Marpingen

commune allemande

Marpingen
Marpingen
L'église paroissiale catholique.
Blason de Marpingen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saarland.svg Sarre
Arrondissement
(Landkreis)
Saint-Wendel
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
4
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Volker Weber (SPD)
Partis au pouvoir CDU, SPD
Code postal 66646
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
10 0 46 112
Indicatif téléphonique 06827, 06853
Immatriculation WND
Démographie
Population 10 880 hab. (31 décembre 2009)
Densité 274 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 04″ nord, 7° 03′ 25″ est
Altitude 301 m
Superficie 3 968 ha = 39,68 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sarre
Voir sur la carte topographique de la Sarre
City locator 14.svg
Marpingen
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Marpingen
Liens
Site web www.marpingen.de

Marpingen (en sarrois Maarbinge ou Määrbinge) est une commune allemande de l'arrondissement de Saint-Wendel dans le Land de Sarre. La ville est marquée par les apparitions mariales qui seraient survenues en 1876 et qui ont laissé la trace d'un culte persistant.

HistoriqueModifier

Les apparitions mariales de 1876Modifier

 
Rassemblement de fidèles sur le lieu d'apparition en 1999.

En 1876, trois jeunes filles de huit ans déclarent avoir été bénéficiaire d'une apparition de la Vierge Marie du 3 juillet au 3 septembre. Or à cette période, l'Empire Allemand est en plein Kulturkampf ou l'état allemand tante de laïciser la société allemande en luttant contre les prérogatives et la fidélité romaine de l'Eglise catholique. L'évêque du diocèse a été emprisonné, puis exilé, et vient juste de décéder au moment des apparitions. Le séminaire du diocèse, à Trêves a également été fermé par l'état. Les enfants déclarent que l'apparition s'est présentée à eux comme étant « celle qui a été conçu sans taches »[1],[2].

L'annonce de ces apparitions, de l'arrivée de pèlerins sur les lieux, et même de « guérisons miraculeuses », provoque la colère du gouvernement qui fait interdire les rassemblements, fait intervenir la troupe, et ouvre des procès aux contrevenants. La réaction politique violente empêche l'autorité ecclésiastique d'ouvrir une enquête canonique, et à ce jour (en 2020) aucune démarche en reconnaissance n'a été ouverte sur ces apparitions. Mais un mouvement populaire de dévotion locale est resté, encore aujourd'hui[1],[2].

QuartiersModifier

AdministrationModifier

  • - : Josef Sartorius (CDU)
  • - : Hermann Neis (CDU)
  • - : Werner Laub (SPD)
  • depuis le  : Volker Weber (SPD)

RéférencesModifier

  1. a et b Joachim Bouflet et Philippe Boutry, Un signe dans le ciel : Les apparitions de la Vierge, Paris, Grasset, , 475 p. (ISBN 978-2-246-52051-1), p. 193.
  2. a et b Yves Chiron, Enquête sr les apparitions de la Vierge, Perrin, , 427 p. (ISBN 978-2-262-02832-9), p. 236-239.

Sur les autres projets Wikimedia :