Marsha Blackburn

sénatrice des États-Unis pour le Tennessee depuis 2019

Marsha Blackburn
Illustration.
Portrait officiel de Marsha Blackburn (2019).
Fonctions
Sénatrice des États-Unis
En fonction depuis le
(2 ans et 7 mois)
Élection 6 novembre 2018
Circonscription Tennessee
Législature 116e et 117e
Groupe politique Républicain
Prédécesseur Bob Corker
Représentante des États-Unis

(16 ans)
Élection 5 novembre 2002
Réélection 2 novembre 2004
7 novembre 2006
4 novembre 2008
2 novembre 2010
6 novembre 2012
4 novembre 2014
8 novembre 2016
Circonscription 7e district du Tennessee
Législature 108e, 109e, 110e, 111e, 112e, 113e, 114e et 115e
Prédécesseur Ed Bryant
Successeur Mark E. Green
Biographie
Nom de naissance Marsha Wedgeworth
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Laurel (Mississippi, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômée de Université d'État du Mississippi
Religion Presbytérianisme[1]
Site web blackburn.house.gov

Marsha Blackburn, née Wedgeworth le à Laurel (Mississippi), est une femme politique américaine, membre du Parti républicain et sénatrice du Tennessee au Congrès des États-Unis depuis 2019.

Élue au Sénat du Tennessee de 1999 à 2003 et à la Chambre des représentants des États-Unis de 2003 à 2019, elle se fait connaître pour ses orientations conservatrices. À l'occasion des élections de 2018 pour le Sénat des États-Unis, elle défait Phil Bredesen, candidat du Parti démocrate et ancien gouverneur du Tennessee (2003-2011), sur un programme de large soutien au président Donald Trump.

BiographieModifier

Marsha Blackburn est originaire de Laurel, dans le Mississippi. En 1973, elle est diplômée de l'université d'État du Mississippi[2]. Elle travaille d'abord dans la vente puis devient propriétaire d'une entreprise spécialisée dans l'événementiel[3].

De 1989 à 1991, elle préside le Parti républicain du comté de Williamson dans le Tennessee. Elle se présente en 1992 à la Chambre des représentants des États-Unis face au représentant Bart Gordon. Avec 40,6 % des suffrages, elle est battue par le démocrate, qui totalise 56,6 % des voix[4].

Elle siège au Sénat du Tennessee de 1999 à 2003 pour le 23e district[2]. Elle est à nouveau candidate à la Chambre des représentants en 2002, dans le 7e district du Tennessee, acquis aux républicains. Le représentant sortant, Ed Bryant (en), est candidat au Sénat[5]. Elle bat facilement le démocrate Tim Barron avec 70,7 % des voix[4] et devient la première femme élue du Tennessee au Congrès sans succéder à son mari[5]. Marsha Blackburn est réélue sans opposition en 2004. Elle est ensuite réélue tous les deux ans, rassemblant au moins 66 % des suffrages[4],[6].

Fin 2016, après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle, elle devient vice-directrice de son équipe de transition[7].

Le , elle annonce sa candidature aux élections sénatoriales de 2018 pour succéder à Bob Corker, qui ne se représente pas. Sa candidature intervient une heure après le refus du gouverneur Bill Haslam d'être candidat et la place comme la favorite de l'élection[6].

Dans son État du Tennessee, elle fait campagne contre l'Obamacare, le mariage homosexuel et l'immigration. Imitant la rhétorique du président Donald Trump, elle critique « l'élite républicaine de Washington » et estime être « politiquement incorrecte »[7].

Le , elle remporte facilement l'investiture républicaine, obtenant plus de 610 000 voix lors de la primaire de son parti, soit environ 84 % des suffrages exprimés[8]. Elle affronte lors de l'élection générale du le candidat démocrate, l'ancien gouverneur Phil Bredesen, qu'elle bat avec 54,7 % des voix[9].

Vie personnelleModifier

Elle est mariée à Chuck Blackburn. Ils ont ensemble deux enfants[3].

Positions politiquesModifier

Marsha Blackburn est une républicaine conservatrice, tant sur les questions économiques que sociétales. Elle est classée parmi les représentants les plus conservateurs du Congrès. L'American Conservative Union (en) lui donne un score de 96 sur 100 sur l'ensemble de sa carrière[3]. Elle est opposée à l'avortement[3] et ne croit ni au réchauffement climatique, ni à la théorie de l'évolution[10].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Faith on the Hill », sur pewforum.org, (consulté le 27 juillet 2020).
  2. a et b (en) « BLACKBURN, Marsha, (1952 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 16 octobre 2016).
  3. a b c et d (en) Ricky Campbell, « Marsha Blackburn: 5 Fast Facts You Need to Know », sur Heavy, (consulté le 16 octobre 2016).
  4. a b et c (en) « Rep. Marsha Blackburn, R-Tenn. », Member Profile Page, sur Roll Call (consulté le 16 octobre 2016).
  5. a et b (en) Liza Porteus et The Associated Press, « Alexander, Clement Win Tennessee Senate Primaries », sur Fox News, (consulté le 16 octobre 2016).
  6. a et b (en) Joel Ebert, « US Rep Marsha Blackburn launches Senate bid », sur tennessean.com, (consulté le 6 octobre 2017).
  7. a et b Sébastien Seibt, « Midterms : ces pro-Trump qui rient et ces étoiles montantes démocrates qui pleurent », sur Libération, (consulté le 28 mars 2020).
  8. (en) « 2018 Tennessee Election Results », sur Politico, (consulté le 4 août 2018).
  9. (en) « Tennessee Election Results 2018 », sur Politico (consulté le 7 novembre 2018).
  10. (en) Roger Harrabin, « Pope unlikely to sway top US critics on climate », sur BBC, (consulté le 16 octobre 2016).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier