Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marotte.
Bouffon avec sa marotte, son costume traditionnel bicolore (rouge et vert) garni de grelots, son bonnet surmonté d'oreilles d'âne, sa grande collerette dentelée et ses chaussures pointues[1].

Une marotte est un bâton faisant office de sceptre[2], et donc d'une longueur similaire. Il est surmonté par une tête grotesque coiffée d'un chapeau muni de grelots.

À l'origine la marotte est un attribut des bouffons de cour et symbolise la folie.

Par la suite elle est devenue un accessoire de déguisements de Carnaval.

Le mot « marotte » a d'autres sens, comme : une poupée ou une marionnette montée sur un bâton. Au figuré, dire à propos d'un sujet d'intérêt, une activité de quelqu'un : « c'est sa marotte » signifie que c'est sa passion personnelle.

Quelques marottesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Claude Guillebaud, Philippe Baudorre, Caroline Casseville, Jean-Claude Ragot, Jean Touzot, Le rire, Confluences, , p. 15
  2. En allemand on appelle la marotte : Narrenszepter. Et en norsk, on l'appelle : narresepter. Ce qui signifie littéralement « sceptre de fou ». En néerlandais, le mot usuel est zotskolf ou narrestok. Narrestok signifie littéralement « bâton de fou ». On utilise aussi le mot marotte.
  3. Cette marotte est conservée au Theaterfigurenmuseum Lübeck.