Ouvrir le menu principal

Marnay (Saône-et-Loire)

commune française du département de Saône-et-Loire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marnay.

Marnay
Marnay (Saône-et-Loire)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Canton Saint-Rémy
Intercommunalité Le grand Chalon
Code postal 71240
Code commune 71283
Démographie
Population
municipale
557 hab. (2016 en augmentation de 10,96 % par rapport à 2011)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 09″ nord, 4° 55′ 36″ est
Altitude Min. 171 m
Max. 180 m
Superficie 5,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Marnay

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Marnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marnay
Liens
Site web mairie-marnay.fr

Marnay est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Marnay se situe en val de Saône.

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

La Grosne traverse la commune, où elle conflue avec la Saône. Le village est entouré par les deux rivières à l'ouest, au nord et à l'est[1].

Géologie et reliefModifier

Le village et une grande partie sud de la commune domine de quelques mètres la Saône et la Grosne ; ces hauteurs sont constituées d'alluvions anciennes. Les fonds de vallées de la Grosne et de la Saône sont quant à eux constitués d'alluvions récentes à actuelles[2].

Lieux-dits et écartsModifier

Les principaux lieux-dits ou hameaux de Marnay sont les Attraits, Croix-de-Pierre, Port-de-Grosne et les Tantes[1].

Voies de communication et transportsModifier

La route départementale 6 traverse la commune en menant à la rive gauche de la Saône (Ouroux-sur-Saône), ainsi que la D 271[1]. Marnay n'est qu'à quelques kilomètres de l'ancienne Nationale 6 et de l'A6.

ClimatModifier

C'est un climat tempéré à légère tendance continentale avec des étés chauds et des hivers froids[3], avec une amplitude thermique assez importante entre ces deux saisons. Les précipitations sont assez hétérogène sur l'année, avec un mois de mai le plus pluvieux de l'année. Le vent qui souffle une partie de l'année est la bise.

Valeurs climatiques de Dijon et Mâcon, car cette commune est située entre ces deux villes.

Dijon

Pour la ville de Dijon (316 m), les valeurs climatiques jusqu'à 1990 :

Relevés Dijon ????-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1 0,1 2,2 5 8,7 12 14,1 13,7 10,9 7,2 2,5 −0,2 6,3
Température moyenne (°C) 1,6 3,6 6,5 9,8 13,7 17,2 19,7 19,1 16,1 11,3 5,6 2,3 10,5
Température maximale moyenne (°C) 4,2 7 10,8 14,7 18,7 22,4 25,3 24,5 21,3 15,5 8,6 4,8 14,8
Précipitations (mm) 49,2 52,5 52,8 52,2 86,3 62,4 51 65,4 66,6 57,6 64,2 62 732,2
Source : Infoclimat : Dijon (????-1990)[4]


Mâcon

Pour la ville de Mâcon (216 m), les valeurs climatiques de 1961 à 1990 :

Relevés Mâcon 1961-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,6 0,7 2,5 5,2 8,9 12,3 12,4 13,9 11,1 7,5 2,9 0,1 6,6
Température moyenne (°C) 2,1 4 6,8 10 13,9 17,5 20,1 19,4 16,4 11,7 6 2,7 10,9
Température maximale moyenne (°C) 4,9 7,3 11,1 14,8 18,9 22,8 25,7 24,9 21,7 15,9 9,1 5,3 15,2
Précipitations (mm) 66,3 60,9 58,7 69,4 85,9 74,7 58,1 77,1 75,7 71,7 72,7 70,4 841,4
Source : Infoclimat : Mâcon (1961-1990)[5]


HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Tendances politiquesModifier

Administration municipaleModifier

Listes des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2008 Georges Mottet    
mars 2008 31 mai 2015[6] Marc Boit    
Septembre 2016   Patrick Theveniaux    
Les données manquantes sont à compléter.

Canton et intercommunalitéModifier

La commune fait partie du Grand Chalon.

Instance judiciaire et administrativeModifier

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 557 habitants[Note 1], en augmentation de 10,96 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
528582667637687656634649660
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
637617587597578569571560548
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
537538514454464457429425435
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
420397379426471447460504553
2016 - - - - - - - -
557--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramides des âgesModifier

EnseignementModifier

SantéModifier

SportsModifier

AssociationsModifier

CultesModifier

Écologie et recyclageModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église, placée sous le vocable de saint Jean-Baptiste. Au sommet du clocher se trouve un coq qui, après avoir été béni, fut installé le 4 octobre 1992 à 37 mètres de hauteur.

Personnalités liées à la communeModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Marnay » sur Géoportail (consulté le 29 février 2012).
  2. Carte géologique consultée sur InfoTerre la 29 février 2012.
  3. André Dominé : Le vin, « La Bourgogne », p. 181.
  4. Archives climatologiques mensuelles - Dijon (????-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  5. Archives climatologiques mensuelles - Mâcon (1961-1990) Consulté le 17 décembre 2008
  6. Le Journal de Saône-et-Loire, 2 juin 2015, édition de Chalon, Marnay : la commune pleure son maire, Marc Boit, p.  8
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.


Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :