontana sacrés », sur www.eurosport.fr, (consulté le 28 janvier 2012)
  4. « Knegt et Fontana remportent 1.500 m », sur www.sport.fr, (consulté le 27 janvier 2012)
  5. « Fauconnet en or sur 1000m », sur www.lequipe.fr, (consulté le 30 janvier 2012)
  6. a b c d et e (it) Stefano Villa, « Short Track, Martina Valcepina: “A Pyeongchang non voglio ancora pensare. Contenta di essermi dimostrata competitiva” », OA Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2017)
  7. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 14 novembre 2017)
  8. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  9. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  10. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  11. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017)
  12. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017)
  13. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Seoul (KOR) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 18 novembre 2017)
  14. (it) « Short track: altro podio per Valcepina », euronews,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :