Martial industrial

Le genre martial industrial (industriel martial) est une sous-culture des musiques industrielles. Il consiste à mélanger des éléments de la culture musicale savante (néoclassique, néofolk), populaire (rythmique militaire, électronique, heavy metal, punk) et des éléments plus industriels comme le dark ambient. Ce mélange est agrémenté de samples de discours de dirigeant politique et de chant militaire.

Les principaux acteurs de ce genre musical sont Laibach, Von Thronstahl, Arditi, Blood Axis, Auswalht, Theusz... Ce genre musical est majoritairement répandu sur les scènes européennes, notamment en Allemagne et en Scandinavie.

Ce style, au même titre que les autres musiques industrielles, font l'objet de polémique sur leur côté volontairement transgressif et leur possible adhésion à l'idéologie national-socialiste. Pourtant certains acteurs de cette scène musicale se revendiquent totalement dénués de toute volonté de défendre une idéologie quelconque et se déclarent fondamentalement apolitique. Alors que d'autres n'hésitent pas à afficher leurs positions radicales, tantôt à droite, tantôt à gauche.

OrigineModifier

Laibach a popularisé le style au début des années 1980 et a donné une tonalité militaire à la musique industrielle. Depuis, beaucoup de groupes ont suivi et ont enrichi cette musique avec des éléments très variés, caractéristique de la volonté de mélanger des univers différents. Laibach a notamment créé une micro-nation nommée NSK (Neue Slowenische Kunst) avec d'autres artistes, forme d'expérience et de mise en pratique de la philosophie des artistes et de leur mode de pensée.

Cette idée remonte à la contre-culture hippie qui a émergé à la fin des années 70 avec des artistes comme Frank Zappa. Par la suite, des groupes comme Cabaret Voltaire, Throbbing Gristle et d'autres ont fait évoluer le mouvement et ont permis à ce genre musical de développer différents courants comme l'électro-industriel, le metal industriel ou le dark ambient. La culture industrielle obtient une adhésion certaine auprès du public fréquentant les festivals de musique gothique, notamment pour les groupes d'électro-industriel, mais il ne faut cependant pas faire l'amalgame entre l'industriel et le mouvement gothique, ces deux mouvements n'ayant pas les mêmes influences musicales ni idéologiques.

IdéologieModifier

Le mouvement industriel et plus spécifiquement le genre martial se revendique apolitique. De nombreuses polémiques découlant de nombreux articles sur le web ainsi que plus rarement des autorités elle-même dans les pays où le style est pratiqué assimile ce genre à l'idéologie d'extrême droite de par l'imagerie et les thématiques qu'il explore. Plusieurs interprétations sont néanmoins possible, la volonté des artistes reste avant tout de critiquer le système partisan de la vie politique, la démagogie et de faire référence à des modèles de civilisations plus anciennes évidemment éloignées des valeurs de nos sociétés contemporaines. A savoir qu'à la différence des autres styles de musique industriel, les groupes martiaux revendiquent un respect de la nation et mettent en avant des valeurs guerrières. Il n'en reste pas moins que ce genre et plus largement le mouvement industriel est inexistant dans les médias, notamment en France.