Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ginsburg.
Martin D. Ginsburg
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
WashingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Martin David GinsburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Enfants
James Steven Ginsburg (en)
Jane Ginsburg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Religion
ANCExplorer Martin D. Ginsburg grave.jpg
Vue de la sépulture.

Martin David Ginsburg ( - ) était un avocat, expert en droit fiscal américain. Il a été professeur de droit au Centre de droit de l'Université de Georgetown à Washington D.C. et conseiller du cabinet Fried, Frank, Harris, Shriver & Jacobson.

Il était le mari de la juge de la Cour suprême des États-Unis, Ruth Bader Ginsburg.

Jeunesse et éducationModifier

Ginsburg est né à Brooklyn, d'Evelyn (née Bayer) et Morris Ginsburg (directeur de magasin)[1], et a grandi à Long Island (New York). Sa famille était juive[2]. Ginsburg a obtenu un baccalauréat en droit de l'Université Cornell en 1953 et un doctorat (magna cum laude) de la faculté de droit de Harvard en 1958. Il était une star de l'équipe de golf de Cornell[1]. Ginsburg a épousé Joan Ruth Bader après l'obtention de son diplôme de l'université Cornell. Cette même année, Ginsburg, officier du ROTC dans la réserve de l'armée de terre, est appelé au service actif et est affecté à Fort Sill, en Oklahoma[3],[4]. En 1956, il est retourné à l'école de droit, et sa femme est aussi entrée à la faculté de droit de Harvard. Au cours de sa troisième année à Harvard, Ginsburg a subi deux opérations et de la radiothérapie pour traiter son cancer des testicules[5].

CarrièreModifier

Après avoir obtenu son diplôme de droit en 1958, Ginsburg a rejoint le cabinet Weil, Gotshal & Manges. Il a ensuite été admis au barreau de New York en 1959 et au District de Columbia dans les années 1980.

Ginsburg a enseigné à la faculté de droit de l'Université de New York en tant que professeur adjoint de 1967 à 1979. Il a été professeur invité à l'École de Droit de Stanford (1977-1978)[6], à la faculté de droit de Harvard (1985-1986), à l'École de Droit de l'Université de Chicago (1989-1990), et à l'Université de New-York (1992-1993)[7]. Il a été titularisé professeur à la faculté de droit de l'université Columbia de 1979 à 1980, et à Georgetown, à partir de 1980 jusqu'à sa mort en 2010[6].

En 1971, le cabinet de Ginsburg représentait H. Ross Perot dans le cadre d'une affaire, et les deux hommes devinrent des amis proches. Après que le président Jimmy Carter ait nommé sa femme à la Cour d'appel pour le circuit du District de Columbia en 1980, Ginsburg a sollicité Perot et d'autres amis influents pour assurer sa confirmation au Sénat[6]. En 1984, Ginsburg résolu les questions fiscales complexes qui menacent l'acquisition de General Motors par Perot[6].

Vie personnelleModifier

Peu de temps après avoir obtenu son diplôme de l'Université Cornell en 1954, Ginsburg a épousé Ruth Bader (le 23 juin). Ruth a déclaré que Martin et elle avaient décidé que quelles que soient leurs professions, ils la poursuivraient ensemble. Le couple a choisi la loi et tous les deux ont étudié à la faculté de droit de Harvard.

Ils sont les parents de Janes Carol Ginsburg (née en 1955), et James Steven Ginsburg (né en 1965). Martin a souvent dit aux gens qu'il n'avait pas écrit dans la Revue de Droit à Harvard mais que Ruth l'avait fait, expliquant à quel point il était fier de ses succès, même s'ils étaient supérieurs aux siens. Cependant, comme il avait également beaucoup de succès dans sa carrière d'avocat fiscaliste, le couple aimait bien se soutenir et maintenir son équilibre[8]. Ginsburg aurait déclaré "Nous avions presque deux ans loins de l'école, des pressions professionnelles et de nos proches, pour nous connaître l'un l'autre, et commencer à se construire une vie"[9]. Ils ont réussit dans leur domaines respectifs[10]. Martin aimait dire qu'il était très chanceux de s'être engagé dans un incroyable voyage en se mariant avec Ruth, alors en train de construire son parcours vers la Cour suprême[10].

La dynamique du mariage des Ginsburg était radicale pour leur époque. Ruth n'a pas perdu sa liberté ni sa carrière au profit des obligations de femme au foyer et n'a pas non plus maintenu les rôles stéréotypés liés au genre. Ils avaient plutôt un partenariat dans lequel ils maintenaient les mêmes objectifs et travaillaient ensemble pour les atteindre, tout en maintenant leur attachement et leur amour l'un pour l'autre. Martin a reçu des éloges de la presse pour avoir soutenu son épouse, la suivant là où sa carrière l'amenait et la mettant en première place. Cependant, il a simplement fait remarquer : « Ce n'est pas un sacrifice, c'est une famille[11] ». De plus, ces sacrifices étaient réciproques. Tout comme Martin a déménagé à Washington pour la carrière de Ruth, Ruth a volontairement quitté Harvard pour aller à la faculté de droit de l'université Columbia afin de suivre son mari dans la sienne. De la même manière, ils ont maintenu l'équilibre dans leur vie familiale. Ils avaient convenu que, sauf circonstances exceptionnelles, ils seraient tous les deux chez eux tous les soirs pour dîner avec leur famille[12]. Ruth insistait pour que les autres sachent que ses enfants avaient deux parents et deux gardiens, pas seulement elle-même. De tels accords entraînaient un partage égal des responsabilités à la maison, leur donnant la possibilité de partager leur temps de manière équitable et de poursuivre leur carrière avec succès.

Martin se mit volontiers à la cuisine, aida à la garde des enfants et à d'autres tâches domestiques, bien que ce fût une rareté à l'époque. Une fois par trimestre, il préparait un repas pour les greffiers de son épouse[13].

DécèsModifier

Ginsburg est décédé d'un cancer le [14]. Il est enterré au Cimetière National d'Arlington[15].

Dans la culture populaireModifier

Dans le film Une femme d'exception, sorti en 2018, qui relate les débuts de Ruth Bader Ginsburg, Martin est incarné par Armie Hammer et Ruth par Felicity Jones[16].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Fred Strebeigh, Equal: Women Reshape American Law, W. W. Norton & Company, (ISBN 9780393065558, lire en ligne)
  2. « Prologue », sur abigailpogrebin.com (consulté le 30 décembre 2018)
  3. Harvard Law School, « A conversation with Ruth Bader Ginsburg at HLS » (consulté le 30 décembre 2018)
  4. (en) Thomas R. Hensley, Kathleen Hale et Carl Snook, The Rehnquist Court: Justices, Rulings, and Legacy, ABC-CLIO, (ISBN 9781576072004, lire en ligne)
  5. « The changing complexion of Harvard Law school », sur web.archive.org, (consulté le 30 décembre 2018)
  6. a b c et d (en-US) Stephen Labaton, « The Man Behind the High Court Nominee », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 30 décembre 2018)
  7. « Sequence 2536 (Page 7): Harvard Law School. Harvard Law School catalog. [Cambridge, Mass. : Published by the University, 1970-., Harvard University Library PDS », sur web.archive.org, (consulté le 30 décembre 2018)
  8. Salamishah Tillet, « Why Ruth Bader Ginsburg and Gloria Steinem Still MatterMy Life on the Road. By Gloria Steinem. New York: Random House, 2015.Notorious RBG: The Life and Times of Ruth Bader Ginsburg. By Irin Carmon and Shana Knizhnik. New York: Dey Street, 2015. », Signs: Journal of Women in Culture and Society, vol. 42, no 3,‎ , p. 790–792 (ISSN 0097-9740 et 1545-6943, DOI 10.1086/689646, lire en ligne, consulté le 30 décembre 2018)
  9. (en) Martin Ginsburg, « Martin Ginsburg's Legacy: Love Of Justice (Ginsburg) », sur NPR.org (consulté le 30 décembre 2018)
  10. a et b Irin Carmon, Notorious RBG, Harper Collins, , p. 96
  11. Irin Carmon, Notorious RBG, Harper Collins, , p. 98
  12. Irin Carmon, Notorious RBG, Harper Collins, , p. 102
  13. Christopher R. Benson, « A Renewed Call for Diversity Among Supreme Court Clerks: How a Diverse Body of Clerks Can Aid the High Court as an Institution », Harvard BlackLetter Law Journal, Harvard Law School, vol. 23,‎ , p. 42 (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2009)
  14. « Husband of Supreme Court Justice Ruth Bader Ginsburg dies », The Washington Post, (consulté le 27 juin 2010)
  15. « Martin Ginsburg, justice's husband, dies », USA Today, (consulté le 7 février 2010)
  16. Empire, « Armie Hammer Joins Ruth Bader Ginsburg Biopic On The Basis Of Sex », Empire

Liens externesModifier