Mark Davis (snooker)

joueur de snooker anglais

Mark Davis
Image illustrative de l’article Mark Davis (snooker)
Mark Davis au Masters d'Allemagne 2015
Fiche d'identité
Nom complet Mark Davis
Surnom « The Battler from Hastings »
Nationalité Anglaise
Date de naissance
Lieu de naissance St Leonards-on-Sea
Professionnel Depuis 1991
Meilleur classement 12e (juin 2013, mars-mai 2014)
Gains 1 505 035 £
Break le plus élevé 147 (2 fois)
Centuries 269
Victoires en tournois (par catégorie)
Non classés 4
Dernière mise à jour : 19 novembre 2021

Mark Davis est un joueur de snooker professionnel anglais né le à St Leonards-on-Sea, Sussex de l'Est.

Sa carrière est bouleversée à l'âge de 46 ans, lorsqu'il atteint sa première finale en tournoi classé, lors de l'Open d'Angleterre, finale qu'il perd cependant contre Stuart Bingham (9-7)[1]. Davis compte aussi cinq victoires non classées et trois titres au championnat du monde de snooker à six billes rouges[2].

Il n'a aucun lien de parenté avec le joueur Steve Davis, légende de la discipline. Il vit aujourd'hui à Hastings, dans le comté de Sussex.

CarrièreModifier

Davis passe professionnel en 1991. Au championnat du monde de 1995, il élimine le no 7 mondial, Ken Doherty, avant d'être battu par Peter Ebdon en huitièmes de finale[3]. En 1996, il atteint son premier quart de finale en tournoi classé, sur l'Open d'Allemagne[4]. Davis réitère lors de l'Open d'Écosse 2001[5]. Son tournoi est marqué par une victoire de prestige au second tour, contre la tête de série principale, Ronnie O'Sullivan (5-1). Il remporte son premier titre en 2002, au championnat Benson & Hedges, où il bat Mehmet Husnu en finale 9 manches à 6, lui offrant ainsi une invitation au Masters de snooker[6]. Son apparition au Masters est de courte durée ; il est battu lors du match préliminaire par Alan McManus, 6 à 5[7].

 
Mark Selby et Mark Davis après la finale du Classique Paul Hunter 2011.

Davis se révèle assez tardivement ; il inscrit une victoire au championnat du monde de snooker à six billes rouges en 2009. En fin de saison 2009-2010, il retrouve le deuxième tour du championnat du monde pour la première fois depuis plus de quinze ans. Pour ce faire, il élimine Ryan Day[8], avant d'être balayé à son tour, par Mark Allen[9]. Pour la première fois de sa carrière, il termine une saison dans le top 32 du classement mondial[10]. Il franchit une nouvelle étape l'année suivante, retrouvant pour la première fois les quarts de finale d'un tournoi classé depuis plus de dix ans, lors du Masters de Shanghai. Malgré une avance de 4-1 et l’espérance d’accéder à une première demi-finale classée en près de vingt ans de carrière, son parcours est stoppé par Jamie Burnett[11]. En 2011, il perd la finale du Classique Paul Hunter, contre son compatriote Mark Selby, qui le domine sur le score de 4 manche à rien[12],[13]. En 2012, il est quart de finaliste du Snooker Shoot-Out[14]. Ses résultats au cours des dernières saisons lui permettent de mieux s'installer dans le top 20 mondial[10].

En septembre 2012, il regagne le championnat du monde à six billes rouges, face à Shaun Murphy. C'est également en 2012 qu'il atteint une première demi-finale en tournoi classé, au championnat du Royaume-Uni, à l'âge de 40 ans[15]. Toujours en 2012, il est demi-finaliste sur le Classique de Wuxi[16] et l'Open d'Australie[17]. Au championnat du monde de 2013, Davis bat l'Écossais John Higgins[18] et se voit qualifié pour les huitièmes de finale au Crucible Theatre pour la troisième fois de sa carrière. Cette performance lui vaut également d'intégrer le top 16 du classement mondial pour la première fois, se classant au 12e rang[19]. Après une telle saison, Davis démontre qu'avec la persévérance, tout est possible ; il n'avait jamais atteint la moindre demi-finale majeure en plus de vingt années en tant que joueur professionnel. En début de saison 2013-2014, il remporte de nouveau le championnat du monde de snooker à six billes rouges, aux dépens de Neil Robertson[20]. En pleine confiance, il remporte aussi la coupe générale[21] et se hisse en quart de finale de quatre autres tournois (Masters de Shanghai, Open d'Australie, Masters d'Allemagne 2014[22] et Shoot-Out)[23]. Il finit encore la saison dans le top 16[24].

La saison suivante, il est de nouveau demi-finaliste sur l'Open d'Australie[25]. Malgré une saison aussi marquée par des quarts de finale au championnat du Royaume-Uni, à l'épreuve finale du championnat du circuit des joueurs, à l'Open d'Inde[26] et au Grand Prix mondial, Davis perd trois places au classement de fin de saison[10]. Il est même finaliste du championnat de la ligue 2015, battu par son compatriote Stuart Bingham[27].

 
Mark Davis au Masters d'Allemagne 2015.

Davis devient le champion du monde dans la catégorie seniors en 2016 à Preston, s'imposant sur le Gallois Darren Morgan en finale 2 manches à 1[28]. Toujours en 2016, il est triple quart de finaliste sur des tournois classés, à l'Open d'Écosse, au Classique Paul Hunter et au Masters d'Europe[29]. Lors du championnat de la ligue 2017, Davis réussit l'exploit de réaliser deux breaks maximums de 147 points au cours du même tournoi[30]. Cette performance est d'autant plus impressionnante, que Davis n'avait jamais signé de break de 147 points en tournoi professionnel auparavant.

En 2018, retombé à la 41e place mondiale[10], il atteint sa toute première finale majeure lors de l'Open d'Angleterre à Crawley (Sussex), à l'âge de 46 ans, après plus de 27 ans de carrière professionnelle. Au cours de l'épreuve, il bat Robbie Williams (4-1), Adam Stefanow (4-0), Mei Xiwen (4-2), John Higgins (4-2), Ryan Day (5-1) et Ronnie O'Sullivan (6-1), avant de s'incliner contre Stuart Bingham (9-7)[1]. Davis est également demi-finaliste sur un autre tournoi de classement ; le Snooker Shoot-Out 2018[31]. En 2019, il retrouve un nouveau quart de finale classé, lors de l'Open d'Inde[32]. Ce regain de forme est bénéfique au classement du joueur anglais ; Mark Davis retrouve le top 32 mondial[10].

Les résultats de Davis se détériorent lors des saisons qui arrivent ensuite, même s'il réussit à se qualifier pour le championnat du monde 2021. Mené 7-2 par Jamie Clarke au dernier tour de qualification, il revient dans la partie et l'emporte (10-8)[33]. D'ailleurs, il manque sa chance au premier tour contre Shaun Murphy. L'Anglais retombe à la 54e place du classement mondial en avril 2022, son plus bas classement depuis plus de dix ans.

Il a aussi compilé plus de 260 centuries tout au long de sa carrière professionnelle.

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 0 1
Tournois classés mineurs 0 1
Tournois non classés 4 2
Tournois pro-am 1 2
Tournois alternatifs 3 0
Tournée mondiale senior 1 0
Gras Tournois de la triple couronne[34]
 
Mark Davis (2015).

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1995-1996 Masters de Malte   Marsaskala   John Read 6-3
2002-2003 Championnat Benson & Hedges   Prestatyn   Mehmet Husnu 9-6 Tableau
2002-2003 Championnat de Merseyside   Liverpool   Stephen Maguire 5-2
2007 Open d'Allemagne   Allemagne   Joe Perry 4-3
2008-2009 Championnat du monde à six billes rouges   Killarney   Mark Williams 6-3
2012-2013 Championnat du monde à six billes rouges (2)   Bangkok   Shaun Murphy 8-4
2013-2014 Championnat du monde à six billes rouges (3)   Bangkok   Neil Robertson 8-4
2013-2014 Coupe générale   Hong Kong   Neil Robertson 7-2
2015-2016 Championnat du monde seniors   Preston   Darren Morgan 2-1
 
Davis à la table en 2015.

Finales perduesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2003-2004 Championnat de Merseyside   Liverpool   Stephen Maguire 1-5
2004-2005 Tournoi pro-am Pontins (automne)   Prestatyn   Stuart Bingham 2-5
2011-2012 Classique Paul Hunter   Fürth   Mark Selby 0-4 Tableau
2014-2015 Championnat de la ligue   Stock   Stuart Bingham 2-3
2016-2017 Open de Vienne   Vienne   Peter Ebdon 1-5 Tableau
2018-2019 Open d'Angleterre   Crawley   Stuart Bingham 7-9 Tableau

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en-US) « Bingham Captures English Crown », sur World Snooker, (consulté le )
  2. (en-US) « Mark Davis », sur World Snooker (consulté le )
  3. (en) « snooker.org: World Championship 1995, Summary », sur www.snooker.org (consulté le )
  4. (en) « Snooker Scene » (version du 24 janvier 2013 sur l'Internet Archive), sur www.snookerscene.co.uk,
  5. (en) « snooker.org: Regal Scottish Open 2001 », sur www.snooker.org (consulté le )
  6. (en) « WWW Snooker: The 2002/2003 Season », sur www.snooker.org (consulté le )
  7. (en) « Doherty edges past Stevens », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « 2010 Betfred World Championship Match 12 » (version du 4 mai 2010 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  9. (en) « 2010 Betfred World Championship Match 22 Mark Allen v Mark Davis » (version du 26 avril 2010 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  10. a b c d et e (en) « Ranking History », sur www.snooker.org (consulté le )
  11. (en) « Roewe Shanghai Masters (2010) - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le )
  12. (en) « Superb Selby storms to win in Germany », sur Eurosport UK, (consulté le )
  13. (en) « PTC 4 (2011) », sur www.snooker.org (consulté le )
  14. (en) « World Snooker | News | News | Partypoker.com Snooker Shoot-Out day three. » (version du 1 février 2012 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  15. (en) « Selby through to first UK final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. (en) « World Snooker | News | News | Riga Open Draw » (version du 29 juillet 2014 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  17. (en) « Mark Davis - Players - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le )
  18. (en) « World Snooker Championship 2013: Mark Davis delighted at win », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. (en) « Ranking History - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le )
  20. (en) « Davis wins Six-reds world title - Yahoo Eurosport UK » (version du 19 octobre 2013 sur l'Internet Archive), sur eurosport.yahoo.com,
  21. (en) « World Snooker | News | News | Another Trophy For Davis » (version du 17 octobre 2013 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  22. (en) « Trump charges into German Masters semis », sur Eurosport Australia, (consulté le )
  23. (en) « Mark Davis (saison 2013-2014) », sur www.snooker.org (consulté le )
  24. (en) « Wayback Machine » (version du 8 mai 2014 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  25. (en-US) « Trump To Face Robertson In Bendigo Final », sur World Snooker, (consulté le )
  26. (en) « John Higgins beaten 4-0 by Mark Davis in India », sur HeraldScotland (consulté le )
  27. (en-US) « Bingham Is Championship League King », sur World Snooker, (consulté le )
  28. (en) « Senior Success For Davis », sur World Snooker, (consulté le )
  29. (en) « Mark Davis (saison 2016-2017) », sur www.snooker.org (consulté le )
  30. (en) « Davis Makes First 147 To Win CLS Group Three », sur worldsnooker.com, (consulté le )
  31. (en) « Coral Shoot-Out (2018) », sur www.snooker.org (consulté le )
  32. (en) « Indian Open (2019) », sur www.snooker.org (consulté le )
  33. (en) « Davis - My Best Ever Comeback », sur World Snooker, (consulté le )
  34. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters.

Liens externesModifier