Ouvrir le menu principal

Flag of Turkey.svg Marine turque
Türk Deniz Kuvvetleri
Image illustrative de l’article Marine turque
Emblème de la Marine turque.

Création 1920
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Allégeance Recep Tayyip Erdoğan
Forces armées turques
Branche Marine
Type Armée
Rôle Défense nationale
Effectif 51 100 personnes
75 avions
19 frégates
7 corvettes
14 sous-marins
108 vedettes rapide d'attaque
Fait partie de Türk silahli kuvvetleri
Composée de SAT ; SAS ; Garde côtière turque (en temps de guerre)
Ancienne dénomination Marine ottomane
Surnom DZKK
Couleurs bleue, blanc, or
Devise Yurtta sulh, cihanda sulh
(« Paix dans le pays, paix dans le monde »)
Guerres Guerre d'indépendance turque
Opération Attila (1974)
Commandant Amiral Emin Murat Bilgel
Pavillon Flag of Turkey.svg
Frégate F-493 Gelibolu

La marine turque (turc : Türk Deniz Kuvvetleri) est la marine de guerre de la Turquie et représente l'une des cinq composantes des forces armées turques. Elle est depuis la fin de la guerre froide la première force aéronavale au Moyen-Orient, en Méditerranée orientale et en mer Noire[1].

Elle est actuellement la huitième en rang mondial pour ce qui est du personnel, avec 51 100 personnes actives, la quatrième en Europe en nombre de tonne de déplacement de la flotte, avec 258 948 tonnes et classée comme marine de quatrième rang derrière (selon la méthode des rangs d'Hervé Coutau-Bégarie) l'US Navy, la Royal Navy, la Marine nationale française.

HistoriqueModifier

Article détaillé : Marine ottomane.

Les originesModifier

La première flotte de la marine turque, qui se composait de 33 bateaux à voile et de 17 navires, a été créé dans le port d'Izmir par Zachas (turc : Çaka Bey) en 1081.

Durant l'EmpireModifier

Articles détaillés : Marine ottomane et Empire ottoman.

La marine turque est l'héritière de la marine ottomane, historiquement l'une des plus grandes puissances maritimes de la Méditerranée. Elle a établi pleinement sa suprématie sur la Méditerranée à partir du XIVe siècle, malgré quelques défaites. La marine ottomane mènera également plusieurs expéditions dans l'océan Indien.

Histoire contemporaineModifier

Après la disparition de l'Empire ottoman au lendemain de la Première Guerre mondiale, et la création de la Turquie moderne en 1923 avec la victoire des forces révolutionnaires de Mustafa Kemal Atatürk, la marine turque, ayant hérité des navires de guerre vétustes restants de la flotte ottomane, a subi une réforme structurelle et une modernisation.

Entre 2001 et 2003 un total de six corvettes de la classe d'Estienne d'Orves de construction française ont été achetées à la France. Le Bozcaada a été commandé en 2001; le Bodrum, le Bandirma, le Beykoz et le Bartın ont été commandés en 2002 et le Bafra a été commandée en 2003.

Le , les travaux de la construction de la première corvette nationale, corvette Milgem, Heybeliada, a commencé dans le chantier naval de la Marine à Istanbul. Un total de 15 navire dans le projet Milgem sera construit pour la marine turque.

Deux autres navires d'attaque rapide de la classe Kılıç-II et trois autres chasseurs de mines de classe A ont été construits au début des années 2000.

Un projet est en cours pour construire un total de sept destroyers de la classe TF-2000, pour l'acquisition d'une plate-forme d'atterrissage Dock (LPD) et, le , un total de 6 sous-marins type 214 AIP a été approuvé par le ministère de la Défense turc. La demande d'information émise pour le projet LPD indique que les navires seront de différentes catégories : un porteur 4 LCM (Landing Craft Mechanical), 27 véhicules d'assaut amphibies (AAV), 2 navires LCPV (Landing Craft véhicules personnels), 1 bateau de commandementt et 1 (CPCR). La marine turque a également l'intention d'acquérir 2 nouveaux bâtiments de débarquement de chars (LST), 8 nouveaux chalands de débarquement (LCT), 16 nouveaux navires de patrouille extra-côtiers (VPO) avec capacité ASM, 2 nouveaux navires de Rescousse & Remorquage (R & T), et 1 nouveau navire-mère de sauvetage de sous-marin (MOSHIP).

OrganisationModifier

 
Groupe d'intervention SAT de marine de la marine turque
 
Entraînement lors du Phoenix Express

Principaux matériels en 2017Modifier

DestroyersModifier

Nom Type Quantité Origine Notes
Classe 2000 Destroyer polyvalent 0   Turquie 7 en projet

FrégatesModifier

 
Frégate F-490 TCG Gaziantep de classe Gabya de la marine turque
Nom Type Quantité Origine Notes
Classe Istanbul Frégate polyvalente 0   Turquie 4 en commande
Classe Barbaros Frégate polyvalente 2   Allemagne/  Turquie MEKO200 TN II-A.
Classe Salih Reis Frégate polyvalente 2   Allemagne/  Turquie MEKO200 TN II-B.
Classe Yavuz Frégate polyvalente 4   Allemagne/  Turquie MEKO200 TN II-B.
Classe Gabya Frégate ASM 10   États-Unis/  Turquie Classe Oliver Hazard Perry. Modernisation d'Aselsan[2].

Sous-marinsModifier

 
Type 209 de la marine turque. L'Allemagne est le premier exportateur occidental de sous-marins.
Nom Type Quantité Origine Notes
Classe Gür Type 209T2/1400 Sous-marin 4   Allemagne/  Turquie
Classe Preveze Type 209T1/1400 Sous-marin 4   Allemagne/  Turquie
Classe AY Type 209/1200 Sous-marin 6   Allemagne/  Turquie
Classe Type 214TN Sous-marin anaérobie 0   Allemagne/  Turquie 6 sous-marins. Livraison à partir de 2019.

Alalila sous-marin turc

CorvettesModifier

Nom Type Quantité Origine Notes
Classe Ada Corvette de lutte sous-marine 4   Turquie 4 unités en service
Classe Burak Corvette de lutte sous-marine 4   France Avisos A69 classe d'Estienne d'Orves avec 4 des 8 unités remplacées par des corvettes de la classe Ada en 2017.

PatrouilleursModifier

Nom Type Quantité Origine Notes
Classe YKTB Patrouilleur 16   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin
Classe Kılıç II Patrouilleur 3   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin
Classe Kılıç II Patrouilleir 3   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin
Classe Kılıç Patrouilleur 3   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin
Classe Yıldız Patrouilleur 2   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin
Classe Rüzgar Patrouilleur 4   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin
Classe Doğan Patrouilleur 4   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin
Classe Kartal Patrouilleur 8   Turquie Navire de patrouille et anti sous-marin

Bâtiments de débarquementModifier

Nom Type Quantité Origine Notes
TCG Trakya LHD 0   Turquie En projet
TCG Anadolu LHD 0   Turquie En construction
TCG Bayraktar LST 2   Turquie TCG Bayraktar & TCG Sancaktar
Classe Osman Gazi LCT 1   Turquie
Classe Saruca Bey LCT 2   Turquie
Classe Ertuğrul LCT 2   Turquie
Classe Ç-117 LCT 26   Turquie
Classe Ç-302 LCM 20   Turquie

Navires de guerre des minesModifier

Nom Type Quantité Origine Notes
Classe A NGM 6   Turquie
Classe E NGM 5   Turquie
Classe F NGM 4   Turquie
Classe K NGM 3   Turquie
Classe S NGM 5   Turquie

Aviation maritimeModifier

Nom Type Quantité Origine Notes
ATR 72-500 ASW/ASuW MPA0 LASM 10   France
  Turquie
CASA CN-235 AD/ASW MPA LASM 6   Espagne
  Turquie
Sikorsky S-70 Seahawk AD/ASW LASM 36   États-Unis
  Turquie
Bell AB-212 LASM 14   États-Unis
Bell AB-204 LASM 3   États-Unis
Socata TB-20 LASM/Entraînement 7   France
Bell AB-412 EP SAR LASM/Entraînement 8   États-Unis
GIHA LASM/R&S 26   Turquie Drone hélicoptère en projet sur navire. À terme, les drones remplaceront les hélicoptères de la marine turque

Navires de supportModifier

Nom Type Quantité Origine Notes
Classe FRT NS 1   Turquie

AnnexesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :