Martin Kruskal

mathématicien américain

Martin David Kruskal, né le à New York (New York) et mort le à Princeton (New Jersey), est un mathématicien et physicien américain. Il est connu pour ses travaux sur le soliton.

FamilleModifier

Martin Kruskal est le fils de Joseph B. Kruskal Sr. et de son épouse, Lillian Oppenheimer (en). Il est frère de Joseph Kruskal et de William Kruskal.

TravauxModifier

En 1960[1], Martin Kruskal propose un système de coordonnées, les coordonnées de Kruskal-Szekeres, permettant le prolongement analytique maximal de la métrique de Schwarzschild et prédisant l'existence de trous blancs.

Honneurs et distinctionsModifier

En 1983, Martin Kruskal est lauréat du prix Dannie Heineman pour la physique mathématique[2].

En 1993, il reçoit la National Medal of Science[3]. En 1994, il est lauréat de la Conférence von Neumann.

En 2003 il est lauréat de l'ICIAM Maxwell Prize[4].

En 2006, il est co-lauréat du prix Leroy P. Steele[5].

LoisirsModifier

Martin Kruskal est l'inventeur d'un tour de magie : le Kruskal Count[6].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Martin D. Kruskal, « Maximal extension of the Schwarzschild metric », Physical Review, vol. 119, no 5,‎ , p. 1743-1745 (DOI 10.1103/PhysRev.119.1743)
  2. (en) « 1983 Dannie Heineman Prize for Mathematical Physics Recipient » (consulté le 21 août 2014)
  3. (en) « The President's National Medal of Science: Recipient Details » (consulté le 21 août 2014)
  4. (en) « 2003 ICIAM Maxwell Prize » (consulté le 21 août 2014)
  5. (en) « 2006 Steele Prizes », Notices of the AMS, vol. 53, no 4,‎ , p. 464-470 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 août 2014)
  6. (en) Jeffrey C. Lagarias, Eric Rains et Robert J. Vanderbei, « The Kruskal Count », dans Steven J. Brams, William V. Gehrlein et Fred S. Roberts (éd.), The Mathematics of Preference, Choice and Order : Essays in Honor of Peter J. Fishburn, Berlin et Heidelberg, Springer, coll. « Studies in choice and welfare », , XVIII-420 p. (ISBN 978-3-540-79127-0, notice BnF no FRBNF42095523, Bibcode 2001math.....10143L, arXiv math/0110143v1, lire en ligne [PDF]), p. 371-391

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier