Marilyn Manson

musicien et chanteur américain
Marilyn Manson
Description de cette image, également commentée ci-après
Marilyn Manson en 2017.
Informations générales
Nom de naissance Brian Hugh Warner
Naissance (51 ans)
Canton (Ohio, États-Unis)
Activité principale Chanteur, peintre, plasticien, acteur, réalisateur
Genre musical Metal industriel, metal alternatif, rock industriel, shock rock, glam metal[1]
Années actives Depuis 1989
Labels Cooking Vinyl
Site officiel www.marilynmanson.com
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Marilyn Manson.

Marilyn Manson [ˈmɛəɹɪlɪn ˈmænsən][2], de son vrai nom Brian Hugh Warner [ˈbɹaɪən hjuː wɔɹnɚ][2], né le à Canton dans l'Ohio, est un musicien, chanteur rock, peintre, poète, acteur et plasticien américain. Il est mondialement connu pour être le leader du groupe de metal industriel Marilyn Manson, portant son nom. Son nom de scène est une référence à l'actrice Marilyn Monroe et au gourou Charles Manson[3].

Marilyn Manson est un artiste controversé, qui utilise la provocation et un blasphème teinté de philosophie et de symbolique mystique dans une grande partie de ses albums et lors de ses concerts. Sa musique et son attitude lui ont valu beaucoup d'ennuis avec des mouvements religieux et politiques, l'accusant de pousser la jeunesse à la violence et la perversion, notamment après le massacre de Columbine[4].

BiographieModifier

Brian Hugh Warner naît le , à Canton, dans l'Ohio[5]. Sa mère, Barbara Wyer, issue d'une famille de paysans, est infirmière[6], et son père, Hugh Warner[7], issu d'une famille d'origine allemande de la classe moyenne établie aux États-Unis depuis plusieurs générations, a été pilote d'hélicoptère dans l'armée américaine durant la guerre du Viêt-nam, puis vendeur dans un magasin de meubles pendant l'enfance de Brian[8],[9].

Garçon solitaire, Brian a pour seul ami son cousin Chad[10] qu'il retrouve chaque jour après l'école, chez sa grand-mère Beatrice Warner, qui les garde jusqu'à ce que leurs parents aient fini leur journée de travail. Ensemble, ils jouent aux espions, profession que Brian rêve alors d'exercer. La personne qu'ils préfèrent épier est leur grand-père Jack, routier à la retraite. Jack descend souvent à la cave faire tourner un petit train électrique[réf. souhaitée]. Au fil de leurs « enquêtes », Brian et Chad découvrent que la cave n'est pas ce qu'ils ont imaginé. Leur grand-père y conserve toute une collection de revues pornographiques, de vieux jouets sexuels, de sous-vêtements féminins, de perruques et même de photos zoophiles[11]. Ce grand-père meurt d'un cancer en 1995[8].

Enfant, Brian est scolarisé à la Heritage Christian School[réf. souhaitée], établissement privé épiscopalien régi par des règles très strictes[12] : les cheveux longs ne sont pas tolérés chez les garçons et la couleur des tenues est imposée selon le jour de la semaine. Un jour, Brian amène en classe une photo que sa grand-mère maternelle a prise depuis le hublot d'un avion montrant, selon elle, un ange dans le ciel. Son professeur crie au [[blasphème|blasphème[réf. nécessaire]]]. Déçu, Brian décide catégoriquement que cette école ne pourra rien lui apporter de bon et il s'acharne à se faire renvoyer[réf. souhaitée]. Il multiplie sans succès les entorses au règlement (vols, contrebande, introduction dans l'école d'objets interdits, entre autres). Les enseignants de Brian éprouvent un dégoût profond pour la culture rock, et c'est par rébellion qu'il s'y intéresse. L'école organise des séminaires durant lesquels ils effrayent les enfants avec des légendes sur des groupes de musique [[Pop (musique)|Pop[réf. nécessaire]]]. Brian devient un fan inconditionnel d'AC/DC, de Judas Priest, et surtout du groupe Kiss. En effet — alors qu'il n'a que dix ans (en 1979) — son père l'amène à l'un de leurs concerts et leur sens de la mise en scène impressionne fortement le jeune Brian[réf. nécessaire].

Après le collège, Brian revient dans un lycée public[réf. nécessaire]. Maladif, souvent absent, il a du mal à s'intégrer. Durant son année de seconde (dix-sept ans environ), il fait une grave allergie aux antibiotiques qui manque de le tuer[réf. nécessaire]. Il est hospitalisé et Jennifer, une fille de sa classe, lui rend régulièrement visite, elle devient sa première petite amie[réf. nécessaire]. Au lycée, il sympathise avec John Crowell, un garçon désinhibé qui partage sa passion pour le rock et qui lui offre son premier joint de marijuana[réf. nécessaire].

CarrièreModifier

JournalismeModifier

À dix-huit ans, il emménage avec sa famille à Fort Lauderdale[13], en Floride, où son père a trouvé un poste de vendeur dans un magasin de tapis. Brian s'inscrit alors au Broward Community College pour y étudier le journalisme et le théâtre[13],[14]. Pendant son temps libre, il écrit des poèmes et des nouvelles qu'il essaye de faire publier — sans succès — dans des revues[réf. nécessaire]. Parallèlement, il travaille de nuit pour une chaîne de magasins de disques, le Spec's Local[réf. nécessaire]. Avec l'aide de deux employées, il vole plusieurs disques dans le dos du gérant. Après s'être fait renvoyer, il travaille un temps comme critique musical pour le Tonight Today, un journal gratuit[15]. Ne recevant aucun salaire de son patron, il se fait embaucher comme journaliste au 25th Parallel[16],[15], une toute nouvelle revue, en exagérant un peu son CV (il n'est alors pas diplômé et n'a presque aucune expérience) pour interviewer les grands noms de la musique[15] (Malcolm McLaren, Debbie Harry, les Red Hot Chili Peppers, Trent Reznor…) à qui il confie alors sa volonté d'être des leurs.

MusiqueModifier

 
Marilyn Manson aux Eurockéennes en 2007.

Avec le guitariste Scott Putesky, ils forment Marilyn Manson and the Spooky Kids à la suite de plusieurs conversations à la Reunion Room de Fort Lauderdale (Floride) en 1989[17]. Le nom est par la suite raccourci en Marilyn Manson. Avec Spooky Kids, Manson et Jeordie White — également connu sous le nom de Twiggy Ramirez — s'impliquent avec Stephen Gregory Bier Jr. (également connu sous le nom de Madonna Wayne Gacy) dans deux projets parallèles : Satan on Fire[18], un groupe de heavy metal chrétien fictif dans lequel il joue de la guitare basse et de la batterie, ainsi que Mrs. Scabtree[19], un groupe collaboratif formé avec White et Jessicka (chanteuse du groupe Jack Off Jill[20]). En 1993, le groupe attire l'attention de Trent Reznor. Reznor produit leur premier album en 1994, Portrait of an American Family[21], et est publié par le label Nothing Records. Le groupe se popularise et participe même au Self Destruct Tour, qui aboutit à l'album The Downward Spiral aux côtés de Nine Inch Nails et Jim Rose Circus, en parallèle à la parution de Smells Like Children en 1995. Cet EP contient un de leurs succès diffusés sur MTV, Sweet Dreams (Are Made of This), reprise de 1983 du groupe Eurythmics (coproduite par Trent Reznor)[22].

Rien qu'aux États-Unis, trois albums du groupe sont certifiés double-disque de platine,et trois autres disques d'or ; le groupe, de son côté, atteint sept fois le top 10. Manson travaille initialement en tant que producteur pour le groupe Jack Off Jill. Il aide à l'enregistrement de leurs premières compositions, joue de la guitare sur la chanson My Cat et fait participer le groupe à de nombreux concerts au Sud de la Floride[23]. Manson écrit par la suite l'album Humid Teenage Mediocrity 1992-1995, regroupant les premières compositions de Jack Off Jill. Manson apparait comme guest dans l'album Flesh of My Flesh, Blood of My Blood de DMX[24], dans l'album 2000 Years of Human Error du groupe Godhead — le seul distribué par Posthuman[25],[26]. En 2011, Manson révèle avoir participé à la chanson Can't Haunt Me présentée dans l'album Invinsible de Skylar Grey[27].

ArtModifier

Outre la musique, Marilyn Manson est également peintre, avec une préférence pour les aquarelles. Il ouvre sa propre galerie d'art, The Celebritarian Corporation Gallery of Fine Art, à Los Angeles[28], le , jour d'Halloween[réf. nécessaire]. Il est également un grand amateur d'absinthe, dont il a élaboré sa propre recette appelée " la Mansinthe "[29], dont la teneur en alcool est de 66,6 %, en référence au nombre de la bête dans l'Apocalypse de l’apôtre Jean. Marilyn Manson est choisi par le directeur artistique et photographe Hedi Slimane pour représenter la prestigieuse maison française de luxe Saint Laurent ; il est l’égérie pour la collection de prêt-à-porter printemps-été 2014[30].

Films et télévisionModifier

Féru de cinéma, Manson apprécie beaucoup les films de David Lynch avec lequel il entretient une relation toute particulière : il signe en effet en 2010 le livre Genealogies of Pain, contenant des peintures de Manson et des œuvres visuelles du cinéaste. David Lynch a également écrit la préface du livre autobiographique du chanteur Mémoires de l'enfer (The Long Hard Road Out of Hell), publié en 1999. David Lynch a même offert à Marilyn Manson un petit rôle dans son film Lost Highway. Marilyn Manson tourne un rôle à contre-emploi dans le long-métrage Wrong Cops réalisé par Quentin Dupieux, sorti en 2013. C'est aussi le réalisateur de son clip No Reflection, de l'album Born Villain.

En 2004, il tourne également dans Le Livre de Jérémie (The Heart Is Deceitful Above All Things), réalisé par Asia Argento, dans lequel il incarne Jackson, le beau-père tourmenté du héros.

Depuis 2004[31], Marilyn Manson lance un projet cinématographique intitulé Phantasmagoria : The Visions of Lewis Carroll, mettant en scène la vie de Lewis Carroll (qu'il interpréterait lui-même), et le personnage d'Alice, joué par Lily Cole. La réalisation du film a été reportée plusieurs fois à cause des projets musicaux de Manson[32]. Quelques images officielles sont diffusées en [31], mais la production du film est à nouveau arrêtée pour une période indéterminée[33]. En , Marilyn Manson déclare, dans une interview du show télévisé américain Larry King Now, être déterminé à faire renaître le projet. Il y travaillerait dorénavant avec Roger Avary qui endossera le rôle de réalisateur[34]. En 2014, il tient le rôle de Tully dans la série Sons of Anarchy[35].

Vie privéeModifier

Marilyn Manson fréquente l'actrice Rose McGowan de 1997 à 2001[36]. En 2001, il se lie à Dita von Teese, avec qui il se marie en à Castle Gurteen, dans le comté de Tipperary en Irlande[37]. Après treize mois de mariage, elle demande le divorce à la fin de [38]. Le couple aurait pris la décision de divorcer le soir de Noël. Le divorce n'est prononcé qu'en . En 2007, Marilyn Manson est en couple avec l'actrice Evan Rachel Wood, avec laquelle il fait quelques apparitions publiques. Elle apparaît également dans le clip Heart-Shaped Glasses. Ils se séparent en 2010[39]. Depuis 2015, il est en couple avec la photographe Lindsay Usich[40].

Il est également le parrain de la fille de l'acteur Johnny Depp : Lily-Rose Depp. Manson est proche du rappeur Eminem avec qui il fait un remix-duo metal de sa chanson The Way I Am. Il a également collaboré avec Brian Molko (Placebo), Lady Gaga (LoveGame), Jonathan Davis (Korn), Richard Kruspe (Rammstein, Emigrate), Joey Jordison (ex-Slipknot), Avril Lavigne, Die Antwoord, Rob Zombie et Johnny Depp, ainsi que l'acteur Shia LaBeouf.

Après s'être cassé la jambe sur scène en 2017 il décide d'arrêter de boire de l'absinthe[41].

Style musicalModifier

Marilyn Manson qualifie sa musique de « glam-metal électro avec un peu d'indus[1] » mais sa musique est souvent classée dans le metal industriel.

DiscographieModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Jeux vidéoModifier

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Citations de Marilyn Manson » (consulté le 5 mars 2013).
  2. a et b Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  3. (en) Graham 'Gruhamed' Hartmann, « Charles Manson Writes Open Letter to Marilyn Manson From Prison », sur Loudwire.com, (consulté le 5 mars 2013).
  4. (en) « Marilyn Manson », sur Deezer (consulté le 2 novembre 2014).
  5. (en) « UPI Almanac for Saturday, Jan. 5, 2019 », sur UPI (consulté le 21 septembre 2020)
  6. Blabbermouth, « MARILYN MANSON's Mother Dies After Battle With Dementia », sur BLABBERMOUTH.NET, (consulté le 21 septembre 2020)
  7. (en-US) AltPress, « Marilyn Manson shares heartfelt words after father's death », sur Alternative Press, (consulté le 21 septembre 2020)
  8. a et b « Ancestry of Marilyn Manson », sur www.wargs.com (consulté le 21 septembre 2020)
  9. « NationStates | Dispatch | In Memoriam, Hugh Angus Warner: May 7th, 1945 - July 7th, 2017 », sur www.nationstates.net (consulté le 21 septembre 2020)
  10. « Chad McCabe - The Marilyn Manson Wiki », sur www.mansonwiki.com (consulté le 21 septembre 2020)
  11. (en-US) Robert Grimminck, « The untold truth of Marilyn Manson », sur Grunge.com, (consulté le 21 septembre 2020)
  12. (en-US) Robert Pasbani, « MARILYN MANSON Explains How He Got Kicked Out Of Christian School », sur Metal Injection, (consulté le 21 septembre 2020)
  13. a et b (en) Ted B. Kissell, « Manson: The Florida Years », sur Cleveland Scene (consulté le 21 septembre 2020)
  14. « https://twitter.com/browardcollege/status/798990414615166978 », sur Twitter (consulté le 21 septembre 2020)
  15. a b et c « Marilyn Manson et Rob Zombie, les jumeaux infernaux », sur Le Soleil, (consulté le 21 septembre 2020)
  16. « Biographie de Stars #2 - Marilyn Manson - Wattpad », sur www.wattpad.com (consulté le 21 septembre 2020)
  17. (en) Lucky Hawk, « Scott Mitchell Putesky (Daisy Berkowitz) Interview », sur Blankmaninc.com, (consulté le 13 janvier 2012).
  18. (en) « Satan on Fire », sur The Marilyn Manson Encyclopedia : mansonwiki, (consulté le 23 avril 2015).
  19. (en) « Mrs. Scabtree », sur The Marilyn Manson Encyclopedia : mansonwiki, (consulté le 23 avril 2015).
  20. Jack Off Jill
  21. (en) « Portrait of an American Family », sur The Marilyn Manson Encyclopedia : mansonwiki, (consulté le 23 avril 2015).
  22. (en) « Dangerous Creatures: Marilyn Manson have come for your Children », sur Guitar World, (consulté le 4 novembre 2007).
  23. (en) « Mechanical Animals era - 1998 to 1999 », sur Marilyn Manson Images (consulté le 2 novembre 2014).
  24. (en) « Manson Hooks Up With DMX », (consulté le 2 novembre 2014).
  25. (en) « Godhead Biography », sur MTV News., (consulté le 18 juin 2007).
  26. (en) « Manson Launches New Posthuman Label », sur NME, (consulté le 11 mars 2011).
  27. (en) « Exclusive: Skylar Grey Reveals Marilyn Manson Collaboration », sur Rap Up (consulté le 2 novembre 2014).
  28. (en) « Manson's Gallery Opens In Los Angeles », (consulté le 2 novembre 2014).
  29. (en) « Mansinthe », (consulté le 3 novembre 2014).
  30. Corinne Jeammet, « Marilyn Manson, égérie de la campagne Saint Laurent », sur Francetvinfo.fr, Franceinfo, (consulté le 10 juin 2020).
  31. a et b TF1 News, « Phantasmagoria, le film de Marilyn Manson : les premières images », sur excessif.com, (consulté le 26 avril 2010).
  32. TF1 News, « Phantasmagoria : Marilyn Manson Au Pays Des Merveilles », sur excessif.com, (consulté le 26 avril 2010).
  33. (en) « Cole's Violent Film Put On Indefinite Hold », sur Contact Music, (consulté le 2 septembre 2010).
  34. (en) Norsefire, « Watch Marilyn Manson Interviewed On Larry King Now », (consulté le 2 août 2013).
  35. (en) ew.com, « 'Sons of Anarchy' casts Marilyn Manson in recurring role », sur Inside TV, (consulté le 2 novembre 2014).
  36. « Marilyn Manson », sur L'Internaute (consulté le 2 novembre 2014).
  37. (en) Chris Harris, « Marilyn Manson Marries Longtime Girlfriend Dita Von Teese », sur MTV, (consulté le 2 novembre 2014).
  38. (en) Sheryl Garratt, « Dita Comes Clean », (consulté le 2 novembre 2014).
  39. (en) « Les archives des news », sur mansonworld.net (consulté le 2 novembre 2014).
  40. « J’attire vraiment les putes cinglées », sur Le Matin, (consulté le 17 mars 2019)
  41. (en) Damian Jones, « Marilyn Manson reveals why he stopped drinking absinthe », sur New Musical Express, (consulté le 28 septembre 2020)
  42. Emilie-Stephen King France, « Marilyn Manson confirme qu'il aura un rôle dans l'adaptation du Fléau, en plus de sa participation à la bande originale », sur Stephen King France, (consulté le 13 septembre 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier